Animint

  Anime & manga

 
 

Basilisk - Kouga Ninpou Chou

Basilisk - Kouga Ninpou Chou
 

Connectez-vous pour noter ou commenter cette entrée et bénéficier de recommandations personnalisées!

Fiche technique

Autres titres バジリスク 甲賀忍法帖 (japonais)
Basilisk - le clan ninja Kouga (français)
FormatSérie
StudioGonzo
GenreArts martiaux / Historique / Drame
Période2005
Épisodes24
Durée25 min
Interêt global   aidecoeur1.gif
StaffAuteur : Futaroh Yamada
Réalisation : Fumitomo Kizaki
Scénario : Yasuyuki Muto
Character design : Michinori Chiba
Musique : Kou Nakagawa

Résumé

Les Iga Tsubagakure et les Kouga Manjidani sont deux clans rivaux qui se sont affrontés à maintes reprises au Moyen Âge, au Japon. Au début du XVIIème siècle, Ieyasu Tokugawa rétablit le shôgunat et les deux clans sont contraints à un pacte de non-agression : ils sont tous les deux au service du nouveau Shôgun, désormais.

En 1614, le fragile traité vole en éclat. Ieyasu se retire au profit de son fils Hideta mais il se pose déjà la question de la succession suivante. Qui des deux petits enfants d'Ieyasu héritera du titre de Shôgun? Pour éviter une guerre civile stérile, les dirigeants ont recourt à un terrible protocole de combat. Ils convoquent les doyens des Kouga et des Iga et exigent d'eux de sélectionner dix de leurs meilleurs guerriers afin qu'ils se livrent à un duel à mort. Chaque clan représente l'un des deux héritiers et le duel décidera ainsi de la succession au sommet du pouvoir.

Un parchemin est confié à chaque représentant avec le nom de tous les combattants, les affrontements se faisant à la discrétion des ninja, loin de la cour, le but étant d'éliminer les adversaires avec quelque moyen que ce soit.

Dans les villages ninja, la nouvelle de l'abrogation du pacte n'est pas encore arrivée. Si la conciliation imposée par Ieyasu n'a été qu'une mascarade pour la plupart, certains ont vraiment pris ce chemin, notamment Gennosuke et Oboro, deux jeunes gens épris l'un de l'autre et futurs chefs respectifs de leur clan.

Dès qu'ils quittent l'enceinte du château du Shôgun, les deux doyens entament une lutte à mort et amorcent cette nouvelle guerre de l'ombre.

Editions en France

Coffret DVD chez Declic Images - Collection complète
Coffret DVD chez Declic Images - Collection complète

Autres ressources sur Animint

Popularité parmi les membres d'Animint
3 personnes l'ont vu
2 personnes souhaitent le voir
5 personnes l'ont dans leur collection

Commentaire

La série télévisée de Basilisk est une adaptation du manga éponyme par le studio Gonzo. Le manga, dessiné par Masaki Segawa est lui-même directement inspiré d'un roman de Futaro Yamada, les rouleaux des Ninja Kôga, parus en 1958.

Le récit est surtout une succession de combats avec des êtres qui n'ont rien d'humain et qui tiennent plus des animaux que du guerrier ninja, pour certains. Leur technique tiennent plus du fantastique que des arts martiaux, à des niveaux différents. Le côté géopolitique de l'affaire avec les intrigues de la cour pour influencer le duel reste très secondaire et il n'apparaît vraiment que vers la fin. Une partie concerne quand même les relations entre Gennosuke et Oboro et leur situation impossible, à la fois chef de fil d'une armée et épris de leur ennemi. Les autres personnages apportent également quelque richesse à l'histoire. Certains jaloux oeuvrent pour servir leurs propres intérêts, tandis que d'autres se dévouent corps et âme à leur chef.

Le schéma de l'intrigue est une succession de duels mais cela ne limite pas uniquement au combat mais aussi à la phase d'infiltration, avec maintes ruses de part et d'autres. Le suspens est bien entendu le nombre de victimes qui s'accumule dans chaque camp mais également les techniques secrètes des personnages clefs. Si certains guerriers font presque de la figuration avant de disparaître, d'autres dévoilent leur force assez tôt tandis que les grands maîtres conservent leur part de mystère quasiment jusqu'au bout.

Futaro Yamada a aussi écrit la série des Ninpôchô, à l'origine ensuite du long métrage de 1993, Jubei Ninpôchô ainsi que de la série télévisée de 2003. Vous retrouvez dans Basilisk beaucoup de similitudes avec Ninja Scroll. D'une part au niveau du thème, des personnages et de plusieurs techniques identiques entre les deux. Ensuite avec l'ambiance très sombre, sérieuse et un certain style dans les dessins. Enfin, le côté morbide et violent prône dans les deux titres, avec entre autres dans Basilisk, des femmes violentées et de simples guerriers broyés en morceaux. C'est donc un anime à déconseiller aux âmes sensibles.

Avis

Pas mal. Je n'ai pas fini mais j'ai trouvé l'ensemble jusqu'à présent pas mal. Ça va peut être un peu vite et manque de fond (en plus je ne possède que la version fr...) mais j'ai quand même aimé.

Soumis par Nor le 23 aot 2011

Avis des membres d'Animint

Appréciation Générale : 3,4
Animation : 3,7
Graphisme : 3,7
Personnages : 3,7
Histoire : 3,3
Bande son : 3,3

Entrez vos notes

Nombre de votes : 12

Liste des épisodes

1. An 19 de l'ère Keicho, 1614
2. Premiers mouvements
3. L'essaim d'insectes sans pitié
4. Promenade nocturne dans un manoir inhospitalier
5. Les six principes des ninja
6. Larmes coulantes et adoration
7. Le visage de l'enfer
8. Cruelle fumée de sang
9. Réunion sous la pluie
10. Jugement du très haut
11. Des embûches imprévues
12. Souvenir de la lanterne magique
13. La danse folle des papillons
14. Des fleurs éparpillées dans les détroits
15. Exécution sur la mer
16. Le fugace portrait de la réminiscence
17. Errance dans les ténèbres
18. L'aube des ténèbres les plus totales
19. Le vicieux complot d'une femme féroce
20. Courant de pitié
21. Kagero, le charisme d'un assassin
22. Les lamentations des esprits déchus
23. Enlacements éternels
24. Réunis dans l'au-delà

Soumis par Proutleharicot le 08 aot 2006

Générique

Opening : Kouga Nimpouchou

Kagen no tsuki ga oboro ni yureru
Yoru wo tsutsumu murakumo
Haritsukerareta tsugau hina karameru hijou no wana

Aa ima mo kusubu omoi mune ni shikato yadoraba

Mizu no you ni yasashiku hana no you ni hageshiku
Furueru yaiba de tsuranuite
Sadamerareta namida wo hitomi no oku tojite mo
Anata wo mabuta ga oboeteru no

Mumyo no fuchi de owari wo matsu watashi wa misebu minashigo
Fuminijirareta sugaru koi wo ryoute ni tsutsunda mama

Mou aradaenai tomo ni tadoru chinuri no michi wo

Mizu no you ni yasashiku hana no you ni hageshiku
Furueru yaiba de tsuranuite
Sadamerareta namida wo hitomi no oku tojite mo
Anata wo mabuta ga oboeteru no

Mizu no you ni yasashiku hana no you ni hageshiku
Furueru yaiba de tsuranuite
Sadamerareta namida wo hitomi no oku tojite mo
Nagareru chishi wo tomerarenai

Mitsu no you ni koborete ada no you ni chiriyuku
Hakanai inori wo kakikeshite
Sadamerareta futari wo aoi yami ga saite mo
Anata to tayutau kakuri yo made


Ending 1 : Hime Murasaki

Yuuyami ni sasameku
Anata no shirabe ni toketeku
Hikiyoseau manazashi ni
Eien wo kanjite
Shizuka ni mebuiteku inochi

Haru no kaze ni harahara to maichiru
Omoi no tsuyu wa
Hoshi no meguri kuruoshiku
Kakimidashite
Kowareyuku kochou no yume

Toozakaru ashioto
Furueru senaka ni shimiyuku
Shikkoku no ama no umi ni
Subete wo nagesutete
Anata no shiawase wo negau

Ai no kawa wa saesae to
Kono mi wo furiugokashite
Koe naki koe hibikaseru
Munashiki hibi
Kasaneteku amayoru no tsuki

Owari naki arashi ni
Uchikudakarete hatetemo...

Haru no kaze ni harahara to maichiru
Omoi no tsuyu wa
Toki ni wasurareyou to mo
Iroasezu ni tsutau tada
Anata dake ni


Ending 2 :Wild Eyes

akai shizuku nijimu kuchibiru ni
fuwari nageki no kiri furete yuku
sora ni ukabu kagami utsukushiku
haruka yoru no kanata terashiteru
furisosogu amata no hoshi ni omoi hasete
shimeyaka ni fukai kizuna no ito
tsuyoku tsuyoku musubu

ruri-iro ni kagayaku kirei no hitomi
yami yori no tsukai ni tozasaretemo
tsunaida yume no hashi dare mo ubaenai kara
mugen no asu utsushite


ayashi hikari hanatsu naru kami ni
amai kotoba no mitsu kaori tatsu
hisoka kuroi koyoku shinobiyoru
kane ga yukiba motome umekidasu

seisou no nagare ni kakusu yuganda wana
tsuyayaka ni surudoi kiba wo muku
meguru meguru higeki

tamayura ni kieyuku minaawa no you ni
hakanai toki tadoru unmei nara
kumori naki yaiba kakage kiyoi uta tsumugu
yuzurenu mirai no tame

asai nemuritsudzuku reimei ni
hitori inorikomete oriageta
namida aoi kumo ni kizamarete
itoshi anata no kage oikakeru

nikushimi no honoo uzumaku kono chijou de
kegare naki kokoro tsuranuiteku
atsuki atsuki chikai

ruri-iro ni kagayaku kirei no hitomi
yami yori no tsukai ni tozasaretemo
tsunaida yume no hashi yuukyuu ni tsudzuriyuku
kanaderu kiseki kitto...

Soumis par Corti le 18 novembre 2010

↑ Haut de page