Animint

  Anime & manga

 
 
“Animint traite des dessins animés japonais et du manga. Outre ce blog, le site comporte plusieurs milliers de pages de texte illustré.”

Japan Expo 2018 §1 : Vue d'ensemble, culture traditionnelle et concerts

Par le :: Manifestations

japan_expo , 2018

La 19e édition de Japan Expo qui a eu lieu du 5 au 9 juillet 2018 a fermé ses portes dimanche soir. Présent pendant les 4 jours dans le festival proprement dit, je commence ma petite série de comptes rendus en débutant cette fois-ci par une vision d'ensemble, où j'aborderai aussi les activités en relation avec la culture pop ou traditionnelle japonaise, ainsi que quelques concerts.

En pénétrant par l'entrée du hall 5, vous pouviez remarquer le changement notable au niveau de l'agencement. Depuis quelques éditions, le hall 4 était réservé à une grande salle Yuzu avec une entrée pas très évidente depuis le hall 5 et une sortie plus visible. Cette année, le hall 4 accueillait plusieurs stands dont les web séries avec la scène Nezumi ainsi que les activités sportives, à savoir la structure pour s'exercer au base-ball, le kyûdô, le kendô et tout ce qui était en rapport avec les arts martiaux.

La salle Yuzu a été déplacée plus au fond avec une capacité toujours aussi conséquente et une large surface pour gérer les filles d'attente. La fréquentation de la salle était plus ou moins importante et je ne suis pas sûr que le flux de visiteurs soient beaucoup passés par ces stands si vous excluez les fans de telles ou telles web séries. L'exposition de voitures a fait son retour mais ce ne sont toujours pas des véhicules itasha. Cela représente une surface conséquente avec peu de monde autour.

Les projections en avant-premières de plusieurs longs métrages à la fin des journées du salon se sont déroulées dans la salle Yuzu. Je pense notamment au dernier film My Hero Academia Futari no Hero dont le montage a été bouclé pour le festival. Il ne sortira au Japon qu'au début août et il est possible que des réglages soient effectués d'ici là, ce qui aboutirait à une version légèrement différentes. Toshihiro Kawamoto, le chara designer de Cowboy Bebop venu pour célébrer les 20 ans de la série à Japan Expo, a également travaillé sur le film My Hero Academia et a confirmé cependant qu'il ne devrait pas y avoir de nouvelles scènes entre la version en avant-première et celle qui sortira au Japon. Le public français avait bien noté le rendez-vous et vous pouviez remarquer une longue file d'attente le vendredi matin au point dédicaces où étaient distribués les tickets pour la séance du soir.

Un autre changement peut-être moins visible mais que j'ai tout de suite remarqué est la signalétique au plafond pour indiquer la direction des différentes scènes. J'ai trouvé ces panneaux très clairs. En revanche je n'ai pas été convaincu par les grands plans en hauteur dans le hall 4 avec une pastille "vous êtes ici".  Je ne les ai remarqués que le dimanche et c'est le genre d'indication que j'attends plus au niveau des point d'orientation qui affichaient le plan et le programme des 4 jours.

Japan Expo 2018

Il y avait aussi de la réclame pour l'application mobile Japan Expo mais il fallait mieux l'avoir téléchargé avant : Le réseau 3G/4G était bien saturé le vendredi à partir de la mi-journée, ce qui me laisse l'impression que cela ait été le jour le plus fréquenté, n'ayant pas ressenti de ralentissement notable sur le réseau les autres jours, à moins qu'il n'y a ait eu une vague spécifique de joueurs de Pokémon Go ce jour-là, Niantic ayant fait apparaître des Zarbi sur place, une catégorie assez rares de Pokémon à ce que j'ai compris.

Japan Expo 2018

Contrairement aux années précédentes, je n'ai pas vu de panneaux à côté des scènes indiquant le programme spécifique de la scène. Seul l'espace Washoku, le coin cuisine, avait cet honneur et Yuzu indiquait juste la liste des avant-premières pendant le festival et qu'il fallait retirer un ticket d'entrée au point dédicaces. Je n'ai rien vu pour la scène culturelle, l'espace Sakura même si ce n'est pas plus mal vue la forte fréquentation dans ce coin mais c'est dommage pour la salle Yuzu où la place ne manquait pas.

Japan Expo 2018

L'année dernière, j'avais fustigé le programme inexistant sur la scène cuisine et le tir a été rectifié cette année, avec certes un programme moins dense que sur d'autres scènes mais des démonstrations faites régulièrement. Les sièges pour le public étaient cependant en nombre très limité alors que les gens avaient l'air plutôt intéressés quand je suis passé en coups de vent à plusieurs reprises. C'est un peu bizarre d'avoir quasiment moins de place pour le public sur une scène officielle que sur un stand annexe d'activités, propre à une association.

Japan Expo 2018

Je suis également passé quand le groupe musical Luv K Raft est intervenu pour faire leur démonstration de cuisine. Je doute que l'assemblée ait appris quelque chose de nouveau étant donné le niveau basique de la recette mais c'était sympathique de voir le groupe musical se prêter au jeu.

Japan Expo 2018

De manière globale, le planning général a été plutôt disparate par rapport aux thèmes qui m'intéressaient, à savoir principalement les conférences animation ou manga avec les invités japonais, que je complète avec les spectacles culturels et quelques concerts. Je laisse filer tout ce qui est jeu vidéo ou bien encore les rencontres avec uniquement des intervenants francophones. J'assiste généralement à un bout de défilé de cosplay mais cela n'a pas été le cas cette année.

Le programme est suffisamment dense pour que j'ai toujours deux événements qui m'intéressent en même temps mais j'ai trouvé que ce vendredi les interventions avec les invités japonais étaient particulièrement nombreuses avec 6 conférences à la suite, d'une heure chacune, sur la scène Kuri. Du coup, j'ai raté le grande messe sur Sword Art Online Alicization dans la salle Yuzu, plus ou moins à l'opposé dans le festival. Même si je subodore que l'événement avait une forte connotation commercial et que je ne regrette pas d'avoir vu le talentueux mecha designer Kimitoshi Yamane et l'équipe de Broken Blade pendant ce temps, j'aurai fait un saut là-bas si les emplois du temps avaient été compatibles.

J'ai eu un soucis semblable le samedi avec les 20 ans de Cowboy Bebop qui tombaient en plein avec l'intervention de Chizuru Kobayashi. Je tenais plus à assister à cette rencontre plus qu'à l'événement Cowboy Bebop mais nous devions être 0,1% du public avec les fans de Pandora Heart à avoir effectué ce choix et la fréquentation de la scène Kuri s'est en ressentie alors que tout le monde était parti dans la salle Yuzu.

En revanche, je me suis retrouvé le dimanche avec une seule conférence à mon agenda, à savoir le rendez-vous sur le documentaire de Space Battleship Yamato 2202 en tout début d'après-midi. La programmation de cette année m'étonne vraiment de ce côté-là, avec des invités japonais qui avaient pourtant l'air d'être encore là le dimanche au regard des activités photocall et autres. Peut-être que le  dimanche était réservé à l'origine à Buichi Terazawa, l'auteur de Cobra et invité d'honneur manga qui a du annuler sa venue pour raison de santé, et qu'il a été impossible de rééquilibrer l'agenda des rencontres avec les invités japonais.

Japan Expo 2018

Sinon dans le hall 5, vous aviez aussi les stands des éditeurs avec leurs propres aires de jeux inspirés de leurs derniers titres à succès, ainsi que les étales des boutiques modes et musique d'un côté et les jeunes créateurs de l'autre.

Japan Expo 2018

Japan Expo 2018

Japan Expo 2018

Japan Expo 2018

Le déplacement des tatamis en hall 4 a laissé plus d'espace pour les animations ludiques et les occupations autour des déguisements toujours proches de la scène Kitsune, la scène cosplay, qui a accueilli aussi d'autres prestations, tels que celles du groupe de supporters Gamushara Oendan.

Japan Expo 2018

Japan Expo 2018

Japan Expo 2018

Le reste était occupé par des stands plus orienté culture traditionnelle, tourisme ou bien pop culture incarnée par la présence de la micro scène Saiko.

Celle-ci accueille divers événements dont des showcases d'invités japonais plus ou moins connus. Cela va des chansons nasillardes de très jeunes idols à la prestation de Yoko Takahashi. Les interventions sont plus courtes que lors des rendez-vous noté dans le planning officiel mais vous pouvez voir les invités de près, l'espace devant flirter avec les 20 m2...

Parmi les spectacles récurrents sur la scène Saiko se trouvaient les showcases quotidien de miraiskirt. Déjà venu il y a 2 ans, le quatuor est devenu un solo mais la chanteuse restante assure bien sur scène, avec un bon charisme et un contact chaleureux avec le public. Si ses chansons ne sont pas toutes transcendantes, elle fait l'effort de communiquer au moins en anglais et était visiblement vraiment contente d'être en France, en ayant profité pour faire une escale pendant quinze jours à Toulouse juste avant.

Japan Expo 2018

Japan Expo 2018

Japan Expo 2018

Japan Expo 2018

Japan Expo 2018

Japan Expo 2018

Après l'adaptation en anime qui aura une 2e saison, 3D Kanojo Real Girl se décline en film live. Le manga d'origine est encore inconnu chez France car Pika commencera à la publier à partir d'octobre 2018. Il y a encore moins d'actualité immédiate par rapport au film live mais cela n'a pas empêcher d'avoir une opération de promotion à Japan Expo avec la venue sur la scène Saiko des 2 acteurs principal du film qui ont été le jury d'un mini concours avec le public présente, où l'heureuse lauréate a remporté un billet aller-retour pour le Japon.

Japan Expo 2018

Japan Expo 2018

Sur cette même scène, j'ai pu assister à la performance de l'artiste sumi-e Okazaku. La mise en place du matériel a été un peu laborieuse entre les grandes feuilles qui se sont déchirées et les panneaux qui sont tombés au moment de les monter. Je m'attendais à un nième exercice de calligraphie plus ou moins mystique mais il s'agissait d'une magnifique représentation d'Oda Nobunaga à l'encre de Chine, avec un petit texte calligraphié à la fin. Je suppose qu'il y a eu un dessin différent pour chaque représentation quotidienne pendant les 4 jours du festival.

Japan Expo 2018

Japan Expo 2018

Le pont fort de la scène Saiko est de proposer un flyer avec son programme spécifique. Ce n'est pas sur le planning global officiel mais cela facilite grandement l'organisation de votre agenda, avec des artistes qui se produisent habituellement une fois par jour. Cela permet de jeter un coup d'oeil à leur performance au moins une fois pendant le festival.

C'est un peu la même chose avec la scène Wabisabi. L'espace regroupe des artisans mais aussi des stands d'artistes qui se produisent aussi sur la scène culturelle officielle, la scène Sakura. Les musiciens, maîtres de calligraphie et autres acrobates investissent donc cette scène Wabisabi à un autre moment, ce qui fait office de séance de rattrapage, avec la possibilité de les voir de plus près quand il n'y a pas trop de monde.

Japan Expo 2018

Japan Expo 2018

Japan Expo 2018

Japan Expo 2018

Japan Expo 2018

Japan Expo 2018

Le présentateur – et bon traducteur – a visiblement le programme détaillé de la journée mais pas le public ; sauf à faire le tour de tous les stands pour noter les horaires de passage des uns et des autres quand ils sont affichés. Ce serait bien d'avoir un flyer comme pour la scène Saiko ou ne serait-ce qu'un bête paperboard griffonné à la main pour la journée. Là, c'est juste au petit bonheur la chance sans savoir qui passe quand vous arrivez en cours de représentation. Mon premier spectacle au pifomètre à Japan Expo 2018 a été un improbable Ninja Violin qui a démarré vers 9h45 le jeudi, un mélange de chorégraphie ninja et de musique traditionnelle.

Japan Expo 2018

Japan Expo 2018

Notez également qu'il y avait aussi des concerts sur les stands d'activité associatifs dans la même zone. J'ai ainsi suivi le concert de koto de Gaho Takahashi. La bonne idée est de demander au public de se déchausser ce qui fait que les gens juste de passage restent aux limites de l'espace à écouter puis s'en vont sans déranger, tandis que seuls pénètrent les spectateurs intéressés.

Japan Expo 2018

La scène Sakura avait un programme beaucoup plus structuré avec d'abord son lot de mascottes. Vous aviez l'indétrônable Kumamon dont les visites en France avant et après Japan Expo sont sympathiques à suivre sur Twitter.

Japan Expo 2018

Une autre mascotte vue sur scène était Tochisuke pour promouvoir la ville de Tochigi.

Japan Expo 2018

Vous en aviez d'autres dans les allées dont Chii et même Chibi Dono, la mascotte de Japan Expo.

Japan Expo 2018

Japan Expo 2018

En ce qui concerne les spectacles culturels, j'ai retrouvé la variété de concerts, danses, calligraphie mais aussi de promotions touristiques. Il y avait du déjà vu avec les concerts de taiko, les Takarabune et leur spectacle awa odori ou bien encore les Tokyo Rickshaw. La dose de renouvellement m'a semblé moins importante que pendant les éditions précédentes mais je n'ai pas pu tout voir.

Japan Expo 2018

La troupe Katanaya Ichi a effectué une chorégraphie au sabre exclusive pour le festival mais si les costumes étaient magnifiques, le semblant d'histoire était un peu répétitif et les effets visuels moins tape à l'oeil que d'autres groupes vus dans le passé mais estampillés cascadeurs plutôt qu'artistes. Le temps a fini par paraître un peu long pendant leur prestation.

Japan Expo 2018

Japan Expo 2018

Japan Expo 2018

Japan Expo 2018

Japan Expo 2018

J'ai en revanche apprécié d'autres artistes tels que Nozomi Kanda à la flûte shinobue ou l'un des groupes des Yosakoi vu le dimanche. Les associations françaises étaient heureuses de présenter un maximum de danseurs mais j'aurai préféré voir des gens au même niveau, certains ayant visiblement beaucoup de mal à suivre le rythme des autres, ce qui cassait un peu l'ensemble. J'exclue de cette remarque la dernière danse effectuée avec une mascotte, où tout le monde était plus là pour mettre de l'ambiance et transmettre un maximum d’énergie et de bonne humeur.

Japan Expo 2018

Japan Expo 2018

Japan Expo 2018

Japan Expo 2018

Japan Expo 2018

Dans le hall 5, je n'oublie pas non plus les expositions placées dans la même zone, à la limite du hall 4. Buichi Terazawa a annulé sa venue mais l'exposition qui lui était consacrée était bien là avec des extraits d'interviews que le mangaka avait fait. Les panneaux couvraient non seulement Cobra dont on fête les 40 ans en 2018 mais également ses autres titres, tels que Takeru ou Gun Dragon Sigma. Il était possible de feuilleter sur place l'imposant catalogue de l'exposition / artbook vendu ensuite à la boutique officielle du festival.

Japan Expo 2018

Le deuxième grande exposition était How to make an Anime qui reprend les différentes étapes du processus de création au prenant la production de Space Battleship Yamato chez le studio Xebec comme principale exemple. Je reviendrai sur le sujet quand j'aborderai les conférences dans un des prochains comptes rendus.

Japan Expo 2018

Un autre espace était consacré aux Héros de la galaxie à l'occasion de la sortie en France chez Kurokawa du manga dessiné par Ryû Fujisaki. J'aime bien l'éditeur qui propose chaque année une exposition à part dans ce coin-là, au delà des animations sur son stand.

Japan Expo 2018

Japan Expo 2018

La quatrième et dernière exposition que j'ai pu voir était sur le studio Chizu, la structure montée par Mamoru Hosoda dont le dernier film Mirai ma petite sœur sortira en France à la fin de l'année. C'est dommage que cette exposition ait été moins médiatisée sur place que celles sur l'auteur de Cobra ou bien celle faite avec Xebec, car bien que relativement restreinte en terme de surface, elle regorgeait de matériels qu'il était d'ailleurs interdit de prendre en photo pour une partie.

Japan Expo 2018

Japan Expo 2018

Japan Expo 2018

Agencée avec l'habituel stand Evangelion store, vous aviez également une mini boutique Mamoru Hosoda avec quelques produits dérivés en vente, tels que des cartes postales, des mugs ou bien des pochettes plastiques à l'effigie de ses différents films.

Japan Expo 2018

Cette année, je n'ai pas vu en revanche d'exposition orientée culture traditionnelle japonaise ou bien tourisme. Cela me surprends guère pour le thème culturel qui fait moyennement recettes. Je me souviens dans le passé que les espaces sur les châteaux forts japonais ou le rakugo servaient plus d'aires de repos et de pique nique qu'autre chose, mais cela m'étonne qu'il n'y ait même pas eu quelques panneaux sur quelques mètres carrés pour présenter une région ou une ville en particulier, à moins que ce soit le stand sur Chichibu qui faisait office de mini exposition de ce type.

Japan Expo 2018

Dans le hall 6, vous retrouviez à peu près la disposition de 2017 avec cependant un peu plus de place du fait de transfert de la scène Nozomi dans le hall 4. La scène Kuri a été placée plus au fond, ce qui était bien au niveau sonore, loin du brouhaha des grands stands de jeux vidéo gérés par Square Enix, KLab ou encore Nintendo, situés à leurs endroits habituels.

Japan Expo 2018

Japan Expo 2018

Japan Expo 2018

Parmi les nombreuses conférences, la scène Kuri a aussi accueilli Pikotaro dans son rôle très sérieux d'ambassadeur de bonne volonté des objectifs de développement durable lors du rendez-vous sur Japonisme 2018 avec l'ambassadeur du Japon en France, Masato Kitera. Vous pouviez croiser Pikotaro dans les allées du festival et son show case s'est déroulé à la salle Ichigo le jeudi après-midi, où il a interprété sa fameuse chanson Pen-Pineapple-Apple-Pen, tout en chauffant le public et en terminant sur une version détournée en guise de remerciement à Japan Expo.

Japan Expo 2018

Japan Expo 2018

Japan Expo 2018

Japan Expo 2018

Japan Expo 2018

À l'opposé dans le hall 6 se trouvait la scène Také pour les conférences jeux vidéo avec une petite estrade à mi parcours pour les jeux vidéo indépendant. Le ring pour le catch était situé dans un autre coin du hall 6, à l'opposé du couloir toujours aussi bondé qui relie les halls 5 et 6.

Japan Expo 2018

Les passages par l'extérieur étaient toujours ouverts au public et permettaient d'éviter la foule. Le chemin peut être plus long et plus chaud mais plus rapide.Il a fait chaud pendant les 4 jours mais la climatisation fonctionnait bien, voir trop lorsqu'il n'y avait pas encore beaucoup de monde le matin. Les souvenirs de la scène Kuri en mode sauna sont visiblement derrière nous.

L'une des entrées du festival ce fait via le hall 6 qui permet de bifurquer rapidement vers le point dédicaces mais aussi vers les stands amateurs dont certains venaient du Japon.

Dans le centre du hall se concentraient différentes boutiques, avec leur lots de produits plus ou moins en rapport avec le manga et l'animation japonaise, dont les sempiternels répliques de sabres.

Japan Expo 2018

L'éditeur de figurines Good Smile Company n'avait pas de stand éditeur à leur nom cette année et l'équipe s'était greffée sur celui d'un de leur partenaire dans ce même hall 6, en proposant cependant leurs nendoroids exclusives et les restes de leurs stocks, ainsi que les prototypes de figurines Miku, entre autres. Le conflit de calendrier avec Anime Expo le même week-end a fait que la plupart des prototypes telle que la nendoroid d'Harry Potter sont plutôt partis aux Etats Unis au détriment de la France.

Japan Expo 2018

Japan Expo 2018

Japan Expo 2018

Onigiri création était eux toujours du côté des éditeurs avec un stand étoffé par leur jolies créations tels que Guts & Zood de Berserk ou encore un prototype non peint de leur première figurine Naruto. Ils ont également annoncé leurs prochaines licences, à savoir City Hunter et l'Attaque des Titans.

Japan Expo 2018

Japan Expo 2018

Bandai / Tamashii Nation avait aussi un stand conséquent avec une nuée des prochaines figuarts Zero à sortir et de myth clothes.

Japan Expo 2018

Je termine ce tour d'horizon par quelques concerts. En pratique, je finis souvent par découvrir la salle Karasu le dimanche pour le dernier concert du festival mais cette année, j'ai pris le temps d'assister au showcase de TRF le jeudi après-midi. Le groupe au 10 millions d'albums vendus était invité d'honneur du festival et célèbre les 25 ans de sa formation cette année.

Le samedi je suis allé écouter L'écho des lucioles, le concert hommage à Isao Takahata par le Neko Light Orchestra, un habitué de la salle Karatsu maintenant. Ce n'était pas ma priorité – avec ce préjugé de déjà-vu - mais l'heure en fin de journée collait avec mon agenda et sur place, j'ai été agréablement surpris déjà rien que par l’atmosphère feutrée qui se dégageait avec tout le monde assis dans la salle, calme et discret. Les medleys reprenaient les musiques de chacun des films Ghibli du réalisateur, du Tombeau des lucioles au Conte la Princesse Kaguya, en passant par Omoide Poroporo, Pompoko et Nos voisins les Yamada. J'ai été légèrement déçu par certaines parties pour Hotaru no Haka, où la bande originale est plus stridente que l'adaptation proposée ici mais le reste était très bien, avec une présentation adéquate et une insertion judicieuse de musique des films de Miyazaki en guise justement d'écho. Ce sera mon très beaux souvenir de cette édition 2018 notamment parce que je ne m'y attendais pas du tout.

Japan Expo 2018

Dimanche, je me suis dépêché de rejoindre le showcase de Yoko Takahashi et écouter les deux chansons emblématique d'Evangelion : Zankoku na Tenshi no Thesis puis Tamashii no Refrain. Cela m'a permis de cocher l'item "le jour où j'entendrai en vrai Yoko Takahashi interpréter ses génériques d'Evangelion" que j'avais dans ma liste après avoir visionner les DVDs de l'Animelo summer live...2007.

Japan Expo 2018

A suivi juste après Mika Kobayashi, une autre chanteuse d'Anisong dont les quelques titres  me parlent moins mis à part peut être Ego dans Mobile Suit Gundam UC ou encore BRE@TH//LESS d'Aldnoah Zero, dont j'ai bien reconnu le refrain. En fait, j'ai aussi la chance de l'écouter de beaucoup plus près le jeudi après-midi lors d'un passage à l'espace Wabisabi.

Japan Expo 2018

Même parmi les premiers rangs le son n'était pas super fort car les gens s'entendaient chanter et certains n'ont pas osé continuer quand ils s'en sont aperçus. Ce n'était rien par rapport à certains qui filmaient. Même si le staff ne chassait personne, plusieurs faisaient attention à ne pas trop gêner en tenant leur appareil au niveau de leurs yeux mais la palme revient à celui qui a brandi un iPad les bras tendus en haut. Il s'est bien fait injurié en anglais par des gens derrière lui qui venaient visiblement de loin et ne voyaient plus rien, et je suis étonné que son appareil ait fini le showcase en un seul morceau et lui aussi.

Voilà qui conclut cette première partie. Les articles suivants seront plus des comptes rendus de conférences publiques avec les invités japonais.

Japan Expo 2018

Discuter de ce billet sur le forum - - Laisser un commentaire »

Voir aussi

Japan Expo 2018 §2 : Yoshitoki Oima, Atsushi Ohkubo et l'équipe Cowboy Bebop

Cet article vous a plu?

Faites-le connaître ou votez pour cet article sur les sites suivants :

  • anime manga aggregator sama
  • Partager sur del.li.cious
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google

Ajoutez votre commentaire:

Merci de bien vouloir soigner votre orthographe et de proscrire le style SMS.


Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

 

↑ Haut de page