Animint

  Anime & manga

 
 

Shin Sekai Yori

Shin Sekai Yori
 

Connectez-vous pour noter ou commenter cette entrée et bénéficier de recommandations personnalisées!

Fiche technique

Autres titres 新世界より (japonais)
From the New World (anglais)
FormatSérie
StudioA-1 Pictures
GenreScience Fiction / Romance / Suspense / Aventure / Horreur / Ecole / Drame / Fantastique / Shônen Ai / Shôjô Ai
Période2012 - 2013
Épisodes25
Durée25 min
Interêt global   aidecoeur1.gif
StaffAuteur : Ysuke Kishi
Réalisation : Masashi Ishihama
Scénario : Masashi Sogo
Direction artistique : Saho Yamane
Musique : Shigeo Komori

Résumé

A 12 ans, Saki Watanabe a enfin éveillé ses pouvoirs psychokinétiques et peut rejoindre ses camarades dans la classe supérieure. Là bas, ils apprennent à développer leurs capacités et à maîtriser l'art de la psychokinèse. Les adolescents sont réunis en groupes de travail et Saki se retrouve avec une autre fille, Maria et trois garçons, Mamoru, Satoru et aussi Shun, l'élève le plus doué de la classe.

Les jours s'écoulent tranquillement, mais Saki remarque la disparition de certains écoliers mais ses souvenirs s'estompent du jour au lendemain, et c'est comme s'ils n'avaient jamais existé. Elle ne s'en soucie guère jusqu'au jour où le groupe s'aventure en solo pour faire leur voyage de fin d'étude, comme le veut la tradition.

Rapidement, les adolescents sortent des sentiers battus, en outrepassant les instructions données au village et ils tombent sur une relique du passé, qui leur dresse un portrait du monde, tel qu'ils ne l'avaient jamais vu jusqu'à présent. Ils sont du mal à digérer ces informations que veulent visiblement leur cacher les adultes mais ils n'ont guère le temps d'y réfléchir. Les événements se précipitent et le groupe est rattrapé par les dangers de la forêt.

Autres ressources sur Animint

Popularité parmi les membres d'Animint
2 personnes l'ont vu
2 personnes souhaitent le voir
1 personne l'a dans sa collection

Commentaire

A la base, Shin Sekai Yori est un roman de Yusuke Kishi, plus connu pour ses histoires d'horreur que ses essais de science-fiction. L'origine du récit explique la solidité du scénario, qui suit le parcours de Saki et ses amis de la petite adolescence à l'âge adulte. Le studio A1 Pictures aurait apporté quelques modifications mais elles restent mineures.

Nous sommes plongés dans une atmosphère glauque quasiment en permanence. Il ne s'agit pas de montrer des litres d'hémoglobine même s'il y a plusieurs scènes gores - mais plutôt de jouer sur le suspense et les secrets que recèle la société et son passé. Nous sommes ainsi plus loin de Shiki que de Patlabor 2.

En fait, le paysage bucolique montré est le Japon mille ans dans le futur, mais revenu quelque part dans le passé, suite à quelques cataclysmes. L'introduction montre l'apparition des premiers êtres capables de psychokinèse dans la société d'aujourd'hui et surtout les massacres qu'ils ont commis, qui laissent imaginer ensuite une période chaos.

Le récit prend le temps de décrire les croyances des enfants éduqués comme Saki, qui retranscrivent de nouvelles légendes pour expliquer l'arrivée des premiers hommes, à la place des dogmes des anciennes religions. Les premiers épisodes sont d'ailleurs laborieux à suivre à cause de tous ces éléments du genre tranche de vie pour décrire le quotidien des gens et des élèves.

Cela passe très bien dans des super production telles que les Ailes d'Honneamise, mais une série à petit budget à moins d'arguments pour attirer l'oeil. Même si cela reste à un niveau moyen honnête, l'animation est parfois bancale et les graphismes s'oublient vite, peu aidé aussi par la volonté de rester constamment dans des tons sombres pour refléter l'atmosphère.

Le dessin des personnages reste classique, avec un aspect enfantin prononcé au début, sans doute pour mieux voir l'évolution des traits quand les protagonistes grandissent seulement de deux ans. Quant aux musiques, Shigeo Komori a composé une belle bande originale dont un thème principal très réussi. Hélas, sa réutilisation abusive, ainsi que celle de deux ou trois autres morceaux rendent l'accompagnement musical rapidement répétitif.

Est-ce pour autant que Shin Sekai Yori une adaptation soporifique à oublier au plus vite ? Bien au contraire et presque étonnamment, c'est l'un des titres à retenir pour l'année 2013. Certes, le mystère entourant le fonctionnement de la société, à la manière de Psycho-pass, a un air de déjà-vu mais il participe à l'effet de surprise quand le thème de l'histoire se déplace vers un autre enjeu.

Le scénario prend son temps mais quelques épisodes plus axés sur l'action permettent de redonner du rythme, tout en jouant sur l'équilibre entre les combats et les secrets dévoilés au compte goutte.

En faisant grandir les personnages, nos abordons des sujets inhabituels pour une série, telle que leur sexualité, de manière très ouverte et très différente de l'approche fan service des séries humoristique ou bien fleur bleue des titres romantique à l'eau de rose. Un des principaux attrait du récit réside dans la psychologie des personnages et le portrait de Saki, qui s'affirme au fur et à mesure des époques.

Elle est mise à dure épreuve et chaque période de sa vie marque un drame, qui confère un caractère morbide à l'histoire, même si c'est poussé moins loin que dans Another, où la succession de disparitions frise la caricature. La vie de Saki touche cependant le fond et même si elle surmonte les obstacles, les derniers épisodes reflètent un certain désespoir.

Il est également intéressant de suivre le parcours des rats monstres que croise Saki et ses amis, et de découvrir aussi les communautés et les moeurs de ces créatures, sauvages d'une part et apprivoisées par les humains pour d'autres. Quand elle en sauve un pour la première fois, Saki ne communique pas du tout avec lui, puis elle rencontre Yakomaru, un rat monstre capable de lui parler et de lui ouvrir de nouveaux horizons.

La force de Shin Sekai Yori réside enfin dans son dénouement, habilement dosé où le final du côté des combats est astucieux mais bref, et surtout reste sans aucune commune mesure par rapport aux derniers secrets découverts par Saki dans l'épilogue, qui rajoute une couche d'inconfort, même si la révélation surprend peu.

Pour résumer, il vous faudra d'abord vous accrocher pour suivre les premiers épisodes de l'anime, notamment à cause du rythme lent et de l'abondance des informations annexes, mais votre patience sera récompensée en plongeant dans une histoire à suspense sur plusieurs années, jusqu'à son aboutissement.

Avis

Absolument génial. Une construction originale, rien à voir avec un animé "classique". Le suivi des personnages est très agréable, l'histoire bien construite, et la suite des événements logique (les événements ont un sens et déterminent la suite de l'Histoire).
Un monde qui se tient, des idées merveilleuses...
Et absolument rien à redire sur les graphismes.
Si vous en trouvez un autre comme ça faites le moi savoir !

Soumis par Cloclo le 30 mai 2013

Avis des membres d'Animint

Appréciation Générale : 4,7
Animation : 4,3
Graphisme : 4,0
Personnages : 5,0
Histoire : 5,0
Bande son : 4,3

Entrez vos notes

Nombre de votes : 3

↑ Haut de page