Animint

  Anime & manga

 
 

Dareka no Manazashi

Dareka no Manazashi
 

Connectez-vous pour noter ou commenter cette entrée et bénéficier de recommandations personnalisées!

Fiche technique

Autres titres だれかのまなざし (japonais)
Someone's Gaze (anglais)
FormatFilm
StudioThe Answer Studio
GenreScience Fiction / Drame / Tranche de vie
Période2013
Durée7 min
Interêt global   aidecoeur1.gif
StaffRéalisation : Makoto Shinkai
Character design : Miho Suzuki
Musique : Akihisa Matsra

Résumé

Aya Okamura est une jeune femme active, qui habite dans un petit appartement, avec un long trajet en transports en commun jusqu'à son travail. Fille unique, elle a été habituée à vivre seule avec son père depuis l'enfance, alors que sa mère était souvent en déplacement à l'étranger. Pour lui donner un peu de compagnie, M. Okamura lui a offert Mii, une charmante petite chatte, qui s'est parfaitement entendue. La petite fille a cependant grandit et s'est émancipée au fil des années, jusqu'à devenir complètement indépendante depuis qu'elle est employée.

Quand son père l'appelle en soirée pour lui proposer de manger un morceau ensemble, elle préfère décliner en prétextant  qu'elle est encore au bureau alors qu'elle souffle chez elle après une dure journée. Plus tard, Aya est réveillée par un coup de téléphone, qui lui annonce une mauvaise nouvelle.

Popularité parmi les membres d'Animint
2 personnes l'ont vu

Commentaire

Dareka no Manazashi ne dure que 7 minutes et un film de commande sponsorisé par le groupe Nomura Real Estate. Il a été projeté au Japon avec l’autre film de Makoto Shinkai, The Garden of the World en 2013. Le réalisateur a déclaré que ses mécènes lui ont donné carte blanche sur le sujet, du moment qu’il abordait un récit positif.

Après plus de 10 ans dans le domaine de l’animation, Makoto Shinkai est un réalisateur expérimenté dont les films n’ont pas toujours fait l’unanimité. S’ils brillent en général par leur qualité technique, le traitement des sujets peuvent nous laisser sur notre faim ou faire pâle figure en comparaison des longs métrages d’autres auteurs qui ont abordé des thèmes similaires. Ce fut par exemple le cas avec son Voyage vers Agartha

Visuellement, Dareka no Manazashi est très beau, avec des paysages hauts en couleurs et des personnages aux traits agréables dans un milieu non seulement urbain mais un peu futuriste. Le côté science fiction transparaît à peine dans l’environnement extérieur avec des immeubles et des voitures stylés. Ce sont les équipements intérieurs qui font ultra modernes, avec des écrans qui deviennent complètement virtuels, que ce soit pour les téléphones, les distributeurs ou bien les visionneuses de photos numériques. L’intelligence est d’avoir conservé une touche réaliste, ne serait-ce qu’en conservant le bazar dans le studio d’Aya, qui rappelle n’importe quelle pièce en désordre et donne plus de crédibilité que si l’ensemble était lissé et tout propre.

Le format court oblige à aller droit au but mais Makoto Shinkai se paye le luxe de raconter une histoire tranche de vie, sur le thème de la famille, dont les membres se perdent d’abord de vue au fil des ans, avant qu’un malheur ne les rapproche à nouveau.

Le scénario n’y a rien d’exceptionnel mais le récit est joliment amené au travers de la voix d’une narratrice atypique qui joue à la fois les observatrices de loin et les protagonistes principales. Elle offre une relecture des scènes déjà montrées en soulignant les actes manqués, les petits mensonges coupables et les non dits, un peu chagrinants mais qui montrent aussi les petites preuves d’amour au quotidien.

Makoto Shinkai a opté pour un panorama de souvenir pour dresser un portrait de la vie d’Aya, en partant de la petite enfance jusqu’à ce qu’elle devienne adulte. Il offre un condensé de l’évolution de la jeune fille en rapportant les petits événements qui l'ont marquée vis-à-vis de sa famille. C’est plutôt classique mais c'est bien fait, avec juste ce qu’il faut pour émouvoir ou faire sourire les spectateurs que nous sommes, le tout sur une musique agréable.

Qualifier Dareka no Manazashi de bijou est peut être trop fort pour un film de commande bien sage mais il faut lui reconnaître de grandes qualités et belle maîtrise de ce sujet, qui réussit à nous convaincre en quelques minutes.

Avis des membres d'Animint

Appréciation Générale : 4,0
Animation : 5,0
Graphisme : 4,5
Personnages : 4,2
Histoire : 3,8
Bande son : 3,2

Entrez vos notes

Nombre de votes : 2

↑ Haut de page