Animint

  Anime & manga

 
 

Appleseed - Ex Machina

Appleseed - Ex Machina
 

Connectez-vous pour noter ou commenter cette entrée et bénéficier de recommandations personnalisées!

Fiche technique

Autres titres エクスマキナ (japonais)
FormatFilm
StudioTôei Company
GenreScience Fiction
Période2007
Durée105 min
Interêt global   aidecoeur1.gif
StaffAuteur : Masamune Shirow
Réalisation : Shinji Aramaki
Character design : Masaki Yamada

Résumé

Deunan Knute et Briareos, son partenaire cyborg, officient au sein de l'ES.W.A.T. la force d'élite de la ville d'Olympus, la cité peuplée d'humains et de bioroïdes, des êtres à l'image de l'homme mais créés artificiellement. Ils sont envoyés en mission à l'extérieur pour régler une prise d'otages par des terroristes. Briareos est gravement blessé pendant l'opération et plongé dans le coma.

Malgré ses réticences, Deunan se voit affubler par son chef, Lance, d'un nouveau coéquipier. Non seulement, elle ne souhaite pas avoir d'autres staring partner que Briareos mais en plus celui qui lui a été présenté, Tereus, ressemble trait pour trait à son compagnon, avant qu'il ne devienne un cyborg. Tereus est en effet un bioroïde, conçu à partir de l'ADN de Briareos, dont les aptitudes sont hors norme.

Le nombre d'incidents terroristes semble se multiplier et met à mal l'idéal de paix que s'est fixé Olympus, la cité utopique. Après la dernière guerre qui a dévasté le monde et renversé le rapport de force entre les grandes puissances, Olympus tient désormais une position prédominante. Poséidon est une autre grande puissance, notamment industrielle, qui alimente en matériel et en arme les autres pays. Jusqu'à présent, les attentats mettent en cause des cyborgs dont les pièces sont issues de Poséidon. D'ici là à penser que Poséidon est derrière ces opérations, il n'y a qu'un pas. La tension monte.

Editions en France

DVD chez Tristar - Collection complète

Autres ressources sur Animint

Recherches sur le net

Popularité parmi les membres d'Animint
4 personnes l'ont vu
1 personne ne s'y intéresse pas
2 personnes souhaitent le voir
3 personnes l'ont dans leur collection

Commentaire

Annoncé comme étant le deuxième opus de la trilogie Appleseed, Ex Machina est sorti trois ans après le premier film, également tout en images de synthèse. Nous retouvons la même équipe technique aux commandes, dont le réalisateur Shinji Aramaki (Megazone 23 Part III, Madox-01) et le character designer Masaki Yamada (Bubble Gum Crisis Tokyo 2040, Magical Kanan). Notez aussi la participation de John Woo, crédité comme producteur, dont l'influence se fait sentir dans des scènes de combat, calquées sur des séquences des films du réalisateur chinois.

Globalement l'outil informatique donne un meilleur résultat que dans le premier Appleseed. Les paysages sont toujours aussi beaux, surtout en ce qui concerne les vues aériennes de la cité d'Olympus. Les personnes font moins "poupées de porcelaine" et mention spéciale à Briareos dont les mouvements sont fluide et garde une bonne prestance tout le long du film. Le dessin des personnages a évolué avec une Hitomi qui parait plus âgée, une Deunan moins blonde et une Athena au visage beaucoup plus doux. La production est même allée jusqu'à demander à un styliste italienne de concevoir une robe pour Duncan.

Autre amélioration par rapport au premier film mais là, c'est sans doute une question de goût, la bande originale semble de meilleur acabit ou tout au moins ne donne pas une mauvaise impression.

Point de vue animation, nous restons en revanche toujours sur notre faim, avec des gestes et des postures qui ne paraissent pas du tout naturels, et qui rappellent plus les séquences d'un jeu vidéos que des scènes dignes d'un long métrage d'animation. Alors que le réalisateur nous en fait voir de toutes les couleurs pendant les scènes d'action, son travail est ruiné par ailleurs par des scènes plus simples à mettre en oeuvre.

D'un autre côté, les animateurs ont réussi à rendre les gestes affectueux entre Deunan et Briareos, dont les relations sentimentales sont mieux mises en avant que dans le premier film. Le scénario laisse une petite place à cet aspect même s'il a tout les travers d'une histoire orientée purement action.

Contrairement à d'autres critiques qui encensent l'intrigue, nous la trouvons plus pauvre que la précédente, et surtout encore plus télescopée et courue d'avance. Le pire est surtout ses invraisemblances multiples, avec comme premier exemple la découverte du pot aux roses par les autorités : Elles prennent des mesures molles face à la catastrophe qui s'annonce, alors que deux secondes avant, elles étaient prêtes à sacrifier la nomenklatura internationale pour parvenir à leur fin. Le top c'est de rappeler que les bioroïdes sont conçus spécialement, pour que par nature, ils soient canalisés facilement et éviter ainsi tout conflit, et de voir Athena mentionner une heure après, que seuls dix pourcents d'entre eux obéiront à un ordre critique. De ce côté-là, c'est franchement nul.

L'Appleseed de 2004 a la particularité d'être très marqué par l'oeuvre originale de Masamune Shirow et les thèmes abordés dans le manga, même si certaines libertés avaient été prises. Là, hormis la présence de Tereus, nous avons l'impression d'être dans un autre univers, où vous vous amuserez à trouver des références à d'autres films comme Matrix ou the Killer, voir Pat Labor.

En conclusion, si le deuxième volet d'Appleseed rehausse le niveau technique, les fans du titre risquent d'être déçus par la perte de repères et par l'histoire, qui est à peine sauvée par la mise en avant des relations amoureuses entre Deunan et Briareos.

Commentaire

Un avertissement à faire : sur l'éditon Collector double dvd qu'on peut trouver partout en France, il n'y a pas de bande son japonaise. Dommage donc.

Soumis par Sb.A le 26 juin 2008

Avis des membres d'Animint

Appréciation Générale : 3,4
Animation : 4,7
Graphisme : 4,3
Personnages : 3,0
Histoire : 3,3
Bande son : 3,0

Entrez vos notes

Nombre de votes : 7

Titres en relations

Appleseed (OAV) [adaptation]
Appleseed (Film) [adaptation]
Appleseed - Ex Machina (Film) [suite]

↑ Haut de page