Animint

  Anime & manga

 
 

Tôkyô Godfathers

Tôkyô Godfathers
 

Connectez-vous pour noter ou commenter cette entrée et bénéficier de recommandations personnalisées!

Fiche technique

Autres titres 東京ゴッドファーザーズ (japonais)
Tokyo Godfathers (anglais)
FormatFilm
StudioMadhouse
Période2003
Durée90 min
Interêt global   aidecoeur2.gif
StaffRéalisation : Satoshi Kon
Scénario : Keiko Nobumoto, Satoshi Kon
Character design : Kenichi Konishi
Direction artistique : Nobutaka Ike
Musique : Keichii Suzuki

Résumé

Gin, Hana et Miyuki sont trois sans abris qui vivent ensemble à Tôkyô. Lun est un alcoolique notoire, lautre un travesti vieillissant et la dernière une jeune fugueuse. Un soir de Noël, alors quils passent en revue les poubelles, ils y découvrent un nouveau né, une petite fille.

Se sentant la fibre maternelle, Hana refuse dalerter la police et de laisser lenfant abonné aux soins des services sociaux. Dautre part, les maigres bagages laissés avec le bébé donnent quelques indices sur ses parents. Les trois amis décident de remonter la piste pour retrouver la mère de lenfant. Sen suit une incroyable promenade hivernale dans les rues de Tôkyô, agrémentée de rencontres étonnantes.

Popularité parmi les membres d'Animint
6 personnes l'ont vu
1 personne ne s'y intéresse pas
4 personnes l'ont dans leur collection

Commentaire

Le film de Satoshi Kon, par son titre et son sujet, fait fortement référence à un des westerns les moins connus de John Ford, Three Godfathers (1948), paru en France sous le nom de Fils du désert. Trois cowboys découvrent une femme avec son enfant en plein désert et celle-ci, mourante, leur fait promettre de sauver son bébé. Nous y retrouvons donc un thème principal semblable. Le film de Ford est lui-même une reprise dun film éponyme de 1918. Three Godfathers navait pas grand chose dun western classique hollywoodien, avec ses fortes connotations religieuses et son esprit de conte de Noël, mais lanalogie avec Tôkyô Godfathers reste quand même assez lointaine sur la forme. En tout cas, le ton du film japonais est plus proche du film Trois hommes et un couffin de Coline Serreau.

Malgré un nombre de personnages réduit dans Tôkyô Godfathers, lhistoire reste centrée sur le passé et les problèmes de chacun, ainsi que sur leurs relations, et elle est vraiment bien fournie rien quavec ces éléments. Ce qui importe, cest moins la course poursuite engagée pour découvrir les parents du bébé abandonné, que la formidable avancée que vont connaître les trois héros en quelques heures pour reprendre en main - ou ne pas reprendre - leur existence.

Avec Perfect Blue, son premier long métrage, Satoshi Kon nous avait servi un thriller noir et angoissant. Dans Tôkyô Godfathers, latmosphère est très différente et devient un vrai conte de Nöel. Certes, visuellement, en plein hivers et dans la misère de Tôkyô, les couleurs sont sombres dans ce long métrage de très grande qualité. De plus, le récit comporte les passages dramatiques dans le récit et le passé de nos trois sans abris est loin dêtre rose, mais le tout est ponctué par dexcellentes scènes comiques. Le scénario met également en exergue les coups de chance et les hasards des rencontres, signes dune manifestation divine évidente et optimiste en cet instant de Noël. Sans nier les moments démotion vécus en abordant des sujets graves, nous considérons que cette légèreté est très rafraîchissante et prime sur lensemble.

Avis des membres d'Animint

Appréciation Générale : 4,3
Animation : 4,8
Graphisme : 4,2
Personnages : 4,2
Histoire : 4,0
Bande son : 3,2

Entrez vos notes

Nombre de votes : 7

↑ Haut de page