Animint

  Anime & manga

 
 
“Animint traite des dessins animés japonais et du manga. Outre ce blog, le site comporte plusieurs milliers de pages de texte illustré.”

Dossier: La Seconde Guerre Mondiale dans les anime

Par le :: Découvertes

films , mangas , 2003 , animes , wwii

Dans le blog, j'écris en fait une introduction au véritable article, dont vous retrouverez le lien à la fin de ce billet. J'avais envie de classer le dossier dans la rubrique adéquate, pour une fois, et de compléter mon propos ici, notamment avec une bibliographie.

Genèse

L'idée d'aborder le thème des anime et de la 2ème Guerre Mondiale m'est venue en  constatant qu'un visiteur ne connaissait pas Le Tombeau des Lucioles lorsque j'ai présenté mes 10 scènes d'anthologies dans les anime. Un tel thème me changeait de mes marronniers habituels et à l'origine, je prévoyais de citer quelques titres, du style "10 anime sur la Seconde Guerre Mondiale".

Naturellement, j'ai commencé à regrouper des informations sur les anime que vous pouvez tous connaître en France, et dans le lot vous avez les films de Gen d'Hiroshima. La bande dessinée originale de Keiji Nakazawa est sans doute le manga la plus célèbre chez nous à propos du conflit, et pendant mes recherches, je suis tombé sur un entretien avec son auteur, en bonne position quand vous faîtes une recherche sur Google. Les réponse du mangaka son souvent très laconiques mais une des questions m'a paru pour le moins incongrue: Le Tombeau des Lucioles est un récit au thème très voisin au vôtre. Y a-t-il eu une influence réciproque?

Est-ce ignorer le rôle précurseur de Keiji Nakazawa? Est-ce occulter toutes les productions faites sur la bombe atomique, déjà abondante en 2003, au moment de l'interview? La question nous en apprend plus sur le journaliste que sur l'auteur et sur sa vision étriquée, qu'il ne doit malheureusement pas être le seul à avoir.

Du coup, cela m'a poussé à pondre un article plus exhaustif, qui allait au-delà des titres de guerre à énumérer. Que la production des anime sur l'époque de la 2ème Guerre Mondiale ne se limite pas au Tombeau des Lucioles et que les gens sachent qu'il y existe beaucoup d'autres – pas forcément aussi bien techniquement – mais qui portent aussi des messages et des histoires très fortes.

Voyez braves lecteurs, pondez de la m**** et vous suscitez des vocations. Après l'appel à la PASSION, la M****...euh non...là je m’égare... revenons à nos moutons.

Je suis rapidement passé de 10 titres à 20 titres, puis à 30, puis à dépasser les 30. Si je ne m'étais pas interrompu, je suppose que j'aurai encore recensé d'autres anime, étant donné que rien qu'en cherchant des images pour illustrer mon texte, j'en ai encore découverts. Il ne s'agit pas non plus d'un puits sans fond et le panorama est relativement complet.

Dans le dossier, j'ai essayé tant bien que mal à échapper à un catalogage bête et méchant, en tentant aussi d'isoler des traits communs, propre à la façon de faire des japonais, ou en se focalisant sur un auteur. Ma limite est que je n'ai visionné que la moitié de ce que je présente et qu'il a donc fallu que je m'appuie sur des sources tiers pour en parler. D'ailleurs, si jamais vous repérez des coquilles, merci de me les signaler. Vous pouvez aussi apporter votre pierre à l'édifice, si le sujet vous intéresse.

Parmi les sources, j'ai consulté entre autres, bon nombre de sites anglo-saxons mais aussi japonais, quand vraiment je n'avais pas le choix. Vous vous apercevez dans ce cas là de certaines boulettes, du genre "tiens, le résumé ne correspond pas du tout au contenu du film présenté chez l'éditeur japonais" ou "en faisant le calcul à partir de la date de naissance, c'est peu probable que ce soit lui qui ait réalisé ce long métrage. Il avait 16 ans".  Je suis aussi passé par des "et flûte, ils n'ont rien non plus dans leur base de données", puis à des trucs plus cocasses, genre consulter Google et découvrir "ah ça, c'est un article dans Animint, je ne m'en souvenais plus".

Bibliographie

Pour la bibliographie ou plutôt les liens – vous dites peut-être linkographie dans ce cas? -, voici une sélection de ceux qui m'ont paru les plus marquants, en effectuant mes petites recherches.

Otaku Data (en)

Ce n'est absolument pas la base la plus complète sur le net, mais la plus facile d'accès pour extraire une liste d'anime sur la 2ème Guerre Mondiale, et s'il n'y a pas grand chose, les fiches ont au moins un synopsis, pas juste les titres.
http://otakudata.org

Mushi Production (jp)

Le site mère du studio qui conduit ensuite aux sous-sites consacrés aux films. Notez d'ailleurs un catalogue conséquent de titres "tranches de vie" à découvrir, mais sans lien direct avec la Seconde Guerre Mondiale, donc pas cités dans le dossier.
http://www.mushi-pro.co.jp

Shin-Ei Sensô Dôwa (jp)

La rubrique du studio Shin-Ei, qui regroupe toutes les fiches sur leurs contes de guerre.
http://www.shin-ei-animation.jp/sensoudouwa/

Animeland (fr)

Pas du tout pour la base anime mais pour des articles généralistes sur la 2ème Guerre Mondiale, dissimulés dans le site. J'ignore pourquoi ils se sont mal débrouillés avec leur référencement, mais c'est la copie de l'interview de Miho Cibot-Shimma, placée sur le site de l'Institut Hiroshima Nagasaki, qui apparait dans Google. L'article original doit être considéré comme un duplicate content.
http://www.animeland.com

Japan Focus (en)

Des articles très approfondis sur des sujets précis et variés. J'y ai pioché notamment les détails sur l'épisode du Zoo d'Ueno et les références à Mizuki Shigeru par rapport à la guerre. Notez aussi un dossier sur l'antiaméricanisme et le nationalisme au Japon, présentés à travers les mangas.
http://www.japanfocus.org

Accéder au dossier

La Deuxième Guerre Mondiale vue par les anime

Love and peace

 

Discuter de ce billet sur le forum - - Laisser un commentaire »

Cet article vous a plu?

Faites-le connaître ou votez pour cet article sur les sites suivants :

  • anime manga aggregator sama
  • Partager sur del.li.cious
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google

Commentaires sur ce billet:

  1. Le 15/05/2010 à 15:21
    Tetho a dit

    Sinon y a Strike Witches et la seconde guerre moedial.

    ->[]

  2. Le 15/05/2010 à 22:19
    Gemini a dit

    Au-delà des uvres utilisant la Seconde Guerre Mondiale comme toile de fond, je pense qu'il serait tout aussi intéressant - mais tout aussi long - d'étudier les conséquences de cette guerre.
    Tout d'abord, dans les travaux de ceux qui ont connu la guerre. Je pense bien entendu à des mangaka comme Osamu Tezuka et surtout Shigeru Mizuki, qui ont largement réutilisé le thème de la guerre voire ont évoqué leurs propres souvenirs de l'époque.
    Ensuite, chez les passionnés affichés de cette guerre, et là je pense en particulier à Leiji Matsumoto.
    Pour finir, dans un sens plus large les productions où nous en sentons une influence. J'ai été dernièrement stupéfait par le côté extrêmement pessimiste d'un grand nombre de films d'animation des années 80, et selon un ami, cela correspond à une ré-interprétation du bombardement d'Hiroshima par les Américains ; il est fréquemment question de mondes post-apocalyptiques, souvent victimes de la guerre voire ouvertement de la bombe atomique.
    Il y aurait énormément à dire, de l'existence de monstres irradiés comme Godzilla dans le cinéma nippon, à des animes comme la version de 2004 de Tetsujin n°28 qui aborde le thème des horreurs commises par les Japonais au nom de la guerre, et que ces mêmes Japonais vont tout pour oublier et cacher aux jeunes générations.
    Vaste sujet, en vérité.

  3. Le 15/05/2010 à 22:26
    Gemini a dit

    C'est encore moi. Juste pour préciser que, dans ton article, il manque le manga qui m'a le plus marqué à ce sujet : La Mélodie de Jenny, de Tsukasa Hojo. Cette histoire parle d'une part des familles japonaises déportées par le gouvernement pendant la guerre, mais aussi du devenir des ressortissants étrangers ou d'origine étrangère dans ce même contexte. Historiquement très intéressant, même si un peu trop mélodramatique à mon goût.

  4. Le 15/05/2010 à 23:42
    Pazu a dit

    @Tetho: Attendrais-tu la saison 2? :)

    @Gemini: J'ai réagis à ton premier commentaire sur le forum Animint. Pour le second, dans un dossier qui se focalise sur les "anime", il est normal de zapper les mangas, quand il n'ont pas été adaptés à l'écran. Jenny est loin d'être le seul manga à ne pas être cité.

  5. Le 16/05/2010 à 10:40
    Gemini a dit

    @Pazu >> Beaucoup de ces animes sont des adaptations, donc je trouve un peu dommage de ne pas mentionner les manga, dans le même temps. Après, c'est toi qui voit ;)

  6. Le 16/05/2010 à 11:38
    Pazu a dit

    @Gemini: A part les travaux de Keiji Nakazawa, il n'y a visiblement aucune adaptation à partir de manga avec ce thème, en ce qui concerne les anime "tragique" - pas du genre Zipang quoi -, étant donné que les films s'inspirent directement de romans.

    Pour une fois, il n'ont pas à suivre la logique des titres commerciaux qui doivent rapporter et s'inspirer de manga à succès ou de jeux vidéo de m***. Les productions ont d'ailleurs du mal à réunir les fonds et c'est valable pour les films récents.

    J'aurai le soucis de dire "il n'y a pas que la Mélodie de Jenny". C'est juste parce que ce titre à été publié chez nous, parmi les premiers mangas en français, avec un auteur qu'on connait, qu'il a laissé des traces mais qu'en est-il par rapport à l'ensemble de la production au Japon? D'ailleurs, même en sorties françaises, nous avons du rater un bon nombre de one shots, perdus dans la masse des publications.

  7. Le 16/05/2010 à 12:13
    jmdesp a dit

    Le sujet est large, et on peut friser l'overdose. J'ai quand même envie de préciser qu'il reste encore une catégorie non listée, les anime qui parlent implicitement de la IIème GM, où il y a un petit effort de transposition et de lecture en filigrane à faire pour réaliser que le vrai sujet est bien cela. Je pense particulièrement ici à "l'arme ultime".

  8. Le 16/05/2010 à 18:34
    Ialda a dit

    Perso, j'ai du mal à voir autre chose dans Gundam (UC).

  9. Le 16/05/2010 à 23:42
    hikaru-san a dit

    C'est un sujet très intéressant. Pour ma part,ce qui m'intéresse le plus c'est de savoir comment et avec quel point de vue les auteurs les plus jeunes aborde cette époque si délicate.

  10. Le 21/05/2010 à 23:34
    php a dit

    @jmdesp: A la lecture de l'article de Pazu, j'ai également pensé à Saikano, enfin "l'arme ultime". Après, cette catégorie référant implicitement à la 2ème Guerre Mondiale peut être rapprochée de ce que Gemini appelle les "productions où nous en sentons une influence".

    Le Japon a été durement impliqué dans cette guerre, alors même qu'il n'avait aucune raison rationnelle de l'être à la base. Ce choix à l'époque a eu d'énormes conséquences aussi bien sur le plan humain, militaire que politique, aussi je ne suis pas trop étonné de voir le nombre important de titres que Pazu a vu passer en faisant sa recherche.
    Je pense d'ailleurs pour ma part qu'il se passera quelques générations d'auteurs avant de voir ce thème s'effacer. A voir après l'évolution et, comme s'interroge hikaru-san, la vision des jeunes auteurs sur cette période.

  11. Le 04/06/2010 à 22:04
    locogitatio a dit

    Bonjour,

    Je me trompe peut être mais l'anim (l')Autre monde, qui m'a énormément marqué quand je l'ai vu, ne peut - il pas être considéré comme faisant référence à cette guerre même si ça ne parle pas de bombe atomique ou autre ?

  12. Le 02/02/2012 à 23:05
    Dans La Seconde Guerre Mondiale en version Japonaise |..., il a été dit

    [...] Hier soir, je regardais lexcellent Merrill's Marauders de Samuel Fuller, film de guerre retraçant la campagne en Birmanie, pendant la Seconde Guerre Mondiale, des troupes du général Merrill. Dans le même temps, Jevanni publiait un article sur The Cockpit. A cet instant, je me suis demandé s'il ne sagissait pas finalement d'un des rares animes consacrés à la Seconde Guerre Mondiale. [...]

Ajoutez votre commentaire:

Merci de bien vouloir soigner votre orthographe et de proscrire le style SMS.


Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

 

↑ Haut de page