Animint

  Anime & manga

 
 
“Animint traite des dessins animés japonais et du manga. Outre ce blog, le site comporte plusieurs milliers de pages de texte illustré.”

Japan Expo 2010 - Samedi - Katsura et Mashima

Par le :: Manifestations

series , films , mangas , tsukasa_hojo , masakasu_katsura , animes

Après la vue d'ensemble du festival la veille, j'arrive au samedi, la journée la plus riche à mon avis, question invités pour la partie japanimation. C'est également le jour le plus chargé en termes de fréquentation et l'orage qui a éclaté, a été salutaire pour rafraîchir l'atmosphère. Je n'ose pas imaginer la juxtaposition de la canicule avec la foule présente.

La première conférence animation concernait les Podcats, avec plusieurs membres de l'équipe qui présentaient cette série, qui fait partie des meilleures audiences du programme jeunesse sur France Télévision.

La séance était suivie par l'intervention de Masakazu Katsura, escorté par le staff des éditions Tonkam et malheureusement arrivé avec une demi-heure de retard, à cause de la mauvaise circulation. Cela a juste permis au public de jeter un coup d'oeil dans la salle d'à côté, où Tsukasa Hôjô commençait ses dédicaces.

Tsukasa Hôjô était lui-même précédé ce jour-là par les 8 adolescentes du groupe Morning Musume, qui avaient tenu un concert à part la veille au soir et qui se prêtaient au jeu des photos, en bonnes professionnelles et en n'oubliant pas de faire des coucous à leurs fans venus les saluer.

Morning Musume

Aussitôt que Masakazu Katsura est arrivé, la session de questions réponses a commencé avec une demande explicite de la part de la personne de Tonkam d'orienter les demandes sur Zetman, sur lequel l'auteur travaille depuis 10 ans maintenant.

Cela n'a pas empêché les fans de poser des questions assez générales sur ses travaux passés. Masakazu Katsura a rapidement rappelé ses débuts professionnels avec le prix Tezuka qu'il a gagné au concours Shônen Jump, après 7 tentatives  quand même. Sa carrière a vraiment décollée avec Wingman. Une personne a osé demander pourquoi il dessinait beaucoup de fessiers féminins et Masakazu Katsura s'en est sorti en disant que son éditeur lui demandait des scènes érotiques.

Il a cependant confirmé qu'il était l'instigateur du projet M, même si son éditeur était demandeur de scènes chaudes. Il s'est refusé à aller trop loin et a voulu se concentrer sur la romance pour élever le niveau de l'histoire.

A quelqu'un qui mentionnait qu'il avait déclaré avoir mis un terme à sa période de petites romances, il a souligné qu'il y avait un triangle amoureux dans Zetman et qu'il comptait faire perdurer ce côté romantique, preuve qu'il n'avait pas complètement abandonné le genre. Masakazu Katsura n'a pas de plan prédéfini par rapport aux thèmes qu'il compte aborder, sentai ou romance, et se lance dans des projets, selon l'inspiration du moment.


Katsura


L'auteur a aussi mentionné qu'il était plutôt content des adaptations animées de ses ouvrages et en tout cas, il en était reconnaissant. Il a cependant souligné que les anime étaient différents de ses mangas et donc à considérer indépendamment.

Dans le nouveau Zetman, il voulait explorer un univers particulier et raconter une histoire, plus que faire revivre à tout prix le personnage qu'il avait déjà sorti en recueil. Le Zetman d'origine était un matériel intéressant à réutiliser mais principalement au service de son nouveau scénario et non pas l'inverse. Il estime maintenant qu'il est à peu près à la moitié du récit de Zetman.

L'histoire se déroule dans le présent puis bascule dans le passé. Un de ses lecteurs a demandé si l'action reviendrait au présent et dans quelle proportion. Masakazu Katsura a indiqué que c'était possible mais il s'est refusé à en dire plus, en demandant d'attendre.

Des questions plus classiques ont concerné son rythme de production, avec la parution d'un chapitre par mois, avec l'aide de ses 5 assistants. Pour sa part, il travaille en moyenne 4 heures sur chaque page et passe un peu de temps à discuter avec son éditeur, sans que cela ait un incidence sur le délai de parution. Zetman est le titre sur lequel il a joui de plus de liberté, jusqu'à présent.

Le public est revenu un peu plus sur le fond de Zetman en demandant si le titre ne devenait pas une critique sociale du Japon, avec son univers de plus en plus sombre. Masakazu Katsura ne le voit pas du tout sous cet angle là.

Il avoue s'être inspiré du film Batman de 1989 de Tim Burton qu'il trouve bien meilleure que la version Batman Begin. Masakazu Katsura considère cependant ses héros originaux, avec notamment, Jin, un personnage qui est dans une situation défavorable mais qui va quand même de l'avant, et bien que pas de nature humaine, il présente énormément d'humanité. Au contraire, Koga qui est un protagoniste positif et qui sombre dans l'obscurité.

Avec ses deux personnages antagonistes, qui ont une vision différente de la justice, le mangaka s'attache à ce que leurs deux versions aient raison, refusant de prendre ouvertement partie pour l'une ou l'autre des idéologies.

Enfin, Masakazu Katsura a rappelé qu'il avait travaillé avec Akira Toriyama sur 2 mangas, Sachie-chan Gû et Jiya, alors qu'un 3ème projet était aussi sur les rails mais il ne s'est pas fait pour l'instant.

Le mangaka a clos sa conférence, avec une dédicace publique avec le personnage de Jin.

Jin

Le créneau suivant était occupé par Hiro Mashima, l'auteur de Fairy Tail, visiblement très attendu et la salle conférence était vraiment blindée de monde, ce qui a été assez rare par rapport aux autres événements qui se sont succédés, à part peut être la diffusion des derniers épisodes de Fullmetal Alchemist Brotherhood et des animations autour.

Hiro Mashima avait quelques réponses convenues, qui faisaient plaisir à tout le monde, du style qu'il était déjà venu en France, un pays qu'il considère propice pour l'inspiration. Selon lui, l'attente de ses fans lui donne aussi le courage nécessaire pour tenir le rythme de publication.

Il a ensuite cité Dragon Ball et les oeuvres d'Hayao Miyazaki parmi les choses qu'il aimait bien et une liste de hobbies plus que classique : Jeux Vidéo, Films et Musique. Il a cependant participé à un groupe et il continue à jouer de la guitare pour son plaisir.

Les questions concernaient principalement Fairy Tail, dont il a imaginé le concept en se remémorant les parties qu'il faisait entre amis et la bonne ambiance qui s'en dégageait.

Il a abordé quelques anecdotes telles que celle sur pourquoi il a choisi des noms de saisons pour ses personnages. Il a d'abord rappelé que c'était une pratique courante au Japon d'avoir des prénoms liés aux saisons et pour son manga, il a considéré que c'était des prénoms sympathiques, faciles à retenir et à prononcer, même à l'étranger.

Il a indiqué que ses personnages féminins sont charismatiques et forts, et qu'il a sans doute été influencé par les femmes de son entourage réel. Hiro Mashima était en tout cas ravi d'avoir un lectorat féminin important, de même qu'il a été très satisfait de l'adaptation en anime, en trouvant cela génial.

Mashima

Le mangaka a été peu locace sur les évolutions à venir, en déclarant qu'il avait quelques projets en tête, mais encore secrets. Il a également éludé quelques questions pour éviter de spoiler, sachant que certaines réponses sont déjà disponibles dans l'édition japonaise de Fairy Tail.

Il n'a pas encore imaginé la fin de son récit et même dans l'immédiat, il a du mal à se projeter dans les aventures suivantes de ses héros. A quelqu'un qui demandait si l'intrigue pouvait prendre une tournure dramatique, il ne l'a pas exclu, mais ce n'est pas du tout d'actualités pour l'instant. Il s'amuse beaucoup avec son monde de fantasy et de magie, issu de ce qu'il a toujours voulu inventer et encore une fois, il ne pense pas se mettre à des univers plus réalistes dans l'immédiat.

Hiro Mashima est revenu aussi sur Monster Soul, une autre histoire courte, avec un héros similaire à Frankenstein et dont il espère le succès auprès du public français.

Par ailleurs, nous avons appris qu'il fréquentait d'autres collègues de travail, dont Miki Yoshikawa la mangaka de Drôles de Racailles et une de ses anciennes assistantes. L'incongru est qu'il a travaillé pour elle et l'a épaulée sur un passage. Il ne s'est pas attardé sur l'impression que cela lui avait fait d'inverser les rôles mais il a dit que le passage sur lequel il avait travaillé, n'avait pas été retenu.

De son côté, Hiro Mashima travaille toujours de concert avec son éditeur, et il trouve normal que ce dernier le canalise. Il considère qu'un bon manga doit être plein d'imagination et lui-même n'en manque pas, mais il n'a pas forcément toujours de bonnes idées. L'avis de l'éditeur l'aide à rectifier le tir.

Je me suis éclipsé au moment où l'auteur allait entamer sa dédicace publique pour faire un tour rapide à la scène culturelle, avec une présentation du thé vert japonais. La démonstration changeait du sempiternel exercice de la cérémonie du thé en version abrégée. Là, il s'agissait de montrer les sortes de thés verts en détails, et d'expliquer.


The vert

Au même moment sur la scène principale commençait le showcase de Natsuko Aso, qui a interprété ses chansons avant le rendez-vous du World Cosplay Summit, qui envoie ses gagnants au Japon.

Aso


Le concours est toujours relevé au niveau des costumes et les présélections limitent la longueur du défilé, qui dure moins longtemps que les présentations avec 50 candidats qui se succèdent. En revanche, j'ai eu l'impression cette année que l'événement en lui-même n'aura duré qu'une demi-heure. Si j'ai bien compris, les gagnantes sont les mêmes qu'en 2009, avec des costumes différents quand même, mais cela ne m'étonne pas, par rapport à leur prestation scénique qui passait mieux que celle de leurs concurrents.

Cosplay

Mon dernier rendez-vous avec les activités du samedi a concerné la conférence donnée à propos du film Magical Lyrics Nanoha, en présence d'une des doubleuses, Yukari Tamura, qui a aussi une discographie importante de chanson d'anime. Bien que le film soit sorti depuis janvier 2010, la projection était vraiment une exclusivité car il a un bon succès et il est toujours programmé dans les salles de projection nippones. Le DVD et le Blu Ray ne sont donc pas encore disponibles. Les organisateurs de Japan Expo proposaient entre autres, 2 films inédits, une version live de La traversée du temps, sortie en mars dernier et un autre film en prise de vue réelle, Watashi no Yanashikunai Senpai, pas encore diffusé au Japon.


Nanoha

Discuter de ce billet sur le forum - - Laisser un commentaire »

Cet article vous a plu?

Faites-le connaître ou votez pour cet article sur les sites suivants :

  • anime manga aggregator sama
  • Partager sur del.li.cious
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google

Commentaires sur ce billet:

  1. Le 08/07/2010 à 22:47
    hikaru-san a dit

    Merci pour le compte-rendu de la conférence de Katsura que j'ai malencontreusement raté pour cause de tirage au sort raté.
    On pourrait rajouter à la journée de samedi ( et de vendredi ), la venue d'Hideo Kojima pour une séance de dédicaces enjouée en présence de l'un des plus grand producteur de ce média ( la star du salon pour moi, avec Hojo )
    Cependant, j'ai une petite question sur le film de Nanoha. L'ayant pris en cours , je me demandais pourquoi la diffusion fut si chaotique avec toutes ses coupures intempestives ?

  2. Le 09/07/2010 à 17:43
    Dans Japan Expo 2010 (ct invits), il a été dit

    [...] stage : Animint dtaille les confrences de Hiro Mashima, Masakazu Katsura et Tsukasa Hj. Sinon, la cratrice de Hello Kitty, Yuko Shimizu, tait prsente Japan Expo, pour prsenter [...]

  3. Le 14/07/2010 à 18:58
    Ashura a dit

    Petite précision : les représentantes françaises du WCS 2010 sont les mêmes qu'en 2008 (et non 2009 comme dit dans l'article).

Ajoutez votre commentaire:

Merci de bien vouloir soigner votre orthographe et de proscrire le style SMS.


Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

 

↑ Haut de page