Animint

  Anime & manga

 
 
“Animint traite des dessins animés japonais et du manga. Outre ce blog, le site comporte plusieurs milliers de pages de texte illustré.”

[Rédacteur invité] Chroniques d'un juré : fumée blanche, fumée noire

Par le :: Divers

films , mangas , 2011 , animes

Article proposé par Mackie [1]

"Cet article qui présente le palmarès brut de fonderie sera complété sous peu avec une analyse plus fine des résultats."

Une analyse plus fine des résultats... Il en a de bonnes le Pazu. C'est vrai que je m'étais proposé pour le faire, à la façon de Rukawa l'année dernière. Mais que voulez-vous que je vous dise? Que le palmarès a de la gueule? c'est vrai. Que ça s'est joué à rien et jusqu'au dernier moment pour le prix du meilleur article? vrai aussi. Que je sors de cette édition légèrement frustré? vrai encore. Oh ben tiens, voilà, ça me fait un plan d'article à suivre, ça.

1- Le palmarès

Je ne me fais pas d'illusions, il n'y a que ça qui vous intéresse. D'abord, regardons globalement l'ensemble des lauréats, sans détailler, ça nous donne : Plumy de L'heure du boeuf, Gen de Gen's Stream, Gemini du Chapelier Fou, Ramza de Paoru.fr, Tetho d'Anime-Janai, Katzina de Souvenirs à venir. Juste derrière, aux médailles en chocolat, on trouve Guilhem du Dino Bleu, Ileca de nnuuu, Exelen de L'antre de la Fangirl, nyo de Hourai NEETwork. Au palmarès final il manque bien quelques noms (je vous laisse trouver lesquels) mais c'est la loi du genre.

Honnêtement, quoi qu'on en dise, ça fait de beaux gagnants, qui le méritent pour leur régularité et leur enthousiasme, et que l'on soit d'accord ou pas avec le numéro de place au classement d'untel ou d'unetelle, ça n'y change rien. Vous me ferez remarquer, et vous aurez raison, que le principe du concours des Sama Awards est de désigner des articles, et non des blogs, encore moins des personnes. Ok, mais je le répète, il n'y a pas de hasard dans le palmarès. C'est peut-être LA différence avec le palmarès de l'année dernière : pour la première édition, le jury des Sama Awards avait élu quelques débutants, Comme Vins ou votre serviteur. Cette fois-ci, ce sont tous des blogueurs expérimentés. En cette période où certains s'interrogent sur leur motivation, je souhaite que cela vaudra comme un encouragement collectif à persévérer, parce que nous avons besoin et envie que la blogosphère continue de nous donner autant de points de vues et d'éclairages différents, sinon contradictoires, sur nos passions communes : l'anime et le manga.

Mais assez parlé de personnes... Maintenant, le détail (pour la compréhension de ce qui suit, les jugements d'articles entre guillemets ci-dessous sont des citations des arguments des différents jurés - pour des raisons de confidentialité, je n'ai pas, euh, presque pas, mis les noms à côté).

Meilleur reportage:

Je commence par ce classement parce qu'il est un peu à part. C'est la seule catégorie objective, les autres (meilleur article, passion, meiileur idée) étant clairement subjectives. Ont été retenus des compte-rendus de visites, de manifestations, de concerts, et bien sûr des interviews. On est ici parfois à la frontière du journalisme, mais le cadre reste celui d'un blog personnel, et amateur. L'idée a été d'encourager ce type de texte qui demeure assez rare dans la masse de publications bloguesques, où on trouve avant tout pléthore de chroniques de lectures et de visionnages.

L'article de Ramza : Shingo Araki, avant de partir, l'a emporté assez nettement : six jurés l'ont classé premier, relevant (je cite) "une rencontre exceptionnelle bien mise en valeur", "du coeur, de l'émotion et de la passion", "l'histoire d'une rencontre entre un artiste et un interviewer qui est aussi un fan". Bref, un mélange de professionnalisme dans l'approche et d'émotion dans la restitution, qui a su toucher la majorité du jury. Plus loin dans le classement, peu d'interviews mais une quantité notable de compte-rendus d'évènements certes vivants et bien faits mais qui n'ont pas réussi à se hisser à ce niveau.

Pour ma part j'ai beaucoup apprécié les textes d'Exelen (Un petit tour au Puella Magi Madoka Magica Café), coutumière de ce genre de bons billets dépaysants et informatifs (logiquement présente aussi au classement "meilleure idée"), et de nyo (Nana Mizuki : LIVE CASTLE 2011), qui compense une forme parfois un peu brouillonne par un enthousiasme communicatif d'ailleurs il est classé aussi en catégorie "passion") , nous sommes d'ailleurs plusieurs à avoir classé ces deux-là sur le podium. En résumé : une sélection expérimentale, un podium évident et un vainqueur indiscutable. Je pense que pour une prochaine édition, il faudra garder cette catégorie.

Idée originale:

Déjà présente l'année dernière, cette catégorie s'annonçait cette fois plutôt mal. Pazu l'avait même qualifiée de "sinistrée", sans aller jusque là je dois reconnaître que nous avons eu du mal a trouver des articles répondant au cahier des charges : récompenser "l'originalité du sujet ou de la forme", sans "bâcler le fond". Mon favori était l'article d'Ileca, Shingeki no Kyojin, qui malgré une forme classique (une critique de manga) démontrait une fois de plus sa quête constante de la pépite cachée ou de l'oeuvre borderline. C'est une qualité par ailleurs constante sur son blog. C'est peut-être pour cette raison qu'il publie si peu?

Je suis devenu un bouffon, de Zyvilin Shmo, m'avait bien plu aussi, analysant le film la Déchéance d'un homme à travers le roman dont il est inspiré. Mais peut-être contaminé par le côté dépressif du sujet, il n'a pas réussi à séduire le reste du jury. Yllwngg (prononcer "yellow nigger") avait choisi de traiter du slice of life, ce qui était intéressant en soi, mais le jury la finalement trouvé un peu court et abrupt à la conclusion. L'article d'Exelen, cité plus haut, répondait bien au critère de l'originalité, par son côyé exotique. Tetho a failli l'emporter, deux de ses articles ayant été retenus dans la sélection finale. C'est vrai que son érudition indiscutable lui font régulièrement écrire sur des aspects méconnus, celui sur les "harmony cels" en est un bon exemple. Mais j'y reviendrai.

Finalement, le jury a préféré l'article de Gen, Un générique à la loupe #2 : Ikoku Meiro no Croisée, qui présente un anime à travers son générique, tout en nous faisant jouer les touristes à Paris. Ce qui me frappe, au final, c'est que la plupart des articles retenus ont été écrits par des blogueurs "pointus" : Ileca, Exelen, Tetho, Gen, mais aussi Sirius, Jevanni, Ramza... Au fond, la catégorie n'était pas si sinistrée que cela...

Passion:

Je ne vais pas revenir en long et en large sur les raisons pour lesquelles ce classement me tient personnellement à coeur... Mais je rappelle que la passion est LE moteur qui nous anime tous, et que c'est même la raison d'être du concours des Sama Awards. Ceci dit, autant les catégories précédentes répondent à des critères faciles à cerner, autant la passion se définit de mille manières différentes selon les individus. Et selon les lecteurs ! Pour Pazu, c'est "une affaire personnelle". Pour Rukawa, "y a pas à être objectif dessus, c'est un feeling". Pour Joe Gillian, "c'est un prix où j'imagine mal un consensus global", car c'est avant tout "un coup de coeur". Je ne saurais mieux dire... Du coup, celui ou celle qui l'emporte dans cette catégorie peut se flatter d'avoir suscité des sentiments forts, subjectifs et pas forcément nuancés. Avec la passion, il est aussi facile d'être porté au nues que sacqué. C'est arrivé à certains, qui ont reçu autant d'adhésion que de rejet ! Celui qui a gagné, Devilman, ce Démon au fond de mon Coeur, de Gemini, est donc l'article qui a été plus souvent classé aux premières places, certes, mais aussi celui qui a été le moins bâché. Belle performance. Je crois que ce qui a plu, c'est la sincérité que l'on sent poindre sous un article érudit, certes, mais somme toute classique dans sa forme, et même un peu court. Les jurés qui ont voté pour lui ont retenu "du coeur", "de l'enthousiasme débordant", "une envie de partager", bref, de la passion, quoi...

Je ne vais pas détailler tous les articles de ce classement, ce serait trop long et un peu vain, vu le contexte. Comme je le disais, sur la sélection, il y a 6 premiers différents ! Juste qu'à titre personnel, j'ai eu un coup de coeur pour les deux articles de Plumy (Ayakashi & Mononoke, et New York New York), celui de Katzina (the Tatami galaxy) et celui de nyo, déjà cité (Live Castle). Tous ont en commun la passion pour leur sujet, et mettent beaucoup de conviction dans leur volonté de partager avec le lecteur.

Meilleur article:

Et c'est maintenant que j'entre (un petit peu) dans la partie polémique.

Oh, toutes proportions gardées, hein, car même si nous n'étions pas tous d'accord, nous avons réussi à ne pas nous entretuer devant la pizza qui réunissait les jurés présents avant la cérémonie : Tata, Loudde, Pazu et moi-même. Les autres étaient excusés et n'avaient pu faire le déplacement. Grosso modo, les quatre premiers du classement se détachent du reste du peloton, et dans les quatre ça s'est joué comme au sprint entre la première et le deuxième. A une épaisseur de cellulo, je dirais (c'est plus adapté qu'à un demi-boyau de vélo, tout de même). La raison? Objectivement, la quasi-totalité du jury était d'accord pour louer les qualités du texte du Dino Bleu, Mobile Suit Gundam : Author’s Cut. Rédaction remarquable, sources nombreuses (même si je connais quelqu'un qui dit y avoir trouvé des erreurs), travail quasi professionnel... Mais justement, la question s'est vite posée de savoir si un tel article répondait bien aux critères. Déjà, c'est la partie d'un tout, plus vaste, et c'est un work in progress. Ensuite, dans son parti-pris rédactionnel, l'auteur ne laisse que peu de place (voire pas de place du tout) à ses sentiments personnels - même s'il est évident qu'un tel travail n'aurait pu être entrepris sans passion. Résultat, "un contenu impressionnant", "remarquablement écrit", "ultra référencé et contextualisé", etc... Mais d'un autre côté, il est "trop encyclopédique pour être un article", et il "dépasse le cadre d'un blog stricto sensu".

Et c'est une quasi outsider qui est passée devant... Là aussi, non sans discussions. New york New york, le yaoi et les mangas gay, de Plumy, a plu et (un peu moins) déplu. Le sujet aurait pu rebuter : pour certains, "désolé mais ce n'est pas ma tasse de thé, sorry !", tandis que quelqu'un d'autre a cru bon de préciser : "pour une fois je suis tenté de lire un yaoi". Mais les jurés ont tout de même quasi unanimement relevé la qualité d'écriture, le ton personnel et impliqué, le développement argumenté et contextualisé. D'autres ont regretté "un problème de dosage" entre les sujets abordés (le yaoi en général et un manga en particulier), ou encore une distinction "confuse" entre yaoi et homosexualité. Entre Dino Bleu et Heure du Boeuf, présentant deux articles de qualité, le débat a donc été assez chaud, et le fait d'avoir volontairement soumis cet article (au lieu d'avoir été passivement sélectionné par le jury) a aussi fait pencher la balance. Je reviendrai sur ce point, la participation active, un peu plus bas.

Mais je m'aperçois que je n'ai pas évoqué tout le palmarès.

Ce sont deux articles, tous deux intéressants mais très différents dans leur style et dans leur approche, qui ont obtenu les prix d'honneur : celui du jury pour The Tatamy Galaxy, de Katzina, et celui des auteurs pour les Harmony cels, de Tetho. Bien qu'il s'en défende, je trouve que le prix des auteurs convient bien au sieur Tetho. Par principe, il n'a pas souhaité participer, mais voilà que deux de ces textes ont été sélectionnés par le jury, et qu'en plus ses pairs ont massivement voté pour lui (je rappelle que ce prix est décerné non par classement notionnel, mais tout simplement par comptage des voix). Bien fait pour lui ! Non, sérieusement, ce résultat ne m'a pas surpris. Dans un panel de blogueurs passionnés et pointus, il partait favori. Le jury, lui, n'était majoritairement composé de blogueurs, et certains n'ont donc peut-être pas vibré à l'évocation des tensions dramatiques évoquées.

Quant au prix du jury, c'est forcément un peu un chouchou. Classé deux fois troisième au palmarès de deux catégories majeures, meilleur article et passion, l'article the Tatami Galaxy a su trouver son public. Comme certains l'ont souligné, "l'auteur a su me donner envie", "ça me parle", ou encore "l'article parvient à cerner l'essentiel". Personnellement, je suis allé un peu plus loin dans l'appréciation, puisque... je peux le dire, je l'avais classé premier. Pourquoi? Pour sa modestie, sa sincérité et son enthousiasme. Dès le mois de janvier, dans mes notes, j'écrivais que c'était là "ce qu'une chronique de blog personnel devrait toujours être"...

Sur le palmarès, je n'ai rien d'autre à ajouter. Après, sur le concours, j'ai encore quelques mots à dire.

2- Une gestation difficile.

Pour la première édition, le parti pris avait été de ne prendre que des articles volontairement soumis par les participants. Il en était ressorti un problème, celui du niveau inégal des candidats. Je ne reviendrai pas en détail, mais Rukawa abordait frontalement la question de la qualité d'écriture, et l'absence remarquée de certains piliers de la blogosphère. Pour pallier ces inconvénients, Pazu a choisi de laisser au jury la faculté de sélectionner des articles dans l'année écoulée, même si leurs auteurs n'avaient pas fait acte de candidature. Je pense que si cela a effectivement permis de signaler des articles remarquables, que j'ai évoqués plus haut, ceux par exemple du Dino Bleu, de Tetho ou de Katzina, cela a entraîné un effet pervers : nous avons eu, en effet, trop peu de candidats volontaires, seulement 12 dans la sélection finale. Certains se sont peut-être dit : pourquoi s'embêter à présenter sa candidature à un concours, si on peut y participer "malgré soi"?

Au passage, heureusement que la salle s'est "un peu" remplie vers la fin de la cérémonie de remise des prix, parce qu'applaudir les lauréats à 10 présents, ça fait un peu tristoune. Bon, je sais qu'une manifestation voisine avait pris du retard, et avait retenu ailleurs certains piliers. M'enfin, en 2011, y avait de l'ambiance...

Après, je dois également fait part d'une relative frustration sur mon rôle de juré. Je dois dire, sans vantardise, que je l'ai pris très à coeur. J'ai lu et annoté au fur et à mesure l'intégralité des textes soumis et sélectionnés. J'ai passé des heures à naviguer sur le ouèbe à la recherche d'articles susceptibles d'être retenus, et en ai proposé une bonne part. J'ai râlé à moult reprises sur le forum privé des Sama Awards sur le silence prolongé de plusieurs jurés (il y en a plusieurs qui avaient de bonnes excuses, je ne juge pas, hein). Et pour quoi? Le débat, s'il a eu lieu, a été circonscrit à la dernière semaine, et seulement aux jurés actifs, moins de la moitié. Attention, le jury a finalement voté dans les règles édictées, rien à dire. Mais quel dommage que la moitié d'entre eux l'aient fait de façon passive, sans prendre part aux discussions. J'attendais bien plus du concours. Rencontrer de nouvelles têtes, échanger, s'engueuler, même ! Vous ne pouvez pas savoir comme c'est frustrant, pour un bavard comme moi, que de râler... dans le désert.

J'espère que le concours continuera l'année prochaine. Savoir comment j'y participerai, je n'ai pas encore décidé. Il est probable que je sois de nouveau... candidat. Au fond, j'ai préféré mon rôle de 2011 à celui de 2012. Mais je devine que Pazu va plaider sa cause... Et le temps va passer. J'ai le temps de digérer.

En conclusion, quel regard porter sur l'édition 2012? Comme je l'ai dit, de l'enthousiasme, des agacements, des découragements, mais ce qui me remonte le moral, c'est le palmarès. Plumy, Gemini, Gen, Ramza, Katzina, Tetho, sont de très beaux vainqueurs. Je lis leurs blogs régulièrement, et j'espère, de tout coeur, que les jolis diplômes verts leur serviront d'encouragement les jours où ils auront la motivation en berne, ce qui arrive à tout le monde. Certains peuvent rigoler devant l'importance toute relative que l'ont peur accorder à un rectangle de papier, avec marqué diplôme dessus. Pour ma part, je ne veux pas le galvauder. Il n'y a rien d'indigne ni d'égoïste a savourer une reconnaissance, de toutes façons, je ne connais personne qui blogue en faisant fi de la reconnaissance. En toute honnêteté, je veux dire. Si on écrit, c'est pour être lu, non?

Analyse des Sama Awards 2012

[1] Mackie est l'auteur du blog Les chroniques d'un newbie.

Discuter de ce billet sur le forum - - Laisser un commentaire »

Cet article vous a plu?

Faites-le connaître ou votez pour cet article sur les sites suivants :

  • anime manga aggregator sama
  • Partager sur del.li.cious
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google

Commentaires sur ce billet:

  1. Le 28/05/2012 à 22:59
    Gemini a dit

    Tu n'as pas parlé du prix le plus important : celui de la Participation !

  2. Le 28/05/2012 à 23:08
    Plumy a dit

    Et bien et bien, euh...

    Merci pour le prix que j'ai gagné et que je ne m'attendais pas du tout à gagner (pour tout dire, jespérais gagner le prix de la passion avec l'un de mes 2 articles) donc voila grosse surprise et je suis désolée de ne pas avoir put venir à la cérémonie de remise des prix.

    Bravo à tous les participants, à tous ceux qui ont gagnés des prix, au jury qui a bossé dur ! Merci à toi Mackie pour cet article vraiment très sympa à lire (et les derniers mots qui font chaud au cur X3 ).

  3. Le 28/05/2012 à 23:21
    Gemini a dit

    Bon, plus sérieusement, je tiens à remercier le jury pour m'avoir accordé le Prix de la Passion. Cela compte énormément pour moi, d'autant plus à une période où la motivation n'est pas toujours au rendez-vous.

    Il m'a souvent été reproché d'avoir du mal à transmettre mes sentiments grâce à mon écriture, donc recevoir ce prix en particulier, qui atteste que j'ai réussi à capter les lecteurs et à partager avec eux ce que j'ai pu ressentir avec un titre aussi fort que Devilman, cela me touche vraiment. Donc encore merci !

  4. Le 29/05/2012 à 00:41
    Natth a dit

    une distinction "confuse" entre yaoi et homosexualité : logique, "New-York New-York" est un shôjo :P
    Ceci dit, l'évolution de certains mags de prépub BL récents est plutôt surprenante... Bref, je poste surtout pour indiquer que j'aurais aimé venir à la cérémonie, que j'ai même croisé des gens qui s'y trouvaient je pense, mais que je n'ai pas réussi à repérer la salle. En fait, je ne l'ai pas vue sur le planning Epita. De deux choses l'une, soit elle n'y était pas, soit elle y était mais je n'étais pas dans les bonnes conditions pour la trouver après deux nuits sur une chaise. Je me demande si une cérémonie ayant lieu l'après-midi n'est pas préférable pour attirer les gens. Cependant, je ne sais plus quand a eu lieu celle de 2011, s'il s'agissait d'un matin ou d'une après-midi.

  5. Le 29/05/2012 à 12:16
    Gen' a dit

    Merci pour ce compte rendu Mackie, et pour m'avoir représenté, on attend toujours la petite vidéo de la cérémonie comme l'an dernier ;)

    J'avoue être extrêmement surpris par mon classement, j'avais participé sans trop y croire cette année vu que je n'avais rien pu produire pour le concours, et je partais dans l'idée que je ne proposais rien d'original qui vaille la peine d'être souligné par le jury mais que c'était quand même important d'encourager l'évènement, quitte à se retrouver en bas des classements. En comparaison, j'avais passé une nuit blanche sur mon billet sur Texhnolyze à la dernière édition, alors que ce découpage de générique était plus un petit délire passager. Mais c'est un billet que j'ai pris beaucoup de plaisir à écrire, alors je suis ravi de voir qu'il a plu au final, même si je ne trouve aps que son originalité soit à saluer. L'originalité, ça aurait été de fournir un plan de Paris avec un tracé touristique correspondant au générique peut-être, arf, pourquoi les bonnes idées viennent toujours trop tard ?

    Mine de rien, le concours m'a permis de confirmer quelque chose : mon billet lourd sur Alien 9, dans lequel je m'étais beaucoup investi, est passé aux oubliettes, et je peux parfaitement comprendre pourquoi vu que ces billets ne sont jamais très agréables à lire (la remarque de Rukawa n'était pas tombée dans l'oreille d'un sourd en 2011). Avec celui sur le générique de la Croisée, j'ai proposé deux billets radicalement opposés en terme d'écriture, et le résultat est très clair : il faut que je prenne le temps d'écrire des billets plus courts, fluides et agréables à lire, puisque ce sont ceux qui touchent davantage les lecteurs. "Si on écrit, c'est pour être lu" comme tu dis, c'est quelque chose que j'ai vite tendance à oublier. Cette édition des Sama Awards me l'a rappelé, ça m'encourage à travailler dans ce sens.

    Merci au jury donc, et félicitations à tous les participants, vous pouvez compter sur moi pour la prochaine édition, avec un billet écrit spécialement pour le concours cette fois-ci !

  6. Le 29/05/2012 à 15:08
    Pazu a dit

    @Natt le planning de la salle indiquait un bandeau uniforme "La Bande Animée" tout le long. Pour les Sama Awards, il fallait effectivement être au courant avant, via les annonces ici. Je ne m'attendais pas à ce que ce soit si caché, mais j'ai prioritisé le matériel pour la cérémonie proprement dite, plutôt que le fléchage.

    @Plumy au moins, tu avais une représentante dans la salle.

    @Gen' Je ne serai pas aussi catégorique sur la direction à prendre: Alien 9 a quand même passé le cap des présélections. Autant nous avons un nombre limité de postulants pour la meilleure idée ou les reportages, autant pour le meilleur article, je considère que nous sommes passés d'une liste de 50 à seulement 10. Avoir 2 articles qui franchissent ce cap, c'est bien.

    D'autres, qui ont pris le concours le coeur, auraient bien voulu être à ta place, en ayant raté une place de présélection d'un rien. Chez eux, il y a eu une plus forte remise en cause pour savoir ce qui a manqué.

    Le pseudo montage de la vidéo de la cérémonie est terminée mais je compte la mettre en ligne avec un compte rendu rapide de la convention, qui devrait être bouclé cette semaine.

  7. Le 29/05/2012 à 15:34
    Ramza a dit

    Joli bilan, qui vient du cur !

    Merci à tous les jurés, ça fait très plaisir que cette article plaise et vive un peu plus longtemps. Cette rencontre fut l'une des majeures de ma vie de journaliste et je suis ravi d'avoir pu le retransmettre correctement.

    Toutes mes excuses pour mon absence sur les votes, les débats, bref mon absence sur le coté participatif donné aux jurés. Si j'ai la chance de refaire la même route l'an prochain je tacherai de faire mieux, promis !

    Et encore une fois bravo aux organisateurs c'est toujours beaucoup beaucoup de boulot et toujours un peu de solitude pour les plus actifs.

    J'espère qu'on aura une édition 3 parce que les golden blogs étant en pause pour une durée indéterminée, je souhaite les Sama Awards puissent grandir et devenir quelque chose de récurent !

  8. Le 29/05/2012 à 15:41
    Gen' a dit

    Et le prix du jury l'an dernier prouve bien que ces billets longs ne sont pas entièrement à jeter, mais je pense tout de même qu'il faut que je rédige des billets légers plus souvent (ou au moins plus courts). Je suis ravi d'avoir su retenir l'attention avec ce que j'ai proposé en tout cas, loin de moi l'idée de m'en plaindre.

  9. Le 29/05/2012 à 22:29
    Sirius a dit

    Oh, j'ai pas remporté le prix de l'idée originale avec mon lien vers manganimation.net? Je suis desu.
    Sinon bravo aux vainqueurs, sauf labstentionniste Tetho qui n'aura même pas eu besoin de mon vote pour remporter son prix.

  10. Le 30/05/2012 à 18:11
    Nemo a dit

    Bon ben tout d'abord, bravo aux gagnants , merci à mackie pour cet article et aux organisateurs pour avoir gérer le tout. :)

    Par contre , j'avoue je suis un peu frustré de pas avoir de retour critique (Que ce soit positif ou négatif) sur l'article que j'avais proposé. Si un ou des membres du jury pouvait en faire, ça me ferait plaisir. :)

  11. Le 31/05/2012 à 07:16
    Rukawa a dit

    @Nemo : pour la "passion", t'avais juste meilleur que toi, d'autres ont semblé plus "passionnés". C'est pas un critère objectif.
    Pour le contenu de ton article, tu dis pas grand chose au final. T'as qu'un seul argument et tu tournes autour.

    @Sirus : les autres ils sont mauvais, pas ma faute.

  12. Le 31/05/2012 à 13:14
    Dans Epita fait quoi? ben les Sama. | Les chroniques..., il a été dit

    [...] 30 mai, l'édition 2012 des Sama Awards est passée. Ton compte-rendu du palmarès tapé à larrache est en ligne chez Animint, bourré de fautes de frappe. [...]

  13. Le 31/05/2012 à 15:29
    nyo a dit

    Tout d'abord desole pour le debordement de planning de la conference de Ryukishi07, on a du affronter les bouchons et un accident sur le periph' (ainsi que le public qu'on faisait poireauter en dehors de l'amphi pendant qu'on preparait encore la salle...) et quelques couacs techniques /o

    Ensuite personnellement si je ne me suis pas inscrit de moi-meme c'etait principalement parce que je n'avais pas prepare d'articles specialement pour les sama-awards. Meme sans le fait que le jury ajoute de lui-meme ses coups de coeur, je pense que j'aurais fait l'impasse cette annee, faute d'avoir un truc a proposer. (lire : relever un challenge meme si l'annee derniere j'ai decide de participer qu'une heure et demie avant la deadline, ce qui ne m'a pas trop reussi :D )

    Comme je l'avais dit deja avant dans les commentaires : c'est gentil de penser a moi et les alignements de mots de facon aleatoire que je publie sur ce qui me sert de blog :3

    J'aurais bien aime etre present a la ceremonie (rien que pour donner a Pazu un DVD de Kara no Kyoukai 1 encore sous blister) mais mes devoirs de staff m'ont oblige a courir comme un poulet sans tete apres la conference /o

    Personnellement de ce que j'avais retenu des articles selectionnes, j'y trouve plus ou moins mon compte dans les resultats donc peu de commentaires a faire a ce sujet. (mon trio de tete etant de loin 1/ Yojohan 2/ Shingo Araki 3/ les harmony cels -- bonus / St Seiya la comedie musicale)
    Cela dit devoiler des bouts de discussions sur les articles figurant au palmares pourrait en interesser certains. Perso ca ajouterait du "croustillant" aux resultats :3


    P.S. : Quid des pots de vins de la corruption du jury dans tout ca ? :D

  14. Le 31/05/2012 à 19:11
    mackie a dit

    @nemo : perso, j'avais bien aimé ton article, notamment car je partage ton point de vue sur le manga. voici ce que j'écrivais (de façon lapidaire) :

    Pts+: ton sincère et passionné - bonne présentation, structurée - je souscris aux avis exprimés - ce manga a donné lieu à peu d'articles intéressants comme celui-là
    Pts-: quelques fautes de frappe - je ne suis pas fan des "cases" pour les paragraphes, mais bon c'est un parti-pris - il aurait fallu développer encore un peu ? mais j'ai moi-même adoré ce manga et ressenti comme jamais l'angoisse de la page blanche, donc je comprends

    @ aux autres concernés : je peux envoyer mon commentaire sur vos articles par mail, si vous le souhaitez.

  15. Le 31/05/2012 à 19:13
    mackie a dit

    @nyo : les pots de vin, je les attends toujours ! des promesses, toujours des promesses !

  16. Le 01/06/2012 à 21:00
    nyo a dit

    Balance le mail si c'est gratuit :p

  17. Le 01/06/2012 à 21:36
    Nemo a dit

    Merci pour les retours o/

  18. Le 13/06/2012 à 12:43
    Katzina a dit

    Mieux vaut tard que jamais, je me manifeste ! ^^
    J'avais déjà été super contente de voir moi billet choisi pour la sélection initiale puis finale, je suis donc très heureuse d'avoir reçu le prix du jury ! J'aurais aimé être présente à la cérémonie mais c'était un peu trop compliqué -_-.

    J'ai parfois l'impression d'être un peu trop à part dans la petite communauté qui gravite autour d'Aggregator Sama du fait que les anime et les manga ne sont pas le sujet principal de mon blog, c'est donc le genre d'attention qui me motive à continuer d'écrire sur ces sujets même si je n'ai parfois aucun retour sur mes billets (mais comme je ne suis moi-même pas vraiment active dans la communauté je sais bien qu'il ne faut pas que je m'attende à avoir des dizaines de commentaires ^^).

    Bravo et merci à Mackie pour son implication et ce retour détaillé :)

  19. Le 10/07/2012 à 10:14
    Dans Un newbie Japan Expo : 1 samedi | Les..., il a été dit

    [...] alias Ramza alias Paoru sur le stand Total Manga, jen profite pour lui remettre enfin son Sama Award du meilleur reportage il arborera le badge Sama tout le week-end, et après quelques [...]

Ajoutez votre commentaire:

Merci de bien vouloir soigner votre orthographe et de proscrire le style SMS.


Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

 

↑ Haut de page