Animint

  Anime & manga

 
 

Natsuiro Kiseki

Natsuiro Kiseki
 

Connectez-vous pour noter ou commenter cette entrée et bénéficier de recommandations personnalisées!

Fiche technique

Autres titres 夏色キセキ (japonais)
Summer-Colored Miracle [A] (anglais)
FormatSérie
StudioSunrise / Aniplex
GenreMagie / Romance / Ecole / Comédie / Tranche de vie
Période2012
Épisodes12
Durée25 min
Interêt global   aidecoeur2.gif
StaffRéalisation : Seiji Mizushima
Scénario : Tatsuhiko Urahata
Character design : Yichi Tanaka
Direction artistique : Shigemi Ikeda
Musique : Nijine

Résumé

Natsumi Aizawa, Saki Mizukoshi, Yuka Hanaki et Rinko Tamaki sont quatre amies très proches qui se connaissent depuis l'enfance. L'une d'entre elles, Saki, doit quitter le collège à Shimoda pour rejoindre Tôkyô, où va travailler son père. Le déménagement doit avoir lieu à la fin de l'été, alors que les vacances estivales commencent et la nouvelle prend de court les trois autres copines, à qui Saki a caché la nouvelle jusqu'à la fin de la période scolaire. Cela provoque quelques heurts notamment avec Natsumi, avec qui Saki s'entraînait et avec qui elle devait jouer au tennis en double dans le tournoi régional.

Pour tenter de réconcilier leurs deux amies, Yuka et Rinko les conduisent auprès d'un grand rocher sacré, placé dans le temple où vit la famille de Rinko et autour duquel, le groupe avait l'habitude d'exaucer leurs vux, quand elles étaient petites. Placées autour du rocher, les jeunes filles observent et admirent le ciel. Quelques instants après, elles se retrouvent en lévitation dans les airs!

Autres ressources sur Animint

Popularité parmi les membres d'Animint
2 personnes l'ont vu
2 personnes souhaitent le voir

Commentaire

Au moment de sa diffusion au printemps 2012, le titre est passé relativement inaperçu, sans se démarquer particulièrement des autres séries de l'époque. Il s'agit de la première collaboration de Sunrise une société de plus en plus active dans les genres autres que les robots avec Aniplex et la réalisation a été confiée à Seiji Mizushima, réalisateur de Fullmetal Alchemist et des différents volets de Gundam 00.

Notez également la participation du groupe Sphere, qui interprète les différentes chansons mais dont le quatuor compose les voix principales des quatre collégiennes. Chaque membre de Sphere est aussi une seiyû expérimentée. Par exemple, Aki Toyosaki, qui double Rinko, est célèbre pour être la voix de Yui Hirasawa dans K-ON! et Ayahi Takagaki, la voix de Saki, s'est occupée de plusieurs personnages principaux : Ein dans Requiem for the Phantom, Sumika Murasame dans Sasameki Koto, Ferris Eris dans Densetsu no Yûsha no Densetsu, ou encore Noe Isurugi dans True tears, pour n'en citer que quelques uns.

Visuellement, le résultat est agréable à suivre, avec une animation dans la moyenne, mais des couleurs chaudes, de jolis décors et de jeunes protagonistes charismatiques. Le rendu s'approche des séries produites par P.A. Works telles que Tari Tari ou Hanasaku Iroha, mais avec sa propre atmosphère.

Tout en suivant des recettes éculées, Natsuriro Kiseki se révèle atypique. Quasiment chaque épisode recèle son lot de magie qui entraîne nos héroïnes dans de nouvelles aventures cocasses, mais l'ambiance reste paradoxalement du genre très tranche de vie. Vous pouvez rapprocher la série de Tamayura Hitotose mais en beaucoup plus rythmé.

Les pouvoirs magiques sont divers et variés, et sont l'expression non maîtrisée des souhaits des quatre amies : Ils vont à coller littéralement ensemble les jeunes filles, à échanger leurs corps ou même à les dupliquer. Un épisode devient même un exemple de paradoxe temporel. Les applications sont temporaires mais pour se défaire des effets toujours plus ou moins indésirables, la ou les victimes finissent par se dépasser pour dissiper les résultats de la magie.

De même, contrairement à d'autres titres moe, l'histoire adopte un semblant de développement en suivant le parcours des différents personnages, ponctués par le futur départ de Saki. Au-delà des péripéties vécues au fil des jours, plus le temps passe, plus le moment des adieux approche et les instants passés ensemble deviennent précieux. Si les premiers épisodes relèvent plus de la comédie, la deuxième partie gagne en intensité, même si l'ensemble reste léger.

Le scénario arrive à dépeindre quatre copines, aux caractères très différents, avec un couple complice Natsumi-Saki qui répond au duo Yuka-Rinko. Saki est la plus mâture, aussi bien physiquement que mentalement, déjà remarquée par les grands du lycée tandis que Yuka est la plus tête en l'air mais aussi la plus spontanée. Rinko est la plus posée et la plus effacée, tandis que Natsumi est la plus sportive.

Par le biais des transformations magiques, les relations entre elles évoluent au fur et à mesure, ne serait-ce qu'en voyant leurs réactions devant ces pouvoirs. Yuka se jette tête baissée pour les exploiter à fond, tandis que Saki est beaucoup plus prudente et réticente. Les effets ne sont jamais méchants mais plutôt gênants et avouons le, sujet à un semblant de fan service. Le tout est toujours pris avec humour et légèreté, sans sombrer dans le graveleux.

Avoir choisi des collégiennes et non des lycéennes, rend les jeunes filles plus sensibles à l'effet de devenir plus grande, sans parler encore d'être des adultes. Depuis l'enfance, Yuka entretient ses rêves de devenir une idole et entraîne ses copines dans un concours pour leur dernier été ensemble. Nous sentons le côté "je suis trop vieille pour ça maintenant" chez certaines, mais elles se lancent ensuite à fond dans les répétitions des chorégraphie.

En guise de voyage estivale entre copines, elles décident d'aller voir le nouveau lieu de villégiature de Saki à Tôkyô, ou plus exactement sur l'une des îles de l'archipel d'Izu, au large de la capitale et dans la juridiction de cette dernière. Le trajet est beaucoup plus long qu'un simple périple ferroviaire, car non seulement elles quittent Shimoda au petit matin mais elles passent aussi la nuit sur le ferry, avec l'excitation d'une veillée nocturne.

Les pouvoirs magiques permettent également aux quatre consoeurs de s'affranchir des frontières connues mais aussi d'en découvrir de nouvelles. En prenant possession du corps de Saki qu'elle admire et jalouse, Yuka s'aperçoit aussi des limites et que cela ne l'aidera pas à avancer, tandis que Natsumi porte un autre regard sur le monde, après avoir observé son double.

L'application d'un nouveau sort, suivi de la leçon de vie pour pouvoir s'en débarrasser, est un schéma répétitif, mais l'anime ne se cantonne pas qu'à cet aspect et laisse la part belle aux personnages. Hormis un épisode romantique, les garçons sont laissés de côté et la trame de l'histoire se focalise vraiment sur l'amitié entre les jeunes filles.

Le dénouement de Natsuriro Kiseki calque aussi la conclusion classique des séries de magical girls telles que Mahô no Tenshi Creamy Mami et Mahô no Star Magical Emi, où les héroïnes parviennent à dépasser la magie et à lui dire au revoir, avec une forme toutefois différente, car il n'est pas question de métamorphoses ici mais juste de pouvoirs surnaturels, qui surgissent sans prévenir le temps d'un été. C'est en ce sens que c'est à la fois du déjà vu et de l'original.

Au final, Natsuriro Kiseki associe la fantaisie de la magie avec la qualité d'une histoire genre tranche de vie, servir par un character design agréable, avec un début cependant pas très prenant, mais suivi ensuite par des épisodes plus consistants et intéressants.

Avis des membres d'Animint

Appréciation Générale : 4,0
Animation : 4,0
Graphisme : 5,0
Personnages : 4,0
Histoire : 4,0
Bande son : 4,0

Entrez vos notes

Nombre de votes : 2

↑ Haut de page