Animint

  Anime & manga

 
 

Iriya no Sora UFO no Natsu

Iriya no Sora UFO no Natsu
 

Connectez-vous pour noter ou commenter cette entrée et bénéficier de recommandations personnalisées!

Fiche technique

Autres titres イリヤの空、UFOの夏 (japonais)
Ciel d'Iriya, l'été des OVNIs [Le] (français)
Sky of Iriya, Summer of UFO (anglais)
FormatOAV
StudioTôei Animation
GenreScience Fiction / Romance / Drame
Période2005
Volumes6
Durée25 min
Interêt global   aidecoeur2.gif
StaffAuteur : Mizuhito Akiyama
Réalisation : Naoyuki It
Scénario : Michiko Yokote
Character design : Takeyasu Kurashima
Direction artistique : Tatsuro Iseri
Musique : Hiroshi Takagi

Résumé

Naoyuki Asaba a passé toutes ses vacances dété à camper près dune base militaire, en compagnie de Kunihiro Suizenji, le président du club presse : Ils espéraient y apercevoir lun et lautre quelques prototypes secrets extra terrestres. La veille de la rentrée, Naoyuki rentre de son escapade, tard le soir, mais au lieu daller directement chez lui, il préfère pénétrer dans lécole pour profiter de la piscine ouverte et prendre un bain de minuit.

A sa grande surprise, il tombe nez à nez avec une charmante jeune fille en tenue de bain scolaire, qui sapprête à entrer dans leau à cette heure avancé de la nuit. En fait, la demoiselle ignore comment nager et Naoyuki se propose de lui apprendre. La leçon est cependant interrompue par larrivée dune cohorte de policiers et dhommes en noir qui patientent devant la porte du lycée. Naoyuki est prié de quitter les lieux illico presto.

Le lendemain, Naoyuki se rend à ses premiers cours après la trêve estivale et revoit ses amis et notamment Akiho Sudô, une jeune fille exubérante qui fait partie comme lui du club presse. Naoyuki revoit également la mystérieuse inconnue de la veille qui devient une de ses camarades de classe. Elle sappelle Kana Iriya et habite avec son frère dans la base militaire.

Kana est plutôt taciturne et ne fait aucun effort pour sintégrer avec les autres élèves. Elle sabsente dailleurs très souvent. Elle reçoit régulièrement des appels téléphoniques et abrège quasiment toutes ses journées à lécole pour partir plus tôt. Kana est moins distante avec Naoyuki mais elle nest guère à laise avec lui, même si elle montre visiblement quil lintéresse.

Finalement, Naoyuki se lance à leau et invite Kana à sortir avec lui. Cependant, rien nest comme dhabitude avec cette jeune fille.

Popularité parmi les membres d'Animint
1 personne l'a vu
1 personne souhaite le voir
2 personnes l'ont dans leur collection

Commentaire

Iriya no sora, UFO no natsu est une histoire de science fiction qui comporte beaucoup didées qui sont récurrentes dans les anime et qui fait donc preuve dassez peu doriginalité. Le club presse avec un président qui entraîne tous ses adhérents dans ses folies et sa chasse aux OVNIs nous rappelle en ce moment le club monté par Suzumiya Haruhi dans la mélancolie de Suzumiya Haruhi. Les personnages sont moins extrêmes mais cest du même genre. De même, le fait que des professeurs soient impliqués dans une mystérieuse organisation et que le lycée soit semble-t-il au-dessus dun système de défense, tout ceci ressemble à Sokyu No Fafner par exemple, où des habitants civils sont en fait des servants pour manoeuvrer des batteries de missiles. Notre propos nest pas de dire quil y aurait une inspiration directe, dans un sens ou dans un autre, mais de remarquer que le thème est commun. Le début dIryia no Sora joue aussi sur le registre du fan service à fond et comme dans Mahoromatic, nous avons droit à un beau plan sur les cuisses et la poitrine nue de lhéroïne. Comme par hasard, cest là que Naoyuki doit la toucher ou enfoncer une aiguille pour la sauver.

Plus sérieusement, la nature de Kana est très ambiguë dans la série. Son manque démotion, son côté taciturne et son ignorance de la vie nous laisse penser quelle est un androïde ou bien un être artificiel. Cest le portrait craché de Key dans Key the metal Idol, avec son lot dinterrogations sur la nature humaine. La dernière référence qui nous vient à lesprit en suivant cette aventure est évidemment Saikano, avec le thème de la combattante qui sefforce de concilier sa vie quotidienne avec ses obligations militaires.

Saikano nous avait laissé une impression mitigée, avec son histoire qui sombre dans lextrême, dans un monde apocalyptique et son héroïne à contre emploi. Treize épisodes, cétait sans doute un peu trop. Idem pour Key the metal idol, dont le récit est fort intéressant mais qui sembourbe un peu à force denchaîner les réflexions et les monologues. De bons thèmes ne font pas forcément de bons titres. Que penser dIriya no Sora qui oscille entre le coquin des poitrines dénudées et les pensées sérieuses sur la destinée dune jeune fille visiblement exploitée ? Certes, nous lavons vu, les idées manquent doriginalité mais elles sont particulièrement bien dosées. Les premiers épisodes avec leur touche de fan service et de burlesque nont lair dêtre là que pour contraster avec les autres épisodes, plus tristes. Nous ne tombons pas cependant dans la tragédie. Il y a juste ce quil faut.

Le bon dosage est peut être du au fait quIriya no Sora, UFO no Natsu est à lorigine une suite de quatre romans de qualité. Ils sont loeuvre de Mizuhito Akiyama qui les a écrit de 2001 à 2003. Lensemble a même été nominé au Seiun Award, un grand prix qui récompense les meilleurs oeuvres de science fiction au Japon.

Ladaptation en seulement six OAVs permet de ne pas traîner en longueur mais dun autre côté, quelques transitions seffectuent très brutalement, voir trop brutalement pour la cohérence de lhistoire.

Si lintrigue semble rester banale tout au long des épisodes, certains passages sont très touchants, avec ce petit mélange démotion, de légèreté et de rêve. Le dénouement est quant à lui extraordinaire et donne une toute autre dimension à ce titre, rien quavec les quelques révélations de la fin.

Avis des membres d'Animint

Appréciation Générale : 3,5
Animation : 0,0
Graphisme : 0,0
Personnages : 0,0
Histoire : 0,0
Bande son : 0,0

Entrez vos notes

Nombre de votes : 2

↑ Haut de page