Animint

  Anime & manga

 
 

Kemono no Sôja Erin

Kemono no Sôja Erin
 

Connectez-vous pour noter ou commenter cette entrée et bénéficier de recommandations personnalisées!

Fiche technique

Autres titres 獣の奏者エリン (japonais)
Erin, la dompteuse de bêtes (français)
Beast Player Erin [The] (anglais)
FormatSérie
StudioIG
GenreHeroic Fantasy / Romance / Drame / Tranche de vie
Période2009
Épisodes50
Durée25 min
Interêt global   aidecoeur1.gif
StaffAuteur : Nahoko Uehashi
Réalisation : Takayuki Hamana
Scénario : Junichi Fujisaku
Character design : Takayuki Got
Direction artistique : Akira Suzuki
Musique : Masayuki Sakamoto

Résumé

Ake est un petit village dont les habitants élèvent et soignent des tôda, de redoutables dragons de terre, qui constituent l'épine dorsale de l'armée du Grand Duc, chargé de protéger le pays de Ryoza contre les assauts des voisins belliqueux. En effet, un simple tôda suffit à terrasser plusieurs cavaliers.

La petite Erin, 10 ans, vit une existence insouciante avec sa mère Soyon, à Ake. Cette dernière est la vétérinaire du village et occupe donc un poste primordial. En revanche, ses origines étrangères elle appartient au peuple de la brume dont elle et Erin ont hérité les yeux verts lui vaut jalousie et brimades quotidienne. Tous les habitants sont effrayés par les légendes sur les soi disant pouvoirs magiques du pays de la brume et Erin et Soyon sont tolérées dans la village car elles sont respectivement la fille et l'ancienne épouse du fils du chef.

Soyon protège sa fille du monde extérieur mais les événements en décident autrement. D'une part, Erin s'intéresse au métier de sa mère et elle essaie de suivre ses traces, en étant trop téméraire et elle fait preuve d'imprudence face à des bêtes maintenues en captivité mais agressives. Plus tard, l'arrivée en convalescence de Kiba, le tôda personnel du Grand Duc apporte une pression supplémentaire au village, qui répond de son avenir.

Malheureusement, le village échoue dans sa mission et les autorités se retournent contre la responsable des soins, à savoir Soyon, qui doit être jugée suivant les lois en vigueur.

Autres ressources sur Animint

Popularité parmi les membres d'Animint
2 personnes l'ont vu
4 personnes souhaitent le voir

Commentaire

Kemono no Sôja Erin s'inspire d'une série de 4 romans La charmeuse de bêtes écrits par Nahoko Uehashi, plutôt connue pour ses romans précédents tels que l'excellent Seirei no Moribito, adapté en anime par le studio IG. Ce même studio s'est chargé de l'adaptation de la charmeuse de bêtes pour le compte de la chaîne nationale N.H.K.

Les 50 épisodes retracent la vie d'Erin, avec des moments de son enfance, de son adolescence puis enfin, lorsqu'elle devient une jeune adulte. Malgré plusieurs événements dramatiques, l'atmosphère de l'anime est relativement édulcorée par rapport au roman, notamment avec l'apparition du duo de personnages comiques, Nukku et Mokku.

En fait, plus de la moitié de la série s'intéresse au développement d'Erin et est à cent lieux d'une épopée chevaleresque. Pendant un épisode complet, nous suivons la jeune fille dans son quotidien, qui s'émerveille devant la nature ou bien fait son possible pour bien étudier. Dans ces instants là, les petits tracas qu'elle endure sont souvent dignes d'un épisode de Vas-y Julie, même si cela vole un peu plus haut car il s'agit surtout d'élever correctement ou de soigner des bêtes.

Le rythme de progression parait excessivement lent car concrètement, il ne se passe pas grand-chose. La narration a tendance à rabâcher le même message plusieurs fois et cela devient lassant, même si nous sommes encore loin de Bleach, où chaque épisode reprend cinq à dix minutes de celui de la semaine précédente. Même remarque pour la musique, dont certains morceaux finissent par énerver.

D'un autre côté, la série prend le temps d'approfondir les relations entre les personnages, sans sombrer dans le shôjô à l'eau de rose et il s'agit principalement des relations parent-enfant, plutôt que des histoires de coeur. S'en suit alors un contraste plus grand quand une tragédie survient.

En effets, les seuls points de rupture sont à chaque fois des drames qui viennent bouleverser la vie de la pauvre Erin. Là, cela se rapproche beaucoup de Candy Candy, avec le lot de malheurs qui s'abattent quand vous croyez que l'héroïne peut enfin respirer. Le côté excessif finit par nuire à la qualité du récit, qui prend une tournure caricaturale des tragédies raciniennes.

Sinon, le genre tranche de vie permet de bien apprécier l'univers d'Erin, avec la vie des petites gens mais aussi la situation du royaume. Le roman comporte des explications plus complètes sur les régions et les pouvoirs, mais l'anime reste plus succinct pour privilégier la narration. Pour une série télévisée, les décors conçus par Akira Suzuki sont somptueux et ils donnent une note ghibliesque à l'ensemble, appuyée par le character design Takayuki Gotô, même si l'animation reste en deçà.

L'anime signale aussi l'importance des légendes et des us et coutumes qui régissent des peuples entiers, et qui donnent quelques raisons sur les parcours des protagonistes et leurs attitudes. Ce sont ces détails, plutôt loin de l'histoire principale, qui ont fait le charme de titres comme Honneamise no Tsubasa.

Enfin, l'intérêt de la série repose sur son intrigue principale, subtile, qui se joue au sommet du pouvoir. Le fil conducteur est certes dilué mais il existe depuis le départ, bien qu'Erin soit peu concernée par la vie des châtelains pendant la petite enfance. Le scénario introduit les personnages et montre l'évolution de leurs rapports au fil du temps.

Ensuite, quand Erin atteint l'âge adulte, les événements s'accélèrent et les destins des uns et des autres se retrouvent étroitement liés. La mise en scène est suffisamment réussie pour donner envie de découvrir le dénouement, même si, encore une fois, il traîne un peu en longueur.

Avis des membres d'Animint

Appréciation Générale : 4,0
Animation : 3,0
Graphisme : 4,0
Personnages : 3,5
Histoire : 3,5
Bande son : 2,5

Entrez vos notes

Nombre de votes : 3

Titres en relations

Kemono no Sôja Erin (Série) [version alternative]

↑ Haut de page