Animint

  Anime & manga

 
 
“Animint traite des dessins animés japonais et du manga. Outre ce blog, le site comporte plusieurs milliers de pages de texte illustré.”

Les anime de l'automne 2018 (1/2)

Par le :: Découvertes

animes , saisons , 2018

Les premiers jours d'octobre sont l'occasion de découvrir une nouvelle vague de nouveautés parmi les séries d'animation diffusées sur les chaînes japonaises. Je débute ce tour d'horizon avec Akanesasu Shôjo, Zombie Land Saga, Tensei Shitara Slime Datta Ken, Seishun Buta Yarô wa Bunny Girl-senpai no Yume wo Minai, Irozuku Sekai no Ashita kara, Sora to Umi no Aida, Sword Art Online - Alicization, Yagate Kimi ni Naru, SSSS.Gridman, et Goblin Slayer.

bofAkanesasu Shôjo / The Girl in Twilight

Synopsis

Asuka Tsuchimiya entraîne ses amies inlassablement avec elle dans un drôle de rituel qui consiste à prier devant un arbre sacré dans l'enceinte d'un temple en se branchant en même temps sur une fréquence radio particulière et toujours à la même heure de la journée. Elle croit pouvoir ainsi ouvrir un portail trans dimensionnel vers un autre monde. La cérémonie peut prêter à sourire mais malgré le ridicule de l'opération, tout le monde se prête au jeu malgré quelques plaintes de pure forme.

Pourtant, les efforts d'Asuka sont payants et le groupe est transporté dans un autre univers. L'expérience est plutôt mouvementée à cause de créatures autochtones belliqueuses mais une jeune fille intervient por leur sauver la mise. Elle ressemble énormément à Asuka.

Commentaire

Le concept embrasse le voyage à travers les mondes parallèles avec la rencontre des doubles des uns et des autres. L'atmosphère est plutôt à la comédie avec des aventures qui ne vont pas bien loin et des filles aux caractères variés mais sans grande originalité.

Akanesasu Shôjo / The Girl in Twilight

bofZombie Land Saga

Synopsis

10 ans après son décès, Sakura Minamoto reprend conscience sous forme d'un zombie. Elle n'a aucun souvenir de sa vie antérieure mais elle se retrouve dans une maisons abandonnée en compagnie de six autres pensionnaires qui l'effraient tout autant qu'elle effraie elle-même n'importe quel mortel. Kotaro Tatsumi n'a pas peur d'elles et il est visiblement partie prenante dans leur processus de résurrection. Chaque zombie est une jeune fille avec un talent artistique plus ou moins reconnu, et pas forcément issue de la même époque. Il compte sur elle s pour constituer un groupe d'idoles locales pour revitaliser la préfecture de Saga.

Sakura a du mal à tout suivre et doit d'abord accepter qu'elle est devenue une mort-vivante. La situation est d'autant plus confuse qu'elle semble être la seul à être conscience parmi le groupe : Ses colocataires se déplacent machinalement en essayant de mordre tout ce qui se présentent devant elles. Cela encourage en plus le "manager" Tatsumi à les inscrire d'office dans micro concert pour que les filles jouent sur leur première scène et subissent un électro choc pour les réveiller. Avec un savant maquillage, personne ne peut voir immédiatement qu'elles sont des zombies mais Sakura se sent mal embarquée pour présenter quoique ce soit sur scène en mode d'improvisation totale.

Commentaire

Le concept est plutôt original non seulement à cause de la nature de mort vivants des protagonistes mais aussi par les premiers concerts de ce groupe d'idoles : du heavy metal puis du rap. C'est bon enfant mais cela reste au ras des pâquerettes. Notez cependant qu'il s'agit d'une production du studio Mappa, à qui nous devons Yuri on Ice, Banana Fish, Terror in Resonance ou encore Rage of Bahamut.

Zombie Land Saga

okTensei Shitara Slime Datta Ken / Moi, quand je me réincarne en Slime

Synopsis

À 37 ans, Satoru Mikami n'a jamais eu de petite amie mais il se complaît bien dans cette vie de salaryman célibataire lambda. Cette existence paisible prend cependant fin brusquement : Il est assassiné en pleine rue mais à peine a-t-il rendu son dernier souffle, qu'il reprend conscience dans un autre monde. Il a été réincarné et c'est pour le moins original, il a été réincarné en une slime. Il n'éprouve ni le besoin de se nourrir ni celui de dormir et se prépare à vivre une longue vie d'ennui.

Il s'aperçoit que le nouveau monde est vraiment géré à l'image d'un jeu vidéo et que son nouveau corps présente des propriétés intéressantes. Ses capacités actuelles sont terriblement limitées mais elles peuvent s'améliorer. Ce qui lui ouvre de nouvelles perspectives.

Commentaire

La réincarnation en slime est pour le moins original, avec toutes les limitations et les caractéristiques qui en découlent. Le premier épisode prend le temps de poser des jalons en s'attardant sur le transfert vers le nouveau monde et les premiers tâtonnement du protagoniste principal dans son nouveau corps. Le scénario global et le schéma laisse présager une évolution vers une forme humanoïde plus charismatique mais l'ambiance est déjà sympathique.

Tensei Shitara Slime Datta Ken / That Time I Got Reincarnated as a Slime

okSeishun Buta Yarô wa Bunny Girl-senpai no Yume wo Minai / Rascal Does Not Dream of Bunny Girl Senpai

Synopsis

Mai Sakurajima est une jeune actrice à succès qui est dans le show-business depuis toute petite mais qui a officiellement mis sa carrière entre parenthèses pour se concentrer sur ses études. Elle fréquente le lycée où étudie également Sakuta Azusagawa. Ce dernier ne connait pas personnellement Mai mais il a eu la surprise de croiser la jeune fille à la bibliothèque alors qu'elle était en tenue de Bunny Girl. Bizarrement, il semble être le seul à l'avoir remarquée alors qu'elle ne se cachait pas particulièrement et qu'il y avait du monde.

Sur le moment, Mai coupe court à leur conversation avant de quitter les lieux, mais Sakuta reste intrigué et décide de la recontacter pour lui poser des questions sur cet accoutrement.

Commentaire

Le titre et les visuels de Mai en Bunny girl servent de produit d'appel pour les badaud mais le thème principal est moins racoleur. Mai disparaît progressivement de la perception du monde, à l'exception (provisoire?) de Sakuta qui continue à pouvoir la voir, ce qui entraîne une relation privilégiée entre les deux jeunes gens. Keeji Mizoguchi qui a dessiné les personnages pour le light novel d'origine a aussi illustré le roman jeunesse de Sakurasô no Pet na Kanojo.

Seishun Buta Yarô wa Bunny Girl-senpai no Yume wo Minai / Rascal Does Not Dream of Bunny Girl Senpai

okIrozuku Sekai no Ashita kara / So many colors in the future what a wonderful world

Synopsis

Quelques décennies dans le futur, dans la ville de Nagasaki d'un monde parallèle où la magie existe, Hitomi Tsukishiro a perdu très tôt la vision des couleurs justement à cause de sa nature de mage. Elle perçoit désormais le monde sous un nuancé de gris et ne profite guère de la beauté des feux d'artifice l'été, par exemple. Un soir, elle s'y rend cependant comme toutes ses camarades du lycée mais pour rencontrer sa grand-mère sur place qui lui réserve une surprise : Cette dernière l'envoie voyager dans le temps pour revenir en 2018 à l'époque de sa propre jeunesse.

Commentaire

Visuellement P.A. Works fournit toujours un travail léché qui fait plus penser aux univers abordés par Kyoto Animation que les comédies lycéennes habituelles du studio qui nous avait produit Glasslip, Nagi no Asukara, HaruChika, Tari Tari, Charlotte ou encore Hanasaku Iroha. Je dirai même que Hitomi a un petit air de Violet Evergarden mais il n'y a pas de lien évident dans les équipes techniques à ma connaissance. Le rythme est lent et il est un peu difficile de prédire ce que nous réserve le scénario écrit par Yûko Kakihara mais j'avais bien aimé son travail sur Tsukigakirei, une autre production romantique originale.

Irozuku Sekai no Ashita kara / So many colors in the future what a wonderful world

badSora to Umi no Aida / Space Fish: Between the Sky and Sea

Synopsis

Dans un monde où on ne trouve plus aucun poisson dans les océans, il faut désormais voyager dans l'espace pour pêcher au sein de réserves aquatiques placées en orbite. Les espèces dans l'espace sont plus grosses mais aussi plus belliqueuses, ce qui nécessite un véritable arsenal pour pêcher et un travail en équipe.

Le métier est traditionnellement réservés aux hommes mais des jeunes recrues féminines se sont récemment engagées et comptent bien faire partie de l'aventure. Haru Soramachi est l'une d'entre elles.

Commentaire

La licence est à l'origine un jeu sur smartphone avec son lot de monstres à pêcher avec des coups spécieux et un esprit associé pour faire la différence. Le concept a été transposé dans l'anime sans s'occuper des détails, genre la première venue s'incruste dans l'équipe d'une fusée. Il reste les pseudo mechas marins et les combats sous l'eau mais tout ceci reste basique et sans grand intérêt.

Sora to Umi no Aida / Space Fish: Between the Sky and Sea

okSword Art Online - Alicization

Synopsis

Kazuto "Kirito" Kirigaya a rejoint les premiers essais effectués par la société Rath avec le STL, le Soul Translator. Le concept de réalité virtuel va un cran plus loin avec ce système qui va au-delà de simplement simuler les sens des personnes en les faisant directement rêver, voir altérer plus profondément leur esprit. Kirito lui-même n'a aucun souvenir de ses passages dans le nouveau monde virtuel, en mettant cette amnésie sur le compte du culte du secret chez Rath.

Asuna exprime quelques inquiétudes face à ce concept et aux effets que pourrait avoir l'expérience sur son petit ami mais elle ne s'oppose pas non plus à ce qu'il continue. Pour l'instant, leur attention est focalisée sur leur participation à un grand tournoi au sein de Gun Gale Online à la demande de leur amie Shino "Sinon" Asada.

Commentaire

C'est plutôt bien vu de renouveler la formule non seulement en présentant d'autres univers virtuels mais en allant un peu plus loin dans le concept de simulation de l'imaginaire. Le volet s'inscrit chronologiquement après la film Ordinal Scale et s'il n'y a pas de lien direct immédiat, les références aux épisodes passés fusent ci et là, sans oublier les personnages qu'on ne représente pas : Cela ne doit pas être évident de découvrir la licence via Alicization. D'un autre côté, c'est l'arc le plus long des romans à ce jour avec 6 tomes reliés alors que Phantom Bullet tient sur 2 tomes et Mother's Rosario sur un seul.

Sword Art Online - Alicization

okYagate Kimi ni Naru / Bloom Into You

Synopsis

Yû Koito a intégré le lycée mais encore aucun club. Un professeur en profite pour l'aiguiller vers le bureau des élèves, afin qu'elle leur apporte son aide. Sur le chemin vers les locaux du bureau, elle surprend par hasard la confession d'un garçon à Tôko Nanami qui rejette élégamment la déclaration. Tôko est en 2e année et fait partie du bureau des élèves de même que sa meilleure amie Sayaka Saeki. En pratique, elles tiennent toutes les deux les rênes du bureau étant donné que le président officiel est trop occupé par les activités de club et autres.

Dans l'immédiat, s'intéresse fortement à Tôko car un garçon lui a déclaré sa flamme et elle ignore comment lui répondre et elle ne peut pas jouer la montre indéfiniment. Elle voudrait prendre exemple sur elle et lui demander conseil mais aborder quelqu'un qu'elle ne connaît guère sur une question si intime est plutôt délicat. se décide cependant de consulter sa sempai en profitant d'une occasion où elles sont seules toutes les deux.

Commentaire

Je pense que vous remarquerez très rapidement les très belles musiques de Michiru Ôshima (Fullmetal Alchemist, Little Witch Academia, So Ra No Wo To), même si vous n'avez pas fait attention à la composition de l'équipe technique sur la série. Le manga d'origine aborde les amours entre jeunes filles mais de manière moins direct que dans Citrus par exemple. se cherche et ignore tout de l'amour, se sentant insensible aux avances des uns et des autres, que ce soient des garçons ou des filles.

Yagate Kimi ni Naru / Bloom Into You

okSSSS.Gridman

Synopsis

Yûta Hibiki s'est évanoui devant la boutique de la famille de Rikka Takarada qui l'a recueilli et allongé sur un canapé. Yûta reprend ses esprits mais il est devenu complètement amnésique et ne reconnaît pas sa camarade. Ils ne sont pas proches ni même amis mais ils sont dans la même classe au lycée. Un peu contrainte par sa mère, Rikka conduit le jeune homme à l'hôpital, où les médecins ne lui découvre rien d'anormal.

Pourtant Yûta a entendu une voix qui l'appelle depuis l'un des vieux ordinateurs stocké dans le magazin des Takarada et ils voient les silhouettes dans le ciel de monstres géants immobiles, alors que sa camarade n'a rien entendu et ne voit rien d'anormal. Cette dernière est d'ailleurs ravie de refiler la charge de son nouvel ami amnésique à Shô Utsumi, le meilleur ami de Yûta qui peut le reconduire chez lui même si Yûta l'a tout autant oublié.

Yûta reprend ses marques mais pas sa mémoire et il reste toujours intrigué par les appels qui lui sont adressés dans le magasin. Il décide d'y retourner pour revoir son interlocuteur de la vieille que ni Shô ni Rikka ne peuvent voir ou entendre. Les événements se précipitent lorsqu'un monstre géant surgit en ville en ravageant tout sur son passage.

Commentaire

Une nouvelle production du studio Trigger (Kill la Kill, Little Witch Academia, Darling in the Franxx) est toujours attendue du fait de leur originalité jusqu'à présent. SSSS.Gridman fait cette fois-ci beaucoup références au genre Tokusatsu et aux Kaijû, ces monstres géants de l'imaginaire japonais dont Godzilla est le représentant le plus célèbre. Les transformations et le schéma narratifs suivent certains codes ultra classiques mais à cela s'ajoute une touche plus dramatique qui vont au-delà des combats entre géants qui n'ont rien de passionnants. Il est cependant difficile de savoir si le l'histoire va s'enrichir ou plutôt s'appauvrir en entrant dans une sorte de routine.

SSSS.Gridman

excellentGoblin Slayer

Synopsis

À peine émancipée, une jeune prêtresse de 15 ans s'enregistre à la guilde pour rejoindre la masse des aventuriers qui se lancent dans des quêtes. Elle souhaite apporter son aide et même si elle est débutante, elle est sollicité pour rejoindre un groupe de novices qui ont pris une mission supposée facile, à savoir affronter des gobelins - qui font partie des monstres les plus faibles - et sauver les filles qu'ils ont enlevées.

Fort des compétences des membres qui le composent et de leur supériorité en terme de force, le petit groupe déniche la tanière des gobelins et y pénètre. Un autre aventurier suit le même chemin et entre dans le dédale de galeries, peu après les aventuriers débutants.

Commentaire

L'histoire provient d'une série de romans à l'origine, qui ont déjà fait l'objet d'adaptations en mangas. De la même manière que le matériel d'origine, l'anime marque les esprits dès le premier épisode, même si les scènes sont légèrement édulcorées par rapport aux mangas. Les gobelins ne font pas dans la dentelle avec leurs ennemis et utilisent les jeunes filles en fleur pour se reproduire. À cela s'ajoutent quelques détails morbides, où les combattants expérimentés savent quand il est trop tard pour sauver les victimes et ne cherchent pas à le faire, ou bien le simple fait que malgré leurs méfaits, les gobelins n'intéressent guère ni les autorités qui ont d'autres chats à fouetter que de protéger les populations pauvres et isolées, ni les aventuriers expérimentés car les gains pour une tête de gobelin sont faibles par rapport à des missions plus prestigieuses.

Dans ce contexte, le pourfendeur de gobelins est une anomalie voir un esprit obsédé par l'extermination de ces monstres et le récit permet de suivre quelques changements dans son état d'esprit au gré des nouvelles rencontres qu'il fait. Cela alimente l'histoire qui ne limite pas à une simple succession de quêtes et de combats.

Goblin Slayer

Discuter de ce billet sur le forum - - Laisser un commentaire »

Cet article vous a plu?

Faites-le connaître ou votez pour cet article sur les sites suivants :

  • anime manga aggregator sama
  • Partager sur del.li.cious
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google

Ajoutez votre commentaire:

Merci de bien vouloir soigner votre orthographe et de proscrire le style SMS.


Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

 

↑ Haut de page