Animint

  Anime & manga

 
 

.hack//SIGN

.hack//SIGN
 

Connectez-vous pour noter ou commenter cette entrée et bénéficier de recommandations personnalisées!

Fiche technique

Autres titres ドットハック サイン (japonais)
FormatSérie
StudioBandai
GenreHeroic Fantasy / Fantastique
Période2002
Épisodes26
Durée25 min
Interêt global   aidecoeur1.gif
StaffAuteur : Yoshiyuki Sadamoto
Scénario : Kazunori It
Character design : Yoshiyuki Sadamoto
Musique : Yuki Kajiura

Résumé

Le 24 décembre 2005, le virus 'Pluto Kiss' franchit toutes les sécurités et provoque le blocaque complet de l'internet, ainsi que de nombreux dégâts sur l'ensemble des systèmes informatiques, notamment aux Etats Unis. Suite à cette catastrophe, des limitations sont apportées à l'usage du réseau. Il faut attendre octobre 2007 pour que soient levées ces interdictions, grâce à la diffusion d'ALTIMIT, un nouveau système d'exploitation capable de résister au virus.

Dans ce contexte, le lancement de 'The World', le premier jeu massivement multijoueurs capable de tourner sur ALTIMIT, est un immense succès, les internautes ayant du se priver de ce type de jeu pendant deux ans. Au delà du jeu de rôle classique qui se déroule dans un monde d'heroic fantasy, 'The Word' fait appel à la réalité virtuelle pour vraiment immerger les joueurs dans ce monde de magie, de combats, de monstres et de trésors.

Notre histoire commence par l'apparition d'un jeune mage dans le jeu, Tsukasa. Très introverti, il évite la foule et agit en solitaire, mais attire la curiosité et la sympathie d'autres joueurs tels que Mimiru ou Bear.

La situation se complique lorsqu'un monstre inconnu dans le jeu, vient seconder Tsukasa. Lié au garçon mais sans que celui-ci le contrôle totalement, il attaque et bat systématiquement tout ceux qui lui veulent du mal. Non seulement c'est gênant au niveau du jeu, comme les joueurs ne peuvent plus évoluer mais en plus, cela devient dangereux à cause du système de réalité virtuelle. Pendant un combat classique, le tué doit juste reprendre la partie là, où il a effectué sa dernière sauvegarde. Contre le monstre de Tsukasa, des victimes ressentent de vrais souffrances telles qu'évanouissements ou perte de mémoire.

Ces accidents attirent l'attention de la jeune Subaru et de ses chevaliers de Scarlet, qui jouent les modérateurs au sein du jeu. Tsukasa est de plus en plus suspect à leurs yeux, étant donné qu'ils s'aperçoivent qu'il peut traverser tout l'univers du 'World' sans changer de serveur, contrairement à tous les joueurs, qui doivent passer par des passages obligés. Plus surprenant, techniquement, le joueur qui a le rôle de Tsukasa, ne se déloggue jamais. Les règles semblent ne plus avoir d'emprise sur lui, comme s'il avait hacké le jeu.

Le phénomène Tsukasa va inciter les autres joueurs à s'intéresser sur une ancienne rumeur qui circulait sur l'existence de la 'clef du crépuscule', un item hors du jeu, comme Tsukasa. Une quête est lancée.

Editions en France

DVD chez Beez Entertainment - Collection complète plus éditée
Coffret DVD chez Beez Entertainment - Collection complète plus éditée

Autres ressources sur Animint

Recherches sur le net

Google: .hack//sign
Voilà: .hack//sign
Bing: .hack//sign
Wikipédia: .hack//sign
Popularité parmi les membres d'Animint
2 personnes ont abandonné
5 personnes l'ont vu
3 personnes souhaitent le voir
4 personnes l'ont dans leur collection

Commentaire

Cette série télévisée fait partie du projet .hack (à prononcer "point hack") qui englobe d'autres produits. Les producteurs se servent du concept pour lancer également un jeu vidéo en plusieurs opus, .hack//Game, ainsi qu'une bande dessinée, .hack//Dusk, sans oublier une série d'OAVs, .hack//Liminality. Les éléments n'ont pas forcéments de liens directs entre eux au niveau de l'histoire. Par exemple, les principaux protagonistes d'.hack//Liminality sont différents de ceux d'.hack//SIGN, mais il est toujours question du jeu "The World" et chaque projet apporte sa vision du concept.

.hack//SIGN donne une vision depuis l'intérieur. C'est d'ailleurs sa grande originalité. Nous ne voyons le monde réel que très peu de fois, juste via quelques clichés ou bien avec des souvenirs d'enfance de Tsukasa. Les joueurs sont toujours vus comme ils sont dans le jeu. En revanche, cela ne veut pas dire que les joueurs discutent sans arrêt de magie d'items et qu'ils vivent comme le ferait leur personnage. Nous n'avons jamais l'impression que 'The World" est le monde réel et nous restons toujours connectés à la réalité.

Les gens utilisent 'the World' pour discuter en direct, pour jouer ou juste pour s'évader dans un monde virtuel. Ils rapportent aux autres personnes ce qu'ils ont fait à l'extérieur, tout en concervant l'anonymat. C'est fait de façon très crédible. Par exemple, Mimiru quitte brusquement le jeu pour aller boire une tasse de thé mais sans prendre la peine de se déconnecter proprement. Nous ne la voyons pas prendre sa tasse mais son personnage reste figé. Autre exemple, Bear relate ses recherches dans les hôpitaux, ou bien ses lectures dans les forums. Il est souvent question aussi de mails, lorsque les protagonistes se donnent rendez-vous dans un lieu du jeu. Ces scènes pour raconter les actions effectuées dans le monde réel, sans les montrer, font que les dialogues sont plutôt denses et ralentissent le rythme de l'histoire.

D'une façon globale, .hack//SIGN est beaucoup plus une série de réflexion comme Lain - mais à un moindre niveau quand même - qu'une série d'action d'heroic fantasy telle qu'Escaflowne ou Lodoss To Senki. La quête pour obtenir la clef du crépuscule met beaucoup de temps à se lancer et il faut attendre la moitié de la série pour qu'elle débute vraiment. Enfin, nouvelle originalité, les personnages sont assez fouillés au niveau de leur carcatère, tout en ayant leur côté anonyme, du à l'absence de visibilité du monde réel. Ceux qui ne supportent pas Shinji, le personnage introverti et torturé de la série Evangelion devront s'accrocher au début pour suivre Tsukusa, qui se recroville toujours sur lui-même. Heureusement, cela s'arrange légèrement par la suite.

Commentaire

A vrai dire je suis tout simplement fan de cette série...il est clair que ceux qui sont adeptes de shonen du genre de Naruto, Hunter x hunter ou Bleach par exemple peuvent passer leur chemin mais ceux qui ne se lasseront pas des premiers épisodes seront ravis! L'histoire raconte la recherche d'identité de Tsukasa qui pour des raisons qui lui échappent est enfermé dans le jeu The World. Il sera aidé dans sa quête par de nombreux personnages joueurs comme Mimiru, Bear, Subaru qui ont je trouve tous un chame propre... Le plus gros point fort de cet anime est la musique. Je crois que c'est l'une des plus belles OST qui m'ait été donné d'écouter... En résumé si vous passez les premiers épisodes sans vous lasser c'est que vous allez adorer...enfin je pense.

Soumis par Dimitri le 19 avril 2005

Commentaire

Voilà une série qui prommettait beaucoup. Malheureusement elle est loin d'etre a la hauteur de mes espérances. C'est d'un ennui!
Techniquement c'est beau, fluide et de grande qualité, la bande sonore aussi est pas mal du tout, bien que très rébarbative au bout d'un moment! Mais scénaristiquement c'est très mou.
La trame de l'anime est très lente à démarrer, et quand elle démarre c'est aussi d'une lenteur à toute épreuve.

Prevoyez du café pour regarder cette série!!!

Soumis par SwOdniWer le 14 mai 2004

Commentaire

Je conseille fortement cette série pour tout ceux qui veulent réfléchir ou qui se sente seul, ou qui ont un caractère proche de celui des protagonistes de cette anime. La bande-son est tout simplement envoûtante, à la manière des anime japonais traditionel (dans le style chant rapide , mélodieux) mais en bien mieux. Si vous aimez les premières musiques et que l'anime ne vous ennuie pas, vous aurez envie de revoir chaque épisode pour ré-entendre chaque passage. Les voix japonaises collent très bien aux personnages (particulièrement Sora et Tsukasa).

En revanche, les personnes adeptes des série d'action où les combats font rages vingt minutes sur vingt-cinq trouveront le style lent. L'intrigue évolue lentement et se déroule en trois phases : La première où Tsukasa rencontre ses amis, la deuxième dans la recherche de la clé du crépuscule, la troisième pour l'atteindre. L'action n'est présente que dans les cinq derniers épisodes (et encore). Par contre ceux qui aiment les anime plus ou moins profonds avec des sentiments bien exprimés seront ravis. Pour toute personne regardant un anime pour autre chose que les effets spéciaux, cette série vous conquiera. Les graphismes sont des plus soignés et les caractères des personnages bien développés, et ces derniers attachants. Cela provoquera surtout les émotions suivantes : tristesse, joie et même quelque fois de l'angoisse (je pense au rêve de Tsukasa dans un des épisode où il rève qu'il court avec Aura dans une forêt et ...)

Cette série peut remonter le moral. Tout ceux qui ont acheté le jeu aimeront encore plus. Cela conduit parfois à des réfléxions sur le monde virtuel et à la question: "qu'est-ce que l'existence?". La fin conduit à la conclusion : il faut être optimiste dans la vie. Bref, regardez et vous serez conquis.

Soumis par Lonelychild le 18 fvrier 2006

Commentaire

.hack//SIGN n'est pas une série pour tout le monde.

Les personnages de cette série sont des joueurs d'un jeu en ligne, ou plutôt ce sont les personnages de ces joueurs. A partir de là, elle propose une réflexion très intéressante sur la part de réel dans le virtuel.
On peut aussi facilement s'attacher aux personnages (les joueurs), qui ont chacun leur personnalité, leur vie, et leurs problèmes personnels à régler.

Bref, je la recommande chaudement à ceux qui aiment réfléchir à des questions existentielles.
Que ceux qui cherchent l'action ou le spectaculaire passent leur chemin.

Soumis par Manolo le 05 aot 2004

Avis des membres d'Animint

Appréciation Générale : 3,9
Animation : 3,4
Graphisme : 4,0
Personnages : 3,8
Histoire : 3,4
Bande son : 4,8

Entrez vos notes

Nombre de votes : 10

Liste des épisodes

01) Jeu de Rôle
02) Gardien
03) Folklor
04) Wanted
05) Capturé
06) Rencontre
07) Raison
08) Promesse
09) Epitaphe
10) Compensation
11) Equipe
12) Entenglement
13) L'oeil du crépuscule
14) Château
15) Témoignage
16) Profondeur
17) Conflit
18) Déclaration
19) Souvenir
20) Tempête
21) Désespoir
22) Fantôme
23) The Eve
24) Taudis du net
25) Catastrophe
26) Retour
27) Intermezzo (épisode bonus)
28) Unison (épisode bonus)
29) Gift (épisode bonus)

Soumis par Jazz Mercure le 06 juin 2004

Générique

Aura

If you are near to the dark
I will tell you bout the sun
You are here, no escape
From my visions of the world
You will cry all alone
But it does not mean a thing to me

Knowing the song I will sing
till the darkness comes to sleep
Come to me, I will tell
bout the secret of the sun
Its in you, not in me
But it does not mean a thing to you

The sun is in your eyes
The sun is in your ears
I hope you see the sun
Someday in the darkness

The sun is in your eyes
The sun is in your ears
But you cant see the sun
Ever in the darkness
It does not much matter to me

If you are near to the dark
I will tell you bout the sun
You are here, no escape
From my visions of the world
You will cry all alone
But it does not mean a thing to me

Knowing the song I will sing
till the darkness comes to sleep
Come to me, I will tell
bout the secret of the sun
Its in you, not in me
But it does not mean a thing to you

Soumis par elvea le 13 dcembre 2003

Générique

Fake wings

Shine, bright morning light
Now in the air the spring is coming
Sweet blowing wind
Singing down the hills and valleys
Keep your eyes on me
Now were on the edge of hell
Dear my love, sweet morning light
Wait for me, youve gone much farther, too far

Shine, bright morning light
Now in the air the spring is coming
Sweet blowing wind
Singing down the hills and valleys
Keep your eyes on me
Now were on the edge of hell
Dear my love, sweet morning light
Wait for me, youve gone much farther, too far

Soumis par elvea le 13 dcembre 2003

Générique

Obsession (générique de début chanté par See-Saw)

How come I must know
Where obsession needs to go ?
How come I must go
The direction of relieving?

Deep in the night (far off the light)
Missing my headache (missing my headache)

Visions of light (sweeter delight)
Kissin my loveache (kissin my loveache)

How come I must go
The direction of relieving?

Deep in the night (far off the light)
Missing my headache (headache)

Visions of light (sweeter delight)
Kissin my loveache (loveache)

How come I must know
Where obsession needs to go?
How come I must go
Where the passion hides its feelings?

How come I must know
Where obsession needs to go ?
How come I must go
The direction of relieving?

Soumis par elvea le 11 dcembre 2003

Générique

To nowhere

can you hear the calling of the raving wind and water?
we just keep dreaming of the land 'cross the river
we are always on the way to find the place we belong
wandering to nowhere, we're paddling
down the raging sea

who can cross over such raving wind and water?
on the rolling boat we sit, shivering with coldness
come by an island, come by a hillock,
it's just another place, we paddle on
down the raging sea

but in one morning we'll see the sun
bright shining morning dew singing
they who will search will find the land
of evergreen

can you hear the catling of the raving wind and water?
we just keep paddling down the sea, up the river
no destination, but we are together
in the silent sadness we're paddling
down the raging sea
down to nowhere

Soumis par sedeto-chan le 17 dcembre 2005

Générique

In the land of twilight, under the moon

in the land of twilight, under the moon
we dance for the idiots
ring-around-the-roses, jump to the moon
we sing with the castanets

I will sing for crescent moon
dancing with the castanets
as the end will come so soon
in the land of twilight

now you are watchin' us outside the circle
wanna be in the company
boy, but you are lonely
dance with nobody
run away child, to your hiding place

high and loud, the sound of your bell of the twilight...ringing
all alone, it rings and echoes in twilight

in the land of twilight, under the moon
we dance for the idiots
ring-around-the-roses, jump to the moon
we sing with the castanets

Soumis par sedeto-chan le 17 dcembre 2005

Générique

Open your heart

Open your heart
to eternal dimension

Open your heart
your every emotion

Open your heart
for tears and rejection

Come to the grace
of heaven's eternal fantasy
come to the grace
of earthly devoted harmony

Soumis par Lo Link le 05 dcembre 2004

Générique

The world

You are here alone again
In your sweet insanity
All too calm, you hide yourself from reality
Do you call it solitude? Do you call it liberty?
When all the world turns away to leave you lonely

The fields are filled with desires
All voices crying for freedom
But all in vain they will fade away
Theres only you to answer you. Forever

In blinded mind you are singing
A glorious hallelujah
The distant flutter of angels
Theyre all too far, too far to reach for you

I am here alone again
In my sweet insanity
Hoping you will ever find me in any place
I will call it solitude when all my songs fade in vain
Fly my voice, far away to eternity

Soumis par elvea le 13 dcembre 2003

Générique

A stray child

If you are lost in your way
Deep in an awesome story
Dont be in doubt and stray
Cling to your lonesome folly

Now youre too close to the pain
Let all the pain go further
Come back and kiss me in vain
Mother oh do not bother

Hear the chorus of pain
Taking you back to proper ways
Its so easy to find
If you could remind me

Now you are lost in your way
Deep in an awesome story
So I will find you again
Kiss you for lonesome folly

If you are lost in your way
Deep in an awesome story
Dont be in doubt and stray
Cling to your lonesome folly

Now youre too close to the pain
Let all the pain go further
Come back and kiss me in vain
Mother oh do not bother

Hear the chorus of pain
Taking you back to proper ways
Its so easy to find
If you could remind me

Now you are lost in your way
Deep in an awesome story
So I will find you again
Kiss you for lonesome folly

Soumis par elvea le 13 dcembre 2003

Générique

Key of the twilight

Come with me in the twilight of a summer night for a while
Tell me of a story never ever told in the past

Take me back to the land
Where my yearnings were born
The key to open the door is in your hand
Now fly me there

Fanatics find their heaven in never-ending stormy wind
Auguries of destruction be a lullaby for rebirth

Consolations, be there
In my dreamlands to come
The key to open the door is in your hand
Now take me there

I believe in fantasies invisible to me
In the land of misery Im searching for the sign
To the door of mystery and dignity
Im wandering down the secret sun

Come with me in the twilight of a summer night for a while
Tell me of a story never ever told in the past

Take me back to the land
Where my yearnings were born
The key to open the door is in your hand
Now take me there
To the land of twilight

Soumis par elvea le 13 dcembre 2003

Générique

Générique de fin
Yasashii yoake

Eien sagasu kimi wa utsurigi na yume mibito
Uwaki na yume ni sugari anata wa doko e yuku

Tasogare hiraku kagi wo sagashite tsuki no kage
Todokanai mama naita watashi wa doko e yuku

Futari hitomi ni himitsu nakushite mo
Kasaneta ude wo hodoki wa shinai wa

Ichigatsu no aoi tsuki asa yake kakushite yo
Owaru hazu no nai yoru ni yasashii yoake

Soumis par elvea le 13 dcembre 2003

↑ Haut de page