Animint

  Anime & manga

 
 
“Animint traite des dessins animés japonais et du manga. Outre ce blog, le site comporte plusieurs milliers de pages de texte illustré.”

Une semaine d'anthologie

Par le :: Découvertes

series , films , mangas , japan_expo

Comme vous le savez peut-être, différents événements, notamment Japan-Expo, ont eu lieu lors de la première semaine du mois de juillet. Si vous avez participé à certains de ces événements, vous pouvez laissez vos commentaires, positifs et négatifs. En attendant, je vous livre les miens, un joli pavé :-) .

Mercredi Après-midi: Séance de dédicaces avec Shin'ichirō Watanabe à la Fnac de Montparnasse

Arrivé 30 minutes avant l’heure pour éviter la foule, ce fût une surprise de voir une affluence aussi moyenne. Une bonne trentaine de personnes à tout casser dont la plupart étaient confortablement assis , une pièce climatisée à proximité du rayon livre, un système de tickets pour la file d‘attente, bref une remarquable organisation.

M. Watanabe et ses interprètes arrivaient un peu en avance, l’ensemble des fans se regroupait en attendant la très précieuse dédicace de ce grand monsieur. Mon tour arrivé, mon collector de Cowboy Bebop n’attendait que ça avec une phrase qui a bien faire rire M. Watanabe et son interprète.

Collector


M. Watanabe s’est ensuite pris au jeu des photos avec classe, la preuve en image:


Watanabe


Bref, une excellente après-midi. La semaine venait de commencer et j’étais déjà aux anges, mais le meilleur était encore à venir.

Vendredi matin: Japan Expo

Personnellement, le premier jour de Japan-expo est habituellement réservé aux achats.
Dybex a eu la remarquable idée d’accompagner la sortie du collector "Rahxephon Pluralitas Concentio" d’illustrations de Quon et d’Ayato. Rahxephon étant l’une de mes séries préférées, je me devais d’acquérir cette illustration. Cette offre étant limitée, il ne restait plus qu’une dizaine d’illustrations, exclusivement d’Ayato, mais j’ai pu récupérer une illustration de Quon grâce à une aide précieuse.

Sitôt fini, direction Asian-quest et leurs prix monstrueux. Les intégrales de Witch Hunter Robin, Planètes et consorts à 15 euros. Il n’en fallait pas plus pour faire "saigner" ma carte de bleue, avant de faire couler définitivement mon compte en banque chez Manga-Distribution avec leur braderie habituelle.

Mon budget achats parti en fumée dés le premier jour, je pris la direction de Kultigame et ses stands archi-bruyants pour assouvir une autre de mes passions: les jeux vidéos. L’hypnotisant Bayonetta m’attendait, malheureusement pas de version jouable, mais une présentation par un membre du staff de Platinium games.

En résumé une bonne matinée passée à la Japan-expo. Et là vous allez me dire "seulement", et oui car pour moi l’événement majeur de ce vendredi ne se passait ici, mais plus au sud avec la venue de Natsuki Takaya.

Vendredi après-midi: Séance de dédicaces avec Natsuki Takaya  à la Fnac des ternes

Enorme différence avec la conférence de mercredi, tout d’abord le service de sécurité, très aimable d’ailleurs, était fortement représenté. Impossible de passer à coté sous peine d‘être gentiment plaqué par un homme d‘au moins 90 kilos, aucune photo n’était permise, si bien que l’on m’a demandé de mettre mon appareil photo et mon portable dans un sac fermé.

Enfin l’affluence, essentiellement féminine, était largement supérieure à celle de Watanabe-san. Natsuki Takaya dédicaçait uniquement sur un ex-libris dont le format était assez semblable à celui d’une carte postale, aucun mot juste votre prénom au format original était toléré.


Dedicace Takaya

Après une bonne heure d’attente et de conversation, ce fut mon tour. Natsuki Takaya est un petit bout de femme très souriante, mais j’ai trouvé son staff un peu trop encombrant et sinistre. Malgré cela j’étais vraiment heureux d’obtenir mon précieux sésame et de voir l’une de mes muses du pays de soleil levant.

La journée n’était pas encore finie, la Maison de la Culture du Japon a eu l’excellente idée d’organiser en parallèle de la Japan-expo son propre festival, dans lequel se mêlaient projection et expositions. Ce vendredi était diffusé le film d’Eureka seveN, en route pour la station Bir-hakem.

Vendredi soir: Eureka seveN le film

La projection commença après une présentation d’une trentaine de minutes. Je ne vais pas revenir sur la qualité du film, mes premières impressions étaient positives mais j’aimais beaucoup l’animé.

Puis vint une discussion de 30 minutes ou les spectateurs pouvaient poser leurs questions à M. Tomoki Kyoda et Masahiko Minami, respectivement réalisateurs et producteurs. Une question m’a interpellé sur l’interprétation de la fin de la série d’origine et sa connexion avec le film. Une autre, sur les émoluments perçus, a soulevé l’hilarité générale de l’assistance. La demoiselle se voulait insistante, et M. Minami était un peu gêné à aborder les questions pécuniaires.

Après un très grand merci à l’attention M. Minami et Kyoda pour ce très bon moment, je pris la très sage résolution de rentrer me reposer pour demain.

Un samedi somptueux en perspective, malheureusement ce ne fut pas le cas.

Samedi matin et après-midi: Grève, déjeuner puis Japan Expo.

En ce très beau premier samedi de juillet, je pris paisiblement la direction de la gare du Nord.
Arrivé sur le quai du RER B, une sensation bizarre m’envahit "Etrange, il n y’a pas beaucoup de monde"/

Un petit message retentit alors " En raison d’une agression sur un membre du personnel, le trafic est fortement perturbé sur la ligne B du RER, les trains à destination de l’aéroport Charles de Gaulles sont déplacés en gare de surface". Ma plus grande crainte se matérialisa, un mouvement de grève lors de Japan-Expo. Ensuite c’est le drame, un quai ultra bondé. Moi qui souhaitais me rendre à la dédicace d’Akemi Takada, je pris la sage décision d’aller me restaurer paisiblement sur La défense en attendant que la transhumance se termine.

Aux alentours de midi, La circulation était encore perturbée mais c’était plus vivable que le matin. Arrivé sur le coup de 13 heures au parc des expositions, jamais je ne suis allé aussi rapidement pour rentrer dans le salon, 10 minutes montre en main.

Direction encore une fois le stand Dybex pour questionner le responsable sur la séance de dédicace de M. Minami, réponse : "Un achat sur notre stand est une condition indispensable y participer, hé hé hé" Evidemment, après avoir grassement participé à la valorisation de votre chiffre d’affaire la veille, je suis très heureux d’apprendre cela, merci et à bientôt.

Petit tour vers le stand d’information pour voir la queue quotidienne colossale destinée aux Clamp, une bonne trentaine d’élus, ou survivants, auront l’immense privilège d’obtenir leur  sésame. La queue pour Akemi Takada était beaucoup moins impressionnante, mais un échec cuisant allait suivre.

Le système du premier arrivé, premier servi est un merveilleux système, surtout quand vous échouez lamentablement pour une dizaine de personnes. Un EPIC FAIL mémorable qui restera gravé dans ma mémoire.

Attristé et avec une forte envie de me défouler, je me rendis sur l’énorme stand Nintendo pour tâter du Muramasa, et ce jeu va être une tuerie bien plus qu’un Odin sphère du même groupe. S’en est suivi un petit détour sur le stand de Beez pour m’offrir le premier volume de Gurren Lagann et prendre en photo une maquette grandeur nature de l’armure d’or du sagittaire - Qui est, je le rappelle, le plus fort des chevaliers d’or. Pourquoi? Parce que c’est mon signe du zodiaque.

Calmé et plus joyeux direction le hall 4. Le sémillant Grégoire Hellot, ex Joypad et silver mousquetaire de France five, grand manitou des éditions KuroKawa accompagné de M. Minami producteur et big boss du génialissime studio Bones, nous offrait une conférence agréable sur l’adaptation des mangas en animés, à travers les exemples de Soul Eater et Fullmetal Alchemist. Une conférence que j’ai du écourter car une divinité se déplaçait à la MJCP, l’une de mes idoles Shoji Kawamori, créateur de Macross et Mecha désigner de génie.


Kawamori


Samedi soir: Un moment inoubliable, Shoji Kawamori à la MCJP .

Sur place, l’affluence était encore moins importante qu’hier, mais j’ai pu faire quelques connaissances. Même planning hier, mais cette fois pour la projection des deux premiers épisodes de Basquash. Un animé que je connaissais déjà.

Le clou du spectacle fut une séance de dédicace improvisée par Kawamori-san. Je n’avis pas de support adéquat, mais grâce à l’immense générosité de fans j’ai pu obtenir un support pour immortaliser ce moment. Malheureusement et pressé par un collègue, il dû écourter cette séance et stoppait ces croquis, je n’ai eu droit qu’a une signature du maître mais cela me suffit amplement, car si je n’avais pas vu Macross par sa déclinaison Robotech lors de mon enfance, peut-être ne serais-je jamais devenu un amateur d’animation japonaise.

Après avoir remercié la gorge nouée par l’émotion Kawamori-san et salué mes heureux donateurs, je pouvais prendre un repos bien mérité. Aujourd’hui encore, j’ai du mal à croire que j’ai rencontré cette personne, merci encore pour l’ensemble de votre oeuvre.


Signature Kawamori


Dimanche après-midi: Des conférences magistrales.

Après avoir effectué une queue minimaliste, je prenais la direction de l’espace conférence pour un après-midi reposant et enjoué. Je ne vais pas revenir en détails sur les conférences, notre cher Pazu a effectué un très bon compte-rendu.

Premier arrivant à 13h30 pour Shin'ichirô Watanabe. A l’image de notre rencontre du mercredi, Watanabe a beaucoup joué, sur l’humour et l’autodérision tout en retraçant les différentes étapes qui ont marqués sa carrière professionnelle, ses goûts, ses inspirations, etc. Une heure et demie très intéressante à l’image de cet homme.

Sur le coup de 15h10, ce fut au tour d’Akemi Takada la vraie, l’unique. Après avoir raté magistralement les différentes séances de dédicaces, je suis resté bouche bée devant tout ce talent.

Sous nos yeux ébahis, elle réalisait différentes esquisses, dont une de Madoka Ayukawa, l’égérie de Kimagure Orange Road. L’une était destinée au salon, l’autre après interrogation fut adressée au gagnant d’un Jenkenpon géant entre Mme Takada et le public.

J’ai tenu jusqu’au quatrième tour, avant une énième défaite. L’heureux élu doit être content, enfin je l’espère. En ce qui me concerne j’étais déjà heureux d’apercevoir l’une de mes idoles de prés, le reste aurait été du bonus.

C’est sur une standing ovation que ces deux artistes quittèrent leurs conférences respectives. Avec le coeur heureux je me rendis vers le "main stage" pour écouter le Geek music show et ce fut le drame, le spectacle a probablement été remplacé ou déplacée au profit de la Naruto Fiesta. Génial!

J’ai décidé de faire toutes les activités que je n’ai pas pu faire avant, en commençant par prendre des photos de cosplay. L’un d’entre eux était vraiment impressionnant.


Cosplayer

Ensuite direction le stand de Nintendo pour jouer un peu au monstrueux Sin and Punishment 2  et Mario Bros Wii, qui s'annonce marrant à plusieurs, avant de faire un peu de sport au Batting Center.

Pour finir en beauté direction le stand Gameblog.fr, sur le coup de 19h15, pour contempler l’effet de 48 heures de Japan-Expo sur toute l‘ancienne bande de Joypad durant une démonstration de Street Fighter IV.

C‘est dans un état de fatigue extrême mais heureux d‘avoir aperçu des guets stars célèbres que je me tournais vers la sortie, le retour à la vie réelle commença.

En définitif, j’ai passé une excellente semaine, grâce notamment au festival de la MJCP, aux dédicaces de la Fnac et aux conférences de la Japan-Expo. Vivement l’an prochain.

Starwar

Discuter de ce billet sur le forum - - Laisser un commentaire »

Cet article vous a plu?

Faites-le connaître ou votez pour cet article sur les sites suivants :

  • anime manga aggregator sama
  • Partager sur del.li.cious
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google

Commentaires sur ce billet:

  1. Le 22/07/2009 à 22:09
    Gemini a dit

    Je commence à lire ; d'un coup, je me dis : "attends, il n'y avait pas Pazu à la MCJP pour Kawamori O_o"
    Je vérifie le nom. Hikaru-san. Ok, j'ai pigé ^^'

  2. Le 22/07/2009 à 22:56
    Pazu a dit

    L'avantage ici, c'est le blog d'Animint, pas le blog de Pazu donc cela permet aussi d'avoir d'autres rédacteurs. Sinon, je réintère l'avis que ce n'était pas forcément une bonne idée d'avoir eu les projections et les invités de la MJCP en même temps que Japan, avec si peu de bruit autour de l'événement. Il y a un gap entre se féliciter de ne pas avoir connu la cohue et avoir des salles vides avec les invités qui sont venus. J'ose même pas imaginer la fréquentation en journée.

  3. Le 23/07/2009 à 11:23
    Gemini a dit

    Pazu >> Tu dis ça car tu es parisien. Moi pas. Or un voyage coute cher, et je ne peux pas financièrement me permettre de les multiplier ; cet événement aurait eu lieu en dehors de cette période, je n'aurais sans doute pas pu y aller, et je ne crois pas être le seul dans ce cas...

  4. Le 24/07/2009 à 21:49
    hikaru-san a dit

    Dommage que l'affluence tait aussi moyenne, compte tenu de la prsence d'individus de cette dimension.
    Heureusement que j'avais vu l'annonce sur Mata-web et sur le site de la maison de la culture.
    En ce qui concerne la date du festival, mon avis est mitig. Pour les personnes travaillant, c'est plus simple de poser une seule priode de cong et la question financire est plus simple grer comme l'a dit Gemini, mais en contrepartie on doit faire un choix qui peut devenir cornlien.
    Dplacer le festival aurait pu tre une bonne ide , mais dans ce cas les invits auront t' ils effectu ce long voyage deux fois, compte tenu de leur emploi du temps charg.
    Enfin , entre une japan-expo qui perd de son attrait anne aprs anne ( tarifs, organisation, etc...) et ce festival, mon choix tait assez simple pour cette anne et sera le mme l'an prochain ( si la MCJP ritre son festival ).
    @Gemini : On ne s'est pas crois la sance de Kawamori ( soire mythique ), tu n'tais pas avec des amis et une personne dont le pseudo est BenBecker .

  5. Le 17/08/2009 à 18:59
    Ialda a dit

    Rah mais arrêtez de donner mauvaise conscience aux gens qui l'ont raté avec vos tofs de cosplay FSS >_<

    D'accord au sujet de la MJCP; quelque soit la qualité de l'événement, il ne pouvait que pâtir face à un évenement solidement implanté depuis bien longtemps. Du coup ça m'inquiète un peu pour la pérennité du machin et j'espère que l'expérience n'est pas menacée, car c'était vraiment de grande, grande qualité.

    Sinon concernant la JE,un peu comme hikaru-san : la prochaine année ça sera sans moi. Il y a des choses à sauver, surtout du côté des conf' et des invités "second rôles", mais s'il faut affronter des hordes de free-hughers et de cosplayers dans l'équivalent d'un supermarché surchauffé pour ça, non merci.

  6. Le 18/05/2010 à 20:42
    Dans Compte-rendu de la Confrence de Shoji Kawamori ..., il a été dit

    [...] ne reconnais pas sur le coup car il ne ressemble pas assez son personnage ftiche) et rencontre Hikaru-san. Comme pour le film Eureka seveN la veille, la projection de Basquash devait se drouler comme [...]

Ajoutez votre commentaire:

Merci de bien vouloir soigner votre orthographe et de proscrire le style SMS.


Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

 

↑ Haut de page