Animint

  Anime & manga

 
 

Fam to Ihrlie

Fam to Ihrlie
 

Connectez-vous pour noter ou commenter cette entrée et bénéficier de recommandations personnalisées!

Fiche technique

Autres titres Fam et Ihrlie (français)
FormatOAV
StudioAnimate
Période1994 - 1995
Volumes4
Durée30 min
Interêt global   aidecoeur1.gif
StaffAuteur : Kunihiko Tanaka
Réalisation : Takeshi Mori
Scénario : Takeshi Mori
Character design : Toshihisa Kaiya
Direction artistique : Takashi Nakamura
Musique : Masamichi Amano

Résumé

La guerrière Ihrlie et sa collègue magicienne, Fam, gagnent leur vie en cherchant les richesses enfermées dans les ruines de châteaux forts. Les expéditions ne sont pas de tout repos parce que ces ruines sont infectées par des pièges en tout genre qui protègent l'accès aux trésors depuis des siècles.

Le premier épisode, " Waga ino mamano " (Selon mon envie), commence par une de leurs expéditions dans le désert. A cause des maladresses de Fam, c'est un véritable fiasco et les deux filles doivent repartir bredouilles. Elles atteignent une auberge et rencontrent Galf, un marchand véreux, qui leur apprend la légende de la Ban no Naruchikara. Il sait où se trouve le château qui abrite l'Ooke no Akashi, la statuette sacrée et leur vend, bien cher, le plan des emplacements des pièges dans ce château.

Fam et Ihrlie repartent ensuite dans le désert et atteignent la porte d'entrée de l'ancienne forteresse sans problème. Une fois à l'intérieur, les choses se compliquent parce que le plan de Galf est bien sûr complètement farfelu. Elles arrivent tant bien que mal jusqu'à la salle de la statuette mais des armures zombies leur bloquent le passage.

A cet instant, Migel et Rahsya surgissent dans la salle, en compagnie de Galf et de son chien Gil. Ces gens ont suivi Fam et Ihrlie à distance et ont attendu patiemment qu'elles déclenchent tous les pièges, pour pouvoir passer tranquillement. Ils profitent d'ailleurs du fait qu'elles soient occupées à se défendre contre les armures, pour s'emparer de la statuette et s'enfuir, après avoir verrouillé la porte derrière eux. Ils montent ensuite au sommet de la tour, où méditait l'ancien roi et y dépose l'Ooke no Akashi sur un socle spécial. Aussitôt après, apparaît Rihiana, le fantôme d'une ancienne reine. Rahsya et Galf croient qu'elle possède une partie de l'ultime pouvoir et commencent à exaucer leurs voeux, comme cela se fait devant le dragon Sharon dans Dragon Ball. Rihiana leur révèle gentiment qu'elle n'a aucun pouvoir de ce type et que l'ancien souverain ne conservait pas sa magie grâce à elle. Elle servait seulement d'interlocutrice pour égayer sa vie solitaire. Elle leur parle aussi des deux autres objets, l'épée et le miroir de la vérité, qui doivent avoir un lien plus étroit avec la force toute puissante. Dépités, les trois compères reprennent la statuette et descendent de la tour. Au sous-sol, Ihrlie et Fam réussissent à se libérer entre-temps et viennent affronter Rahsya et Migel. Après un combat épique et la trahison sournoise de Galf, nos deux hérones prennent le dessus et poursuivent leur voyage avec la statuette.

La seconde OAV " Taiki ni amaneki seirei yo "(les esprits qui peuplent l'air), débute par l' énième réprimande d'Ihrlie à l'encontre de Fam. Fam ne le supporte plus et s'enfuit avec leur unique cheval, en pleine nuit, puis elle rencontre Raël, un beau prince charmant qui accepte de l'accompagner. Quant à Ihrlie, elle ne se fait guère de soucis : Elle est sûre que Fam n'est pas allée bien loin et qu'elle reviendra la rejoindre quand elle aura fini de bouder. Ihrlie rigole beaucoup moins lorsqu'elle s'aperçoit que Fam est partie avec toutes leurs économies. C'est à pied et sans argent, qu'Ihrlie arrive dans une petite ville. Elle se demande encore comment elle va se débrouiller pour manger lorsqu'elle aperçoit Galf en train d'essayer d'escroquer les passants. Elle le prend par surprise, pour qu'il n'ait pas le temps de fuir, et elle l'oblige à trouver un moyen afin qu'elle puisse manger. En fait, elle se fait encore avoir et se retrouve serveuse en minijupe dans une auberge. En plus, elle doit servir à une table, Migel et Rahsya qui éclatent de rire devant son accoutrement. Ihrlie déclenche alors une bagarre générale, pendant laquelle elle s'éclipse discrètement avec Galf.

Fam passe par la même ville avec Raël mais ne rencontre pas les autres. Leur destination est d'atteindre les ruines de Sareiemu, une ancienne cité dans la forêt, où est conservé le deuxième objet légendaire, la fameuse épée de l'esprit des Sargasses. De son côté, Ihrlie obtient aussi des renseignements sur cette épée auprès de Galf, qui est forcé de l'accompagner dans son expédition. Quant à Rahsya et Migel intéressés aussi par l'ultime magie, ils suivent discrètement Ihrlie et Galf à distance. Après quelques péripéties et plusieurs effondrements de planchers, tous les personnages se retrouvent dans la même salle de la cité souterraine. Ils sont attaqués par les créatures de Lugdwal et doivent faire front commun pour survivre. Leur association contre Lugdwal commence à cet instant et se poursuivra dans l'épisode suivant, " Oru ka mono ni imashime no ikari ô " (Que la lumière de la punition agisse sur les êtres sans esprit) puis dans " Sora ya umi ya mori ya ..." (Le ciel, la mer, la forêt,...), jusqu'au combat final.

Recherches sur le net

Popularité parmi les membres d'Animint
1 personne l'a vu

Commentaire

La première OAV se démarque des trois autres et a sans doute servi de test pour la vente : Elle introduit les principaux personnages avec une aventure indépendante de l'histoire générale. La série pouvait très bien s'interrompre à la fin de cet épisode sans que cela se sente. En revanche, l'intrigue a été suffisamment étudiée pour que la suite vienne se greffer naturellement. Le nombre de personnages est bien dosé par rapport à la longueur du récit. Nous sommes loin des erreurs commises par Macross II, où les complications sentimentales, les aberrations et le côté superficiel des personnages viennent tout gâcher. Ral est déjà fiancé et nous voyons que Fam et Rahsya n'ont guère d'espoir de le séduire. Les triangles amoureux permettent d'introduire ici un peu d'humour supplémentaire mais ne complique pas inutilement le déroulement de l'histoire. Faire abattre le roi du mal par une poignée de héros " normaux " peut paraître un peu démesuré mais Lugdwal n'a pas la puissance d'Hadora dans Dragon Quest (Fly). Il ne dirige pas de gigantesques armées mais commande seulement quelques hommes de main. Affronter ce genre de personnage à l'échelle d'un petit royaume, ne semble pas trop surréaliste. L'introduction de Rael et Lugdwal dans l'histoire a complètement changé l'intonation de cet anime. La première OAV, peut-être la meilleure, se déroule dans ce genre d'atmosphère burlesque qui fait le succès de séries telles que Slayers Next ou Ray-Earth. Même si l'humour reste intact, l'atmosphère s'assombrit dans les épisodes suivants et le sujet devient sérieux à chaque fois que Ral ou Lugdwal interviennent. Nous nous demandons lequel des deux est le plus sinistre : Lugdwal, ce prêtre qui est sciemment devenu un démon ou bien Rael, ce jeune homme qui ne vit que pour sa vengeance. Il existe un fossé entre ces deux personnages et les autres. Les visages de Fam, Ihrlie ou Rahsya se déforment facilement pour exagérer une expression et renforcer le comique d'une situation tandis que le style de Rael et Lugdwal reste toujours "sérieux". A cause d'eux, l'atmosphère devient identique à celle de Lodoss to Senki dans le dénouement.

Sur le plan technique, la réalisation est de Takeshi Mori et le Character Design a été confié à Umiya Toshihisa. L'animation est fluide et les couleurs sont vives mais les paysages sont peu détaillés. La musique est de Masamichi Amano et les génériques sont chantés par Matsumoto Rika et Imano Kumi. Le générique de début est particulièrement bien réussi.

En conclusion, Fam et Ihrlie est à mi-chemin entre Slayers et des animes plus sérieux comme Kaze no Tairiku ou Lodoss to Senki. Le mélange de tons et de personnages peut paraître hétéroclite mais l'ensemble vaut la peine d'être vu. Ruin Explorer est disponible en LDs CAV, le tout pour vingt mille yens (mille francs) mais à Tokyo, vous pouvez facilement acheter ces LDs en occasion et trouver les quatre épisodes pour moins de quatorze mille yens (sept cents francs). La version française en cassette vidéo est sortie en 1997 et est un peu dure à trouver.

Avis des membres d'Animint

Appréciation Générale : 3,0
Animation : 3,0
Graphisme : 4,0
Personnages : 3,0
Histoire : 2,0
Bande son : 3,0

Entrez vos notes

Nombre de votes : 1

↑ Haut de page