Animint

  Anime & manga

 
 

Kumo no yôni kaze no yôni

Kumo no yôni kaze no yôni
 

Connectez-vous pour noter ou commenter cette entrée et bénéficier de recommandations personnalisées!

Fiche technique

Autres titres Comme les nuages, comme le vent (français)
Fly littlebird Fly (anglais)
FormatTéléfilm
StudioPierrot
Période1990
Durée80 min
Interêt global   aidecoeur1.gif
StaffAuteur : Kenichi Sakemi
Réalisation : Hisayuki Toriumi
Scénario : Akira Miyazaki
Character design : Katsuya Kond
Direction artistique : Yji Ikeda
Musique : Haruhiko Maruya

Résumé

Dans une Chine du XVII ème siècle, le dix septième empereur de la dynastie Sokan est décédé. Comme le veut la tradition, le palais intérieurs où sont logées toutes ses femmes est détruit et toutes doivent quitter la capitale. Seule l'impératrice Dowager, la première femme, a le droit de rester. Hélas pour elle, elle ne parvient pas à faire couronner son fils de onze ans parce que ses ennemis qui la soupconnent d'avoir empoisonné son mari, la prennent de vitesse et font sacrer un autre fils de l'Empereur. Pour consolider le trône, les ennuques s'empressent d'envoyer des délégations a travers tout le pays afin de trouver des candidates pour devenir la première femme du nouvel Empereur.

À Oda, la jeune Ginga apprend la nouvelle et décide de tenter sa chance bien qu'elle soit la fille d'un modeste potier. Elle convainct l'eunuque venu selectionné des candidates dans sa région et repart avec lui vers la capitale.

Toutes les futures femmes sont isolées dans le futur palais intérieur pour y suivre leur formation. La vie n'est pas toute rose pour Ginga. Non seulement la sélection est rude et la compétition reste acharnée mais en plus, de sombres machinations se trament dans le palais alors que des menaces de rébellions se précisent à l'extérieur.

Popularité parmi les membres d'Animint
1 personne ne connait pas du tout
1 personne ne s'y intéresse pas
1 personne l'a dans sa collection

Commentaire

Comme Kamui no Ken, Kumo no yôni Kaze no yôni place l'histoire entre les principaux protagonistes dans un contexte historique plus large. Parallèlement aux épreuves de Ginga au palais, qui restent dans le genre shoujo manga, nous assistons à des épisodes d'intrigue et de batailles au sommet de l'Empire. Cependant, même si l'atmosphère qui s'en dégage est très prenante, tous ces évènements restent une fiction. Certes, le système de concubinage est assez bien conforme à ce qui existait en Chine à cette époque, avec les différentes clans que peuvent représenter les eunuques, les soldats et les érudits mais les dynasties présentées ainsi que les diverses batailles n'ont jamais existé.

Le début de l'histoire est tout à fait un conte à la Sissi avec beaucoup d'humour et de légèreté, qui symbolisent un peu l'insouciance de la cour au palais. Nous échappons heureusement à l'eternel classique où la gentille petite fille se fait tourmentée par ses méchantes rivales sadiques, comme c'est le cas dans Candy Candy ou Hana Yori Dango. En créant un climat de compétition mais sans exagération, la situation gagne en crédibilité. La fin, en revanche est beaucoup plus sérieuse et surprend un peu par rapport au ton de départ mais elle reste agréable à suivre.

Du point de vue technique, les graphismes sont assez dépouillés mais l'animation est très bien faite. Pour une fois, dans un dessin animé, les chevaux sont très bien représentés et très bien mis en mouvement. Rappelons également que les traits des personnages ont été construits par Kondô, ce qui procure un petit air Ghibli à ce téléfilm comme ce character designer a aussi créé des personnages un peu du même type pour le studio de Miyazaki et Takahata.

Avis des membres d'Animint

Appréciation Générale : 4,3
Animation : 4,0
Graphisme : 4,0
Personnages : 4,3
Histoire : 4,7
Bande son : 3,3

Entrez vos notes

Nombre de votes : 3

↑ Haut de page