Animint

  Anime & manga

 
 

Seikimatsu Occult Gakuin

Seikimatsu Occult Gakuin
 

Connectez-vous pour noter ou commenter cette entrée et bénéficier de recommandations personnalisées!

Fiche technique

Autres titres 世紀末オカルト学院 (japonais)
Académie occulte [L'] (français)
Occult Academy (anglais)
FormatSérie
StudioA-1 Pictures
GenreScience Fiction / Magie / Romance / Horreur / Comédie / Ecole / Fantastique
Période2010
Épisodes13
Durée25 min
Interêt global   aidecoeur1.gif
StaffRéalisation : Tomohiko Ito
Scénario : Seishi Minakami
Character design : Takahiro Chiba , Gat As
Direction artistique : Ysuke Takeda

Résumé

L'académie Walstein comprend un vaste campus avec une imposante bâtisse qui domine les alentours. Les étudiants y suivent un cursus un peu particulier, où en plus des matières habituelles, certains cours abordent des sujets pour le moins étranges, qui brassent un large éventail, des manifestations surnaturelles aux expériences de mort imminente.

L'encadrement de l'académie pleure le récent décès de son directeur, Junichiro Kumashiro, un grand fan des phénomènes occultes et fondateur de l'établissement. Madame le proviseur adjoint, Chihiro Kawashima, reprend la suite mais Maya Kumashiro, la propre fille du directeur apparait et elle fait jouer ses droits d'héritage pour occuper le poste de directrice, alors qu'elle a encore l'âge d'être au lycée. En fait, sa motivation première est de fermer l'école.

En public, elle exprime son aversion contre tous les sujets occultes, bien qu'elle démontre une grande connaissance des phénomènes, quand elle y est confrontée. Elle tient les recherches addictives de son père pour responsable des dégradations au sein de sa famille et du divorce de ses parents.

Un nouvel élément extérieur vient troubler la quiétude toute relative de l'académie: Alors qu'elle est sur la terrasse de l'académie, Maya voit surgir un homme du ciel. Cet homme, Fumiaki Uchida, surnommé Bunmei, vient du futur: Il est investi d'une mission capitale pour empêcher l'arrivée d'un cataclysme majeur qui embrasera la planète. Il manque cependant d'indice sur l'origine exacte du problème, si ce n'est que tout a commencé dans l'enceinte de l'académie Walstein. Il doit retrouver l'élément déclencheur, un item qu'il appelle la clef de Nostradamu.

Bon gré mal gré, Bunmei parvient à se faire embaucher comme professeur à l'académie mais Maya le tient à l'oeil et elle joue les élèves en journée en allant dans l'une de ses classes. Elle y retrouve son amie d'enfance, Ami, mais aussi l'extravagante Kozue, une férue des apparitions paranormales mais elle est souvent un cobaye involontaire plus qu'autre chose.

Après ses heures de classe, Bunmei poursuit ses investigations dans les alentours, tout en profitant un peu de sa vie tranquille. Il repère d'ailleurs un restaurant familial, et tombe sous le charme de sa tenancière, Mikaze et il prend l'habitude d'y manger très régulièrement. Pendant ce temps, Maya est la cible de mystérieux individus qui veulent sa mort.

Autres ressources sur Animint

Popularité parmi les membres d'Animint
4 personnes l'ont vu
3 personnes souhaitent le voir

Commentaire

Après Sora no woto et Senkô no night raid, Seikimatsu Occult Gakuin est la 3ème série issue du projet Anime no Chikara. Le scénario présente des traits originaux avec un mélange osé de surnaturel, de magie et de science fiction. Pour une série en seulement 13 épisodes, l'ensemble des thèmes embrassés est peut être un trop vaste et les histoires se succèdent comme des aventures indépendantes et vous pouvez perdre le fil du récit en cours de route.

Techniquement, il est difficile de se faire un avis tranché sur l'anime. Les couleurs offrent des tons chauds et sont variées, avec des paysages très soignés. La mise en scène est également souvent au-dessus du lot, avec des mouvements d'action et des déplacements de caméra plus complexe que de simples prises de plans fixes répétitifs.

Les dessins originaux de Gatô Asô sont aussi cruciaux dans le charisme qui se dégage des personnages, notamment Maya, qui fait office de brune ténébreuse de service. Sans être trop explicite, l'anime plonge parfois dans le fan service, avec quelques plans chauds, au grand plaisir de la gente masculine.

D'un autre côté, ce même dessin devient très inégal d'un plan à l'autre, ruinant souvent le visage de tel ou tel protagoniste, dans un ou plusieurs plans. Le contraste est saisissant par rapport à l'impression générale de bonne qualité de la série. Cela nous rappelle la touche A1-Pictures dans les opus de Birdy Decode, qui n'hésitait pas à déformer leur dessin de manière abusives pendant les courses poursuites.

Dans Occult Academy, la dégradation s'éloigne de l'exercice de style et reflète vraiment des défauts. Bunmei est volontairement représenté comme mal dans sa peau avec un costume trop grand pour lui mais son image varie suivant les scènes. Son corps présente des proportions normales en moyenne, puis il devient un monstre difforme avec une tête minuscule au dessus d'un corps disproportionné.

Le schéma du scénario est classique avec une entrée en matière un peu mouvementée au début, puis des acteurs introduits progressivement. Pour une série courte, il est remarquable d'avoir autant de personnages secondaires, qui ont tous une certaine consistance et qui vont au-delà des faire falloir anonymes.

Le fil conducteur général est la recherche de la fameuse clef de Nostradamus mais aussi le mystère derrière ceux qui veulent attenter à la vie de Maya. La trame principale laisse rapidement la place à des épisodes indépendants, où nous avons l'occasion d'en apprendre un peu plus sur les personnages. Chaque aventure apporte son lot d'action, mais nous avons toujours une progression générale des caractères des protagonistes.

Les sujets des phénomènes paranormaux sont très variés et sont dans la lignée des séries américaines du genre Buffy the Vampire Slayer ou X files. Le rythme est plaisant avec des récits qui prennent deux épisodes entiers pour traiter correctement l'histoire, bien qu'elle ne vole jamais bien haut et qu'elle surfe toujours sur un fond humoristique.

La moitié des personnages secondaires sont là pour accentuer l'atmosphère comique, que ce soit par leur physique ou par leur attitude. Bunmei tient son rang dans le registre en assumant le rôle de larve absolue au gré des aventures. Quant à Maya, son impact comique vient de son caractère tsundere qui en fait voir de toutes les couleurs au malheureux voyageur du futur.

Le scénario fournir quelques moments d'émotion mais ceux du début sont plutôt rares et plus tournés vers les expériences douloureuses du passé. Sur ce registre là, l'anime a du mal à nous convaincre et il joue mieux sur la corde sensible lors du dénouement.

Avec seulement 13 épisodes et un rythme dévolution lent, l'intrigue principale est malmenée, soit en étant quasiment oubliée, soit en étant accélérée de manière trop rapide vers la fin. Nous avons craint un final qui se termine en queue de poisson et qui aurait ruiné l'impression plutôt bonne de la série jusqu'alors. En fait, les scénaristes réussissent finalement à nous surprendre, en émettant les prémices d'une fin bateau, avant de se raviser pour en proposer une nouvelle, qui tranche avec la précédente. L'épilogue est habillement mené, avec quelques scènes subtiles.

En conclusion, Occult Academy est une série réussite avec des histoires qui ne révolutionnent pas le genre mais qui demeurent agréable à suivre, avec des vannes plus ou moins réussies. Le dénouement laisse une très bonne impression mais le charisme du personnage de Maya apporte un plus indéniable tout au long de l'anime.

Avis des membres d'Animint

Appréciation Générale : 3,0
Animation : 3,0
Graphisme : 3,0
Personnages : 3,3
Histoire : 3,0
Bande son : 2,5

Entrez vos notes

Nombre de votes : 4

↑ Haut de page