Animint

  Anime & manga

 
 
“Animint traite des dessins animés japonais et du manga. Outre ce blog, le site comporte plusieurs milliers de pages de texte illustré.”

Mon bilan figurines de l'année 2018

Par le :: Figurines

figurines , 2018

Qui dit fin d'année dit rétrospective sur les douze derniers mois écoulés et cette fois-ci encore, je reviens sur les figurines vues au travers de ma lorgnette, au fil des annonces des éditeurs et de d'emplettes personnelles de modèles récents ou pas. J'arborderai les sorties 2018 mais aussi des acquisitions en occasion que j'ai pu faire cette année et qui peuvent donc dater d'avant. Mon approche est plus qualitative au départ en se focalisant sur quelques produits en particulier avant de faire un tour d'horizon plus global de ma collection avec quelques représentations graphiques à la clef.

Les figurines attendues qui ont été au rendez-vous

  • Jeanne d'Arc Alter de Fate/Grand Order chez Aniplex

La gamme chez Aniplex de personnages de Fate/Grand Order est de qualité et j'apprécie toujours autant leur Mash Kyrielight parue au printemps 2017. Le soucis avec cette Jeanne est que les réservations remontent au moins à juillet 2017 et qu'il a fallu attendre août 2018 pour qu'elle sorte. Entre temps, plusieurs Jeanne d'Arc ont été annoncées ou sont sorties chez d'autres fabricants. J'avais un peu peur que cdelle-ci soit moins bien ou en doublon, surtout vu son prix élevé pour du PVC, mais finalement la seule version alter en concurrence est celle prévue chez le fabricant Alter et elle n'arrive qu'en mai 2019 au mieux.

Une fois montée, la Jeanne d'Arc Alter d'Aniplex a belle prestance même si l'expression du visage est plus neutre que ne laissait le penser les photos du prototype. L'essentiel reste le fanion vers le sol qui apparait perpendiculairement à l'épée brandie à l'horizontal. De ce côté là, c'est très réussi et c'est ce que j'attendais.

Jeanne Alter

  • Rin Hoshizora et Hanayo Koizumi de Love Live chez Alter

Alter avaient déjà sorti l'une et l'autre mais leurs tenues ne m'avaient pas intéressées. Les versions "Sangatsu Hen" arrivées en mai sont d'un tout autre acabit et se marient avec les autres membres du groupe que j'avais acquis entre temps. Il me reste à espérer qu'une nouvelle Maki paraisse pour avoir la troupe au complet.

Love Live

  • Utaha Kasumigaoka de Saekano chez Aniplex

Il s'agissait de la dernière sortie du trio de filles Saekano, après Eriri en 2017 et Megumi en janvier. Megumi est très bien, même si les attaches de son kimono est casse-pied à faire entrer sur le socle, mais le kimono d'Utaha m'impressionne plus ainsi que sa wasaga - ombrelle - faite avec une armature en matière métallique.

Utaha

  • Nendoroid Shion de Brave Frontier

Je ne connais pas du tout la licence ni le personnage mais la nendoroid a la classe, avec quasiment deux physiques différents. La nendoroid a été en vente pendant un événement autour du jeu Brave Frontier puis elle était disponible en ligne en exclusivité chez l'éditeur de ce jeu. Il fallait être au courant et passer par un intermédiaire pour la commander mais ce n'était pas difficile de se la procurer proprement dit. Après, elle va se faire relativement rare comme toute vente faite en exclusivité.

Shion

  • Nendoroid Nagisa Furukawa de Clannad

Je ne suis pas un grand fan de Clannad mais la nendoroid reproduit bien le personnage avec notamment ses dango. J'ai hésité à prendre la version limitée disponible que dans la boutique Good Smile qui ne faisait que proposer un dango en plus, mais finalement j'ai opté pour cette édition.

Nagisa

  • Yohko Kurama de Yûyû Hakusho chez Kotobukiya

Il s'agit de la réédition d'une statuette déjà sortie en 2013. J'ai longtemps hésité à la prendre en occasion avant d'abandonner entre les nombreuses contrefaçons qui circulent et une cote élevée. La réédition a été une bonne opportunité de se la procurer sans se ruiner et en étant sûr d'avoir une vraie. Kotobukiya est l'un des rares éditeurs à avoir conservé des prix relativement raisonnables, tout au moins en ce qui concerne leurs créations à l'échelle 1/8e. Au délà de la pose et des détails de la sculpture, j'aprécie la nuance des couleurs sur les bras de Yohko.

Yûyû Hakusho

Les déceptions relatives

C'est juste "relatif" dans la mesure, où je m'attendais à mieux mais je n'en suis pas au point de demander un remboursement ou bien de revendre.

  • Ishtar de Fate/Grand Order chez Aniplex

En fait l'arc imposant vole la vedette à Ishtar dont la figurine manque de prestance par rapport à l'arme massive qui siège à ses côtés. Là aussi, il a fallu plus d'un an entre les réservations et la sortie effective donc mes attentes étaient importantes.

Ishtar

  • Nendoroid Ahri de League of Legends

À mes yeux, la nendoroid Ahri avait un côté légendaire. Elle a été juste en vente en 2014 à un événement League of Legends le temps d'un week-end, ce qui l'a rendue extrêment rare. Proposée aux alentours de 200€ sur Mandarake, c'était juste inimaginable pour une nendoroid alors que c'est déjà un prix exhorbitant pour une figurine à l'échelle. Après, j'ai vu des messages passer indiquant qu'elle était réédité en Chine avant de voir en 2018 que Riot Game, l'éditeur de League of Legends, la vendait sur ses sites web occidentaux. Au moment où je l'ai su, elle était en rupture aux US mais encore disponible pour l'Europe.

À sa réception, j'ai été deçu par la finition de la nendoroid, où on voit encore les traces de moulage sur la queue par exemple. Rien de bien méchant en ayant le matériel de ponçage adéquat mais je n'avais jamais rencontré ce genre de défaut sur d'autres nendoroids alors que le prix proposé par Riot Game était plutôt elévé.

Ahri

  • Jeanne d'Arc de Fate/Apocrypha chez Max Factory

Peut-être un peu petite en étant au 1/8e, la pose reste cependant de toute beauté. Mon soucis est qu'au moment de déballer la figurine, j'ai vu se decoller l'attache qui tient le pied sur le socle. Dans mon malheur, j'ai eu de la chance que ce soit arrivé dès le départ car cela aurait synomyme de chute pour la figurine une fois montée et exposée. Il suffit d'un peu de colle pour réparer mais je trouve inacceptable d'avoir ce genre de défaut sur une figurine vendue dans la fourchette haute des prix pour des statuettes au 1/8e en PVC.

Jeanne

  • Eli Ayase de Love Live chez Alter

Une fois assemblée la figurine est superbe. Elle est l'une de mes préférées et aussi l'une des plus chères que j'ai précommandées jusqu'à présent. Le seul hic est qu'au montage, la traine de sa robe ne rentrait pas du tout dans le trou prévu à ce effet, avec des pièces mal agencées au niveau du corps. J'ai du limer  ces parties pour que cela rentre comme il faut. J'attendais beaucoup mieux de la part d'Alter et pas ce genre de défaut que mêmes des fig prizes n'ont pas.

Eli

Les heureuses surprises

  • Nendoroids Rem et Ram de Re:Zero en versions enfants

Ce ne sont pas les nendoroids que j'attendais le plus mais elles sont sorties pendant le Wonder Festival d'été et j'ai pu mettre la main dessus sans avoir à m'ennuyer avec une précommande qui serait arrivée qu'en décembre, au mieux. Il est un peu dommage que les photos officielles ne mettent pas plus en avant le mode, où chacune porten sa corne. Cela change un peu des nendoroids précedemment sorties en versions maid.

Rem et Ram

  • Yumeko Jabami de Gambling School chez Kotobukiya

J'ai opté pour la version standard trouvable partout, ne goûtant que très peu au visage complètement fêlé en bonus exclusif dans la boutique Kotobukiya. L'achat était plus conditionné par la scène d'origine que véritablement la figurine mais une fois reçue, la statuette en jette et elle a sa place sur un piédestral.

Yumeko

  • Nendoroid Shinobu Oshino de Nisemonogatari

Parmi les nendoroids Monogatari Series, c'est la plus rare mais avec j'ai bénéficié d'un effet bord des expositions Monogatari au Japon. Les boutiques des expositions vendaient une version exclusive de la nendoroid de Shinobu en tout point pareil à l'ancienne sortie en 2014, mais avec une robe rose à motif au lieu de la blanche unie. En conséquence, plusieurs personnes ont revendu leur ancienne version à un prix décent, n'ayant pas envie de conserver en doublon la version la moins "belle". J'en ai profité - et Shinobu aurait pu faire partie de la rubrique "bonnes affaires" - mais la nendoroid est vraiment passe partout et me fait beaucoup pensé en ce sens à la nendoroid de Tama de Selector Infected Wixoss ou la première de Mako de Kill la Kill.

Shinobu

Cela m'a permis aussi de me lancer dans la collection de l'intégrale des nendoroids Monogatari Series car jusqu'alors je m'étais freiné en ayant en tête qu'il me manquerait toujours Shinobu. Les autres ont été faciles à trouver sans se ruiner.

Monogatari Series

  • Rem de Re:Zero chez Good Smile Company

J'ai commandé Rem une fois qu'a été dévoilé le prototype de Ram chez le même fabricant, dont le socle s'assemble avec celui de sa soeur jumelle. La particularité de Rem est d'offrir deux positions très différentes de l'une à l'autre, entre sa version maid et son apparence démone, le tout pour le prix d'une seule. Il me reste toujours à trouver une petite led rouge comptaible en France pour éclairer sa corne.

Rem

Rem

  • Jeanne d'Arc de Fate/Apocrypha chez Medicom Toy

J'avais raté sa sortie en 2016 et ne m'étais pas pressé pour l'obtenir étant donnée la vague prolifique de sorties de figurines de Jeanne d'Arc chez les uns et les autres. Vu son prix relativement élevé en occasion, je l'ai finalement précommandée en 2017 et reçu en janvier 2018. Cela m'a permis de faire quelques photos dans la neige pour exploiter le potentiel de la pose, simple mais imposante.

Jeanne

Les bonne affaires

  • Ai Enma de Hell Girl chez Alter

La statuette Alter de l'héroïne dans Hell Girl a une cote qui m'a toujours impressionné en dépassant allègrement les 30 000¥ ~240€. Une somme que je refuse de dépenser pour une petite figurine sortie en 2008 à moins de 5 000¥, même s'il y a eu un peu d'inflation depuis. J'ai eu la chance de tomber sur une occasion en très bon état avec sa boite, mise aux enchères à un prix au tiers de sa cote sans avoir trop à batailler pour l'avoir après.

Ai

  • Mei Misaki d'Another chez Griffon Enterprises

Dans l'exemplaire que j'ai récupéré, le pantin dans le cercueil est tombé et a perdu sa tête qui a été recollée par la personne qui me l'a vendue en France. Il faut vraiment regarder de près pour s'en apercevoir et je n'ai pas fait la fine bouche étant donné la somme demandée bien en deçà de la cote de la figurine. En revanche, je fais toujours très attention quand je déplace ou juste toucher cette figurine, même en ayant rajouter de quoi faire tenir le pantin dans son cercueil.

Misaki

  • Ruri "Kuroneko" Goku d'Oreimo chez Freeing

La version maid va de pair avec celle de Kirino dont la valeur n'est pas très élevée mais j'ai toujours vu Kuroneko être beaucoup plus cher et quasiment toujours au-dessus des 8 000¥~63€. La licence Oreimo s'essoufle sans doute un peu mais j'ai pu la prendre pour 3 000¥. Le plus compliqué a été finalement de trouver ensuite une occasion potable de Kirino pour former le duo. Il m'a fallu un mois pour dénicher cette dernière.

Oreimo

  • Yuki Nagato de la Mélancolie de Haruhi Suzumiya chez Sega

Il s'agit d'une fig prize Sega donc il est un peu prétentieux de parler de bonne affaire alors que le prix de base est faible. Cependant, un vendeur proposait plusieurs figurines aux enchères, issues des salles d'arcade. Je visais surtout une Emilia et une Rem de Re:Zero mais cela ne me coûtait pas grand chose de plus à miser sur la Yuki qu'il présentait au départ à 1 yen. Et personne n'a mis plus donc j'ai eu Yuki pour 1 yen. Bien sûr, il faut rajouter la part des frais de port après, quand même noyé dans le coûts des autres figurines.

Fig prizes

  • Izumi Shimomura d'Ajin chez Good Smile Company

Lancée à plus de 18 000¥~140€ en janvier, je m'attendais à une baisse plus ou moins rapide de la cote de cette figurine. Bien que le manga ait fait l'objet de deux séries, cela n'avait pas l'air d'être non plus une licence très porteuse. À cela s'ajoute quelques petites différences sur la version produite en masse, en deça de la photo du prototype mais en pratique, on arrive à obtenir le même rendu en déformant le monstre. Les vendeurs n'aiment pas non plus conserver longtemps des boites qui prennent de la place donc sans surprise je suis tombé sur une version neuve en juillet pour moitié moins chère que le jour de la sortie. Après, je n'ai pas tenté le diable pour trouver encore moins cher en attendant 6 mois de plus. Là, peut-être qu'il n'y aurait plus eu beaucoup d'exemplaire en circulation.  

Ajin

Les figurines que je ne cherche plus

En septembre 2016, j'ai composé une liste de 10 figurines qui me posaient quelques difficultés à trouver. Sur les 10, j'en ai déjà obtenu 3 en 2017 mais 2018 a été encore plus prolifique.

  • Rei version gothique pourpe

Je navigue régulièrement sur le site de Yahoo Auctions Japan depuis plusieurs années maintenant et je n'ai jamais vu cette figurine nulle part. Une occasion est pourtant apparue en janvier et je me suis préparé à mettre le paquet pour l'obtenir mais rareté ne veut pas forcément dire forte valeur et je l'ai eue à 60% de son prix d'origine. La boite est abîmée mais la figurine est impécable et je peux maintenant exposer le duo Asuka et Rei dans cette version.

Evangelion

  • La nendoroid Imôto Misaka

Il n'y pas vraiment de rareté comme pour la nendoroid de Shinobu mais j'ai toujours été réticent à débourser 50€ pour une Imôto Misaka. Finalement, une occasion raisonnable s'est présentée et j'ai pu l'avoir.

Imouto Misaka

  • Rin Suzunoki

Je n'ai jamais été super motivé pour l'acquérir car la figurine est à une petite échelle 1/10e même si la moto est détaillée et la pose sympathique. Finalement achetée à 60€, cela reste cher mais c'est plus abordable que les 120€ demandés lorsque la figurine a été proposée en précommande en 2015.

Rin

  • Yui Yuigahama

En fait, je ne l'ai pas encore mais elle devrait arriver incessamment sous peu. Je l'ai reçu juste à temps pour ce bilan. Elle a été rééditée en décembre et cette fois-ci, j'ai préféré assurer en la précommandant. À sa première sortie en 2015, j'avais compté sur une petite baisse des prix à sa sortie pour me la procurer et compléter le duo qu'elle forme avec Yukino, que j'avais précommandée et à la quelle je tenais beaucoup plus. C'était un très mauvais calcul et la valeur de la figurine de Yui n'a pas cessé de grimper.

Yui

  • Excellent Model Clare

Le plus difficile est d'éviter les nombreuses contrefaçons qui circulent mais un des vendeurs que je considère de confiance sur Yahoo Auctions Japan a proposé un exemplaire à un prix abordable, bien moins cher que la moyenne des prix sur Mandarake ou ailleurs, donc j'ai fini par la prendre chez lui.

Clare

  • Holo de 2009 chez Good Smile Company

J'ai pu voir cette Holo en vrai pour la première fois lors de la convention Jonestsu et la figurine est vraiment bien, alors qu'elle date de près de dix ans. Cela m'a vraiment incité à franchir le pas. En incluant les frais de port, elle m'est revenue moins chère que la Jeanne d'Arc Alter d'Aniplex en tout, mais cela reste une mauvaise affaire dans l'absolu, si vous faite abstraction de sa quote un peu folle actuellement. Après, cela reste la figurine dont j'avais plus envie et les Holo récentes passent par exemple en second plan au niveau coup de coeur.

Holo

Finalement, dans la liste d'origine, il ne me reste que Victorique de Blois de Good Smile Company à prendre, sachant que je me tâte toujours, la trouvant éloignée de la Victorique version anime, sans parler de sa cote exhorbitante quand je vois les rares exemplaires en vente.

Les blockbuster que j'ai laissés passer (pour l'instant)

  • Hatsune Miku de Good Smile Company en version Harvest Moon

J'aime bien la nendoroid équivalente sortie en 2015 accompagnée ensuite dans la même gamme par Rin et Len. Je suis moins enthousiasmé par la scale qui reste une belle figurine dans l'absolu mais qui fait moins idole virtuelle que dans d'autres versions. Je la prendrai certainement si une occasion intéressante se présente mais je ne l'ai pas précommandée.

Hatsune Miku

  • Shiro de No Game No Life chez Good Smile Company

La licence est bien exploitée chez Phat Company qui a déjà proposé plusieurs protagonistes mais Good Smile Company a mis du temps à proposer son modèle. Je ne suis pas fan du personnage et j'ai déjà un exemplaire sorti chez Kotobukiya mais la figurine de Good Smile Company exploite bien le décor à base de cartes à jouer et d'échequier, et son visage est un peu expressif qu'ailleurs.

Shiro

  • Sonico chez Good Smile Company en version mariée

D'une hauteur de 35 cm et à l'échelle 1/6e, la figurine prend de la place. Le personnage ne me déplait pas mais je trouve que le côté très frippon sied mal à la robe de mariée. En plus, ce ne sont pas les figurines de Sonico qui manquent dans d'autres tenues et j'en ai encore très peu.  

Sonico

Analyses autour de mes acquisitions en 2018

Je me suis amusé à lancé gephi et à rapprocher quelques données autour des figurines 2018. Je crois que les API de MyFigureCollection (MFC) sont plus au moins coupées en attendant une éventuelle nouvelle version donc je me suis contenté d'exporter et analyser ma propre collection au lieu d'appliquer l'analyse à l'ensemble des sorties connues sur MFC, comme je l'avais fait en 2015.

Avant d'aller plus loin, voici ma répartition par types de figurine pour 2018, en comptant les nendoroids petit par unité même quand elles étaient vendues en boite. J'ai exclu en revanche ce qui était du genre accessoire tels que les items nendoroid more. Vous remarquez qu'il n'y a aucune figma ni de figuarts par exemple.

2018

Pour résumer grossièrement les graphes suivants, plus les étiquettes sont grandes, plus de figurines sont dedans et les noeuds les uns à côté des autres sont plus liés entre eux que ceux qui sont éloignés. Les couleurs représentent des ensembles déduits par le logiciel, après traitement.

Le premier graphe analyse 3 genres de données à partir des mes figurines 2018 : le type de figurines - à savoir fig prize, scale, nendoroid et nendoroid petit dans mon cas -, le fabricant et l'année de sortie. Dans le lot, j'ai en effet mis mes figurines achetées en occasion donc parues il y a longtemps pour certaines.

2018

cliquer pour agrandir

Que nous (re)dit ce graphe ? Que 2018 est bien gros donc l'essentiel de mes achats ont bien été des nouveautés de cette années, notamment en nendoroid ou en scales. En revanche, les prize et les nendoroids petit sont plus loin et plus proches d'autres années donc signes d'achats différés en occasion. Vous avez ensuite un aperçu des éditeurs avec une grosse présence de Good smile Company, ce qui est attendu étant donnée la part des nendoroids qui viennent essentiellement de chez eux. Si j'étais féru de figmas, il y aurait eu une surexposition du fabricant Max Factory mais cela n'est pas le cas. De même, vous trouvez Banpresto, Furyu et Sega dans le coin des prizes.

Sur le même principe, j'ai passé au crible ma collection de 2016, en me projetant 2 années avant pour avoir plus de contraste qu'avec 2017.

2016

cliquer pour agrandir

Le lien nendoroid et Good Smile Company est toujours présent mais vous pouvez remarquer que l'année 2016 est plus éloignée des types de figurines que sur le graphe 2018 et que les autres années sont plus visibles, signes que j'achetais plus d'occasions que de nouveautés à cette époque. Vous remarquerez aussi un panel de fabricants plus étoffés et, toujours par rapport à 2018, MegaHouse a une part plus importante par exemple.

Pour revenir à 2018, voici le croisement cette fois-ci des prix 2017-2018, des fabricants et des types de figurines. J'ai exclu les occasions, les données sur le prix à la sortie étant peu pertinent. Pour les valeurs, j'ai découpé par tranches de 1 500¥ pour pouvoir obtenir des groupes et le plancher minimal a été fixé à 1 500¥, sans limite pour le maximum.

2018

cliquer pour agrandir

La valeur moyenne d'une nendoroid oscille entre 3 000¥ et 4 500¥ et le coin des fig prize est à 1 500¥. Vous découvrez qu'Alter et Aniplex se situent plutôt au sommet des prix alors que Kotobukiya est plus bas. L'exercice a seulement été fait avec ce que j'ai commandé mais la tendance générale doit être similaire.

Pour comparer, j'ai appliqué la méthode sur 2017 en considérant donc les achats en 2017 de figurines sorties sur 2016 et 2017.

2017

cliquer pour agrandir

Il n'y a rien de nouveau si ce n'est au niveau personnel des pointes de prix moins fortes et de gros pôles de prix à 10 500¥ et 13 500¥ pour les scales alors qu'en 2018, c'est beaucoup moins net. Cela traduit bien des prix d'achats plus élevés en général pour les scales.

Dans le dernier graphe, j'ai introduit les boutiques en ligne utilisées cette années, en isolant Ami Ami, Big in Japan et Nippon-Yasan. Le reste est classé dans "Other" à part les intermédiaires japonais regroupés dans "Proxies" par lesquels je suis passé afin d'effectuer des achats sur Yahoo Auctions Japan pour l'essentiel.

2018

cliquer pour agrandir

Visuellement, vous pouvez voir que les proxies ont surtout servi pour glaner des occasions tandis que les nouveautés 2018 sortent des autres boutiques.

Là aussi, j'ai appliqué la même méthode sur 2016, où je m'aperçois que je n'étais pas du tout passer par Nippon-Yasan cette année-là, tandis qu'une bonne partie des occasions transitait via Mandarake que j'ai abandonné depuis fin 2017, depuis que les envois économiques en SAL sont impossible depuis le Japon. 

2016

cliquer pour agrandir

Divers

- Les tweets quotidiens sur @animint qui annoncent les nouvelles figurines en précommande sont repris sur le forum et cette fois-ci sans doublons

- Nous en sommes à la 5e boutique éphémère Good Smile Company sur Paris. Bandai / Tamashii Nation a aussi eu la sienne en décembre mais j'ai oublié d'y faire un tour, n'achetant que très peu de modèles chez eux, voir pas du tout.

Nendoroids petit

Discuter de ce billet sur le forum - - Laisser un commentaire »

Voir aussi

Mon bilan figurines de l'année 2017

Cet article vous a plu?

Faites-le connaître ou votez pour cet article sur les sites suivants :

  • anime manga aggregator sama
  • Partager sur del.li.cious
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google

Ajoutez votre commentaire:

Merci de bien vouloir soigner votre orthographe et de proscrire le style SMS.


Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

 

↑ Haut de page