Animint

  Anime & manga

 
 

Mahô Tsukai ni Taisetsu na Koto - Natsu no Sora

Mahô Tsukai ni Taisetsu na Koto - Natsu no Sora
 

Connectez-vous pour noter ou commenter cette entrée et bénéficier de recommandations personnalisées!

Fiche technique

Autres titres 魔法遣いに大切なこと 夏のソラ (japonais)
Someday's Dreamers - Ciel d'été (français)
Someday's Dreamers - Summer Sky (anglais)
FormatSérie
StudioHAL Filmaker
GenreMagie / Romance / Ecole / Drame / Tranche de vie
Période2008
Épisodes12
Durée25 min
Interêt global   aidecoeur2.gif
StaffRéalisation : Osamu Kobayashi
Scénario : Norie Yamada
Character design : Yusuke Yoshigaki
Direction artistique : Toshiharu Iijima
Musique : Takefumi Haketa

Résumé

Sora a hérité de son père les gênes de mage et à seize ans, elle sait déjà utiliser la magie. En revanche, pour avoir le droit d'exercer légalement, elle doit obtenir un diplôme reconnu au niveau national. Les cours se déroulent à Tôkyô pendant l'été, ce qui est bien loin de la campagne d'Hokkaido où elle vit avec sa mère. A la fois excitée et un peu tendue, elle se lance dans l'aventure.

Pendant leur stage, les élèves suivent des cours de magie le matin et doivent remplir des missions auprès des clients pendant l'après midi, accompagné par leur tuteur, un mage expérimenté. Comme beaucoup de ses camarades, Sora est hébergée chez son tuteur durant l'été. Elle n'est pas seule à habiter chez lui : Gôta, un garçon de sa classe, loge également sur place.

Gôta sait qu'il est un mage mais il n'a aucune prédisposition pour la magie et il ne s'est pas encore éveillé à l'utilisation de cet art. Il sent qu'il fait office de vilain petit canard au sein de l'école et il est sans doute plus motivé par sa passion du surf que par ses cours. Cependant, l'emploi de la magie ne suffit pas dans le métier des mages. Encore faut-il aussi savoir utiliser le bon sort, à bon escient et de ce point vu là, ce ne sont pas les plus doués qui se révèlent être les meilleurs.

Autres ressources sur Animint

Popularité parmi les membres d'Animint
3 personnes l'ont vu
1 personne souhaite le voir
1 personne l'a dans sa collection

Commentaire

Visuellement, Mahou Tsukai ni Taisetsu na Koto: Natsu no Sora nous a tous marqués avec l'emploi de prises de vue réelle pour construire les décors. Ils sont non seulement hyper réalistes mais en plus dotés d'une très riche palette de couleurs, le genre de détails qui fait défaut aux séries télévisées en général. Vous voyez également des angles de vue originaux, qui découlent tout droit de la photographie, en faisant fi des contraintes habituelles.

A ces arrières plans sublimes vient se superposer un dessin des personnages avec des traits très simples. Le contraste est plus ou moins prononcé suivant les épisodes et il nuit à la beauté du tableau idyllique. Sommes-nous pour autant devant une production avec de piètres moyens, qui abuse de techniques de rotoscopie? Nous pensons que non en voyant la qualité de l'animation à plusieurs occasions, que ce soit un camion qui dérape du haut d'un échangeur d'autoroute ou des dauphins flottant dans les airs. Rajoutons aussi que les éléments dessinés s'intègrent parfaitement avec les parties décalquées sur la réalité.

Avoir une telle vision terre à terre nuit cependant à la vision imaginaire de la magie et au côté impressionniste, qui est le signe de fabrique revendiqué d'un studio tel que Ghibli. Les équipes de Miyazaki transmettent autre chose qu'une simple retranscription des paysages réels et d'ailleurs, nous ne nous attachons pas à un tableau pour la qualité de son réalisme mais pour sa qualité artistique. C'est ce qui manque dans Natsu no Sora, malgré l'excellent choix des couleurs. C'est difficile à exprimer mais il se dégage une certaine raideur.

En dehors de son aspect technique, le titre se démarque des autres productions actuelles avec une vision très ordinaire de la magie, qui fait partie de la vie quotidienne. Nulle part, il est question de super pouvoir ou de technique secrète. Nous suivons la vie d'une jeune fille qui s'émancipe de sa famille pendant un été et qui connaît une expérience enrichissante, née de ses différentes rencontres. Le genre tranche de vie colle parfaitement à ce titre.

Le scénario aborde les thèmes de façon subtile. Dans l'opus précédent,Mahô Tsukai ni Tasetsu na Koto, qui évolue dans le même univers, l'apprentissage était centré autour de Yume, le personnage principal. Là, il se répartie entre Sora et ses camarades. La jeune fille montre dès le départ une maîtrise de la magie et sa capacité pour lire au-delà des demandes formulées par les gens. Au lieu de répondre à la requête à la lettre, elle répond au besoin profond et elle résout le problème.

S'il ne maîtrise pas les sorts, Gôta se montre excellent également pour déchiffrer les besoins des gens, même s'il doute d'être fait pour devenir mage quand il tombe sur un vaurien, qui considère sa tutrice et lui, comme des femmes de ménage.

L'intrigue est parsemée de petites histoire inhérentes à la vie de jeunes gens, avec les mini drames classiques vus et revus dans les anime qui se déroulent dans un cadre scolaire. Les relations entre Gôta et Sora évoluent également très simplement, bien loin des clichés à la tsundere, et le scénario suit son cours de manière très naturelle.

Il se peut que vous vous ennuyer pendant la série. Le premier épisode ressemble à un feu d'artifice par rapport au reste, avec un récit à part qui vous donne envie de plonger dans la suite. Une fois passée la découverte de Tôkyô et de l'école, la suite est plus laborieuse. L'aspect contemplatif est rafraîchissant mais manque cruellement de rythme, devant le manque d'enjeux.

Le petit côté guimauve est en revanche balayé dans les derniers épisodes. Ne vous attendez pas à des explosions catastrophiques et des jets de lumière dans tous les sens. Non, il s'agit "juste" d'un drame humain, présenté avec beaucoup de pudeur, voir quasiment poétique, qui conclut sur une touche finale particulière.

Avis

Une série novatrice, originale mais également simple et modeste, qui à aucun moment ne tombe dans le mélo-drame gnan-gnan.L'histoire ainsi que les personnages et les décors n'ont rien d'exceptionnels. On ne s'attache pas forcement aux personnages principaux, car ils sont, en dehors de leurs pouvoirs magiques rarement utilisés et présentés comme tout à fait anodins (la série aurait pu s'en passer au fond), plus que banals. Les décors ajoutent encore une touche de simplicité et de réalisme à la série, même si on s'y habitue difficilement au début : désagréable impression que les personnages sont collés sur une photo. Si je puis m'exprimer familièrement, je dirais que le caractère de Sora me tapait vraiment sur les nerfs au début... bon pratiquement tout le temps en fait! Jusqu'à ce qu'on fasse LA révélation. Une révélation dramatique, qui donne à la série tout son sens. La révélation réaliste et simple, d'un drame humain, d'une jeunesse gâchée, d'un souvenir qui ne demande qu'à ne pas être oublié, ni plus, ni moins.

Soumis par Cat_Mimille le 23 fvrier 2012

Avis des membres d'Animint

Appréciation Générale : 4,0
Animation : 3,2
Graphisme : 3,2
Personnages : 3,2
Histoire : 3,8
Bande son : 4,0

Entrez vos notes

Nombre de votes : 5

Liste des épisodes

1) De la part de Biei
2) Tôkyô
3) Sora
4) Gôta
5) Shimokitazawa
6) Amis
7) Le carrefour
8) Le mage
9) Premier amour
10) La vie
11) La remise des diplômes
12) Le ciel dété

↑ Haut de page