Animint

  Anime & manga

 
 
“Animint traite des dessins animés japonais et du manga. Outre ce blog, le site comporte plusieurs milliers de pages de texte illustré.”

Critique du livre Tout l'art de Mamoru Hosoda

Par le :: Découvertes

2022

J'entame ici une présentation de l'ouvrage Tout l'art de Mamoru Hosoda paru aux éditions Huginn & Munnin.

C'est un beau livre en grand format de 26 sur 31 centimètres environs, du genre art book avec 272 pages et 350 illustrations sur papier glacé. À l’extérieur, la couverture est cartonnée avec un effet brillant sur Makoto alors que le reste autour est mat. Cela renforce l'aspect luxueux de l'objet.

Tout l'art de Mamoru Hosoda

À l'intérieur de l'artbook, l'organisation du contenu est relativement simple et suit une approche chronologique, avec un premier chapitre consacré au début de la carrière de Mamoru Hosoda avant son premier film personnel, à savoir la Traversée du Temps. Après, chaque chapitre se focalise sur un de ses longs métrages dans l'ordre de leurs sorties. Vous avez ainsi un chapitre sur la Traversée du Temps, un autre sur Summer War, puis Ame & Yuki Les Enfants Loups, Miraï ma petite soeur et enfin Belle, son dernier film en date.

Tout l'art de Mamoru Hosoda

La première partie du livre se contente de survoler rapidement les débuts de Mamoru Hosoda. Cette section rappelle évidemment à quels projets il a participé pendant cette périodes, notamment Digimon et le 6e film de One Piece, et il y a même plusieurs anecdotes amusantes. D'un autre côté, il est logique d'avoir peu d'éléments sur l'échec de son passage au studio Ghibli, où il aurait du réaliser Le Château Ambulant avant de partir et de revenir finalement sur des productions plus commerciales pour la Toei. En revanche, je suis surpris qu'il n'y ait aucune analyse sur cette dernière période. Le texte indique qu'il faisait du Hosoda avant l'heure mais sans rien dire de plus. À peine comprend-t-on qu'il s'est fait remarquer par le studio Madhouse grâce à Magical Doremi mais l'épisode en question qu'il a réalisé est complètement passé sous silence.

Pourtant, à l'une des interviews accordées en France pour la sortie de Miraï ma petite soeur, Mamoru Hosoda a déclaré qu'il avait mis dans ce fameux épisode 40 de Magical Doremi tout ce qu'il n'avait pas pu faire dans le Château Ambulant donc excusez du peu. Bref, je suis resté sur ma faim pendant cette introduction.

Tout l'art de Mamoru Hosoda

Il faut cependant vraiment prendre ce premier chapitre que comme une introduction, le vif du sujet étant dans les analyses des films. Dans ses remerciements placés à la fin de l'ouvrage, l'auteur Charles Solomon revient brièvement sur la genèse de son livre. La bibliographie montre qu'il a pu s'appuyer sur de nombreux articles ou tout simplement sur ses propres interviews conduites au fil de la sortie des films de Mamoru Hosoda. Charles Solomon est un spécialiste américain du cinéma d'animation depuis de nombreuses années. Grâce à ses relations avec les animateurs occidentaux qui ont arrangé quelques rencontres, l'auteur a pu tisser des liens avec les membres du studio Chizu, le studio qui produit maintenant les films de Mamoru Hosoda. Il a pu avoir ainsi accès à des documents et du matériel inédits pour illustrer ses pages mais surtout il a pu compléter son écrit avec des entretiens spécifiques pour son livre, alors que l'équipe japonaise était encore occupée par la production du film Belle. En ce sens, cela en fait un ouvrage exceptionnel et très attendu.

Tout l'art de Mamoru Hosoda

Je dis attendu car nous sommes en fait des privilégiés : l'artbook en français est paru le 17 juin 2022 mais la version originale ne sort qu'à la mi-août aux Etats Unis. Là, où nous sommes moins vernis c'est pour l'accroche en français marquée au dos et reprise sur tous les sites de vente en ligne. Elle commence par "Considéré comme le digne successeur de Haya Miyazaki, Mamoru Hosoda...blabla" bref nous avons encore affaire au sempiternel nouveau futur Hayao Miyazaki comme pour Makoto Shinkai, Hideaki AnnoHiromasa Yonebayashi, Hiroyuki Okiuri, ou bien encore le lapin de mes voisins. Je sais que ce genre d'accroche fait fuir des animéfans, moi le premier, donc je tiens à vous rassurer par rapport à la qualité du contenu. Le pitch sur la version en anglais est plus directe en présentant l'ouvrage comme une vue d'ensemble sur Mamoru Hosoda, le réalisateur qui a été nommé aux Oscars.

Pour revenir au contenu du livre, chaque chapitre des longs métrages débute par la genèse du projet abordé en approfondissant ensuite plusieurs thèmes que ce soit les idées ou l'approche du réalisateur mais aussi des sujets plus techniques très variés que soit les challenges posés aux animateurs ou le soin apporté aux musiques ou les inspirations des décors. Sur le fond, c'est riche et très varié. Charles Solomon arrive à montrer la maturité qu'acquiert Mamoru Hosoda au fur et à mesure de ses films tout en focalisant ses analyses sur un domaine plutôt qu'un autre selon le long métrage. Par exemple sur Miraï, il y a un focus sur l'utilisation de la 3D tandis que sur Belle, c'est plutôt sur le travail du designer Eric Wong. L'analyse et l'approche de Solomon va au delà de la simple grille de lecture répétitive qui aurait consisté à traiter en séquence et sur le même plan la mise en scène, le scénario, les décors, la musiques, les costumes etc. Le choix des thèmes approfondis ou pas accentue la personnalisation de chaque film.

Tout l'art de Mamoru Hosoda

Sur la forme, cela passe par de larges extraits des entretiens avec les différents membres de l'équipe des films au Japon mais aussi ces citations de plusieurs autres professionnels américains, animateurs et réalisateurs, qui ont une vision de spectateur mais critiques et qui peuvent comparer avec leurs propres productions. Vous pouvez aimer ou bien réprouver ces interventions qui reflètent un point de vue très américanisé mais cela met bien en lumière l'originalité et la créativité de Mamoru Hosoda.

En marge du texte principal, des éléments visuels sont regroupés pour illustrer quelques sujets spécifiques, que ce soit le découpage d'une scène ou la conception d'un décors ou d'un personnage particulier. En ce sens, il est impératif d'avoir vu les films avant de lire cet ouvrage si vous désirez découvrir l'histoire par vous-même. L'auteur évite de dévoiler l'intrigue en détails mais pour les besoins de son analyse, il remémore le contexte de façon précise afin de faciliter la lecture sans que nous ayons à visionner les films en même temps pour pouvoir suivre ses propos.

Chaque partie consacrée à un film se conclut de manière plus factuelle par son succès commercial mais aussi les prix remportés et des photos de produits dérives viennent aussi agrémenter la fin du chapitre.

Tout l'art de Mamoru Hosoda

Je finirai avec quelques mots sur le prix de cet artbook. La version française est à 35€ contre 40$ pour la version anglaise. Même si c'est un peu différent, j'ai des artbooks japonais traduits en français avec une couverture souple et 100 pages de moins vendus dans les mêmes eaux et des artbooks à peu près équivalents proposés quand même quelques euros plus chers. 35€ me paraît être un bon prix.

En conclusion, si vous lisez le japonais et avez déjà la totalité des artbooks et de la littérature publiés au Japon sur les films de Mamoru Hosoda, j'éviterai de me prononcer mais si vous êtes comme moi, sans aucun ouvrage de référence sur le réalisateur, Tout l'art de Mamoru Hosoda est un incontournable et je vous invite à vous le procurer pendant qu'il se trouve facilement dans le commerce.

Tout l'art de Mamoru Hosoda

Acheter Tout l'art de Mamoru Hosoda

Discuter de ce billet sur le forum - - Laisser un commentaire »

Cet article vous a plu?

Faites-le connaître ou votez pour cet article sur les sites suivants :

  • anime manga aggregator sama
  • Partager sur del.li.cious
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google

Ajoutez votre commentaire:

Merci de bien vouloir soigner votre orthographe et de proscrire le style SMS.


Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

 

↑ Haut de page