Animint

  Anime & manga

 
 

Kôkaku Kidotai - Stand Alone Complex

Kôkaku Kidotai - Stand Alone Complex
 

Connectez-vous pour noter ou commenter cette entrée et bénéficier de recommandations personnalisées!

Fiche technique

Autres titres 攻殻機動隊 STAND ALONE COMPLEX (japonais)
Ghost in the Shell - Stand Alone Complex - First GIG (français)
FormatSérie
StudioIG
GenreScience Fiction / Suspense / Mécaniques
Période2002 - 2003
Épisodes26
Durée25 min
Interêt global   aidecoeur2.gif
StaffAuteur : Masamune Shirow
Réalisation : Kenji Kamiyama
Character design : Hajime Shimomura
Musique : Yko Kanno

Résumé

Nous sommes en 2030. Les robots geisha d'une auberge ont été hackés et se sont attaqués au ministre des affaires étrangères, ses collaborateurs et à son invité américain. Alors que deux victimes sont déjà à déplorer et que le ministre est retenu en otage par les robots, la police et l'armée se disputent le commandement des opérations. Les policiers ne peuvent pas envisager un assaut tant que les discussions continuent entre les deux départements.

La situation se débloque grâce à l'arrivée d'Aramaki, le patron de la section 9, une troupe d'élite antiterroriste dont les membres sont cybernétisés pour améliorer leurs performances. Cette unité dépendant directement de premier ministre, ses prérogatives supplantent celles de la police et elle prend en charge l'affaire, à la grande satisfaction du département de la Défense qui préfère avoir des experts sur le sujet.

Sur le terrain, l'assaut est mené d'une main de maître par le major Motoko Kusanagi et les membres de la section : les robots sont neutralisés et les otages sont libérés. En pleine action, Motoko arrive même à localiser le hacker, en remontant la connexion qui le relie aux robots.

Après le dénouement de la prise d'otages, la section 9 poursuit son enquête pour connaître les motivations des criminels. Togusa, le bleu de la section, et le seul à être encore complètement humain, découvre une piste.

Editions en France

DVD chez Beez Entertainment - Collection complète plus éditée
Coffret DVD chez Beez Entertainment - Collection complète plus éditée
Coffret DVD chez Beez Entertainment - Collection complète plus éditée

Autres ressources sur Animint

Popularité parmi les membres d'Animint
15 personnes l'ont vu
2 personnes ne s'y intéressent pas
3 personnes souhaitent le voir
8 personnes l'ont dans leur collection

Commentaire

Ghost in the Shell, le manga de Masamune Shirow a déjà inspiré un premier film en 1995. Bien qu'à une époque, il ait été question d'un film live réalisé par les américains, c'est finalement sous forme d'une série télévisée que le titre refait surface. Et quelle série! Les producteurs n'ont pas lésiné sur les moyens et le studio IG s'en est donné à coeur joie pour jongler entre l'animation d'extrême qualité et les images de synthèse haut de gamme. Yôkô Kanno signe la bande originale, avec un bon nombre de chansons très sympathiques et surprenantes comme le générique de début Inner Universe à moitié en russe.

Les épisodes sont passés en exclusivité sur Animax, une chaîne satellite en mode pay per view. Chacun correspond à une enquête différente. Cela permet de s'habituer au monde futuriste et à la multitude d'éléments de haute volée technologie. Le monde de Stand Alone Complex n'a pas de rapport direct avec l'histoire du premier film, ou tout au moins, il n'y est fait aucune référence.

Le film laisse une belle part à la philosophie, en s'interrogeant sur la véritable nature de la vie et la maigre frontière qui existe entre la machine intelligente et l'homme cybernétisé. Le rythme reste soutenu malgré une tendance à vouloir aussi philosopher sur divers aspects de la société du futur ou bien à privilégier les dialogues. Certains épisodes n'ont d'ailleurs aucun combat, sans pour autant perdre de leur intérêt. Il ne s'agit pas forcément de mettre en évidence un monde sombre, où des experts du crime agissent sans pitié. Comme dans le manga, les Tachikoma, ces robots de combat intelligents qui offrent un soutien à la section 9 apportent une pincée d'humour. Certes, l'ambiance est plutôt sombre dans l'ensemble et les situations sont critiques, mais cela fait toujours un petit plus, qui n'existe pas du tout dans le premier film.

Malgré de nouvelles enquêtes à chaque épisode, il reste un fil conducteur dans la série avec l'apparition d'un mystérieux laughting man, qui devient une sorte de vis-à-vis pour Motoko. Apparu dès les premières enquêtes , il disparaît quelque temps avant de faire un retour en force jusqu'au dénouement de la série. Même s'il présente moins d'attrait et de charisme que le puppet master qui officie dans le film et le manga, il reste un concept intéressant.

Commentaire

La saga Ghost in the shell parvient sans démonstration à recouvrir un champs immense de la pensée du XXème siècle. Il y a dans cette oeuvre plus de matière à réfléchir que dans la plupart des films dit "intellos" sortit ces dernieres années. Cette oeuvre parvient à mêler des questions de géopolitique, d'identité, de stratégie, avec des thémes comme la mémoire, la séparation du corps et de l'esprit, l'intégrité humaine et j'en passe... tout ceci sans volontarisme, avec un "background" de réferences majeures. Qui plus est la qualité esthétique n'est pas en reste. J'aimerais qu'on me dise quel autre manga parvient à ce niveau de complexité parce que s'il existe, je veux le voir.

Soumis par sammy le 26 octobre 2009

Avis des membres d'Animint

Appréciation Générale : 4,4
Animation : 5,0
Graphisme : 5,0
Personnages : 4,5
Histoire : 4,6
Bande son : 4,5

Entrez vos notes

Nombre de votes : 21

Liste des épisodes

01. Section 9
02. Révolte de l'au-delà
03. Androïde, mon amour
04. Le rire des intercepteurs
05. Le chant du rossignol mécanique
06. La sarabande des imitateurs
07. Les héros ne meurent jamais
08. Coeurs à prendre
09. Chat ! Chat ! Chat !
10. Projet Sunset
11. Grand frère
12. Les fugueurs
13. La brigade du nouveau monde
14. L'argent
15. Machines désirantes
16. La faille du coeur
17. La part des anges
18. L'héritage
19. Sous un filet de camouflage
20. Le médicament dérobé
21. Effacer
22. Scandale
23. Equinoxe
24. Annihilation
25. Barrage
26. Stand Alone Complex

Soumis par Aile le 12 fvrier 2006

↑ Haut de page