Animint

  Anime & manga

 
 

Great Teacher Onizuka

Great Teacher Onizuka
 

Connectez-vous pour noter ou commenter cette entrée et bénéficier de recommandations personnalisées!

Fiche technique

Autres titres
FormatSérie
StudioPierrot
GenreEcole
Période1999
Épisodes43
Durée30 min
Interêt global   aidecoeur1.gif
StaffAuteur : Tru Fujisawa

Résumé

Eikichi Onizuka n'a pas franchement le profile d'un brillant professeur. Il a vingt deux ans et est sorti diplômé d'une petite université japonaise peu côtée, où il s'est plus illustré avec son physique au club de karaté, qu'avec son intellect. Ancien voyou, il apprécie les virées la nuit en moto en bande, il ne supporte aucune autorité et continue à être voleur et satyre.

D'ailleurs, en suivant son stage d'enseignant au lycée Musashino, sa première motivation est essentiellement de pouvoir mettre dans son lit de jeunes et jolies lycéennes en jouant les professeurs matûres. Hélas pour lui, la classe dont il s'occupe est composée de loubards et de filles moche, et quand enfin, un joli minois vient lui faire des avances au lycée, c'est pour le piéger et le faire chanter. Acculé, Eikichi pète les plombs et utilise des moyens musclés pour résoudre tous ses problèmes. Du coup, il mate les voyous de sa classe et en fait des élèves studieux. Ses méthodes sont peu orthodoxes mais le stage est une réussite.

Après de nombreuses péripéties, il obtient un poste de professeur au collège de Tokyo Kisshô mais sa situation est loin d'être de tout repos. Il est déjà en conflit ouvert avec le sous-directeur Uchiyamada, qui l'a descendu en brèche pendant son entretient et la classe dont il est le professeur principal, est réputée très difficile et a eu raison de ses prédécesseurs.

Editions en France

DVD chez Kaze - Collection complète
Coffret DVD chez Kaze - Collection complète

Recherches sur le net

Popularité parmi les membres d'Animint
90 personnes ne connaissent pas du tout
4 personnes ont abandonné
27 personnes l'ont vu
28 personnes ne s'y intéressent pas
17 personnes souhaitent le voir
8 personnes l'ont dans leur collection

Commentaire

Avant Great Teacher Onizuka, communément abrégé en GTO, Fujisawa a dessiné un précédente manga, Shonan Jun Aï Gumi, où commencent les premières aventures d'Eikichi Onizuka à l'époque du lycée. Ce premier volet a connu un grand succès et s'est poursuivi sur une trentaine de volumes, avant que Fujisawa n'entame une suite avec GTO. Ce second volet donc, a aussi eu un bon accueil de la part du public et a d'abord été adapté en série live au Japon en 1998, et un (mauvais?) film live est même paru en 1999, l'année où le dessin animé commence à être diffusé sur Fuji Terebi.

La qualité technique de ce dessin animé des studios Pierrot n'a rien d'exceptionnel mais reste tout à fait correcte. Certains d'entre vous pourront être rebutés par le dessin de certains personnages et notamment par les grimaces satiriques d'Onizuka. Nous sommes loins des visages angeliques dessinés par Akemi Takada (Kimagure Orange Road, Creamy Mamy) mais le character designer a ainsi respecté au mieux l'esprit du manga de Fujisawa, que suit fidèlement la série à quelques détails près.

L'histoire de GTO est truffée d'humour, grâce au personnage incroyable qu'est Eikichi, placé au milieu des gens bien pensant. Il donne libre cours à son instinct qui reste très primaire et cela donne des situations recambolesques: courses poursuite en camion, abattage de cloison à la masse chez un parent d'élève, tir au harpon sur le sous-directeur, etc... A cela s'ajoutent ses côtés pervers qu'il essaye tant bien que mal de maîtriser pour sauver la face, mais ce n'est pas toujours évident. Il passe rarement à l'assaut physique comme Ryo Saeba de City Hunter mais il n'y a guère de différence dans les pensées de ces deux personnages, quand ils rencontrent une jolie fille.

Heureusement, Eikichi n'est pas qu'un bout en train et de côté là, il ressemble beaucoup à Yusuke Urameshi de Yûyû Hakusho. Bien que voyou et sans gênes, il a un très bon fond et un grand sens de la justice et de l'honneur. Son côté primaire débloque des situations délicates que les personnes avec de bonnes intentions ne parviennent pas à maîtriser. Le personnage devient attachant avec son envie de bien faire, sa crainte de ne pas perdre la face et ses maladresses.

Si une grande partie de l'histoire reste dans le domaine du satirique avec les affrontements avec le sous-directeur Uchiyamada ou les débordements d'Eikichi, une partie est un peu fleur bleue, avec les différentes histoires de coeur qui se passent. C'est tout d'abord les relations sérieuses d'Eikichi avec Azusa Fuyutsuki, une de ses collègues au collège qui l'a soutenu pour entrer. Ensuite, ce sont les histoires autour des élèves qui se montent petit à petit, une fois que le professeur Onizuka est bien campé dans son poste.

En conclusion, Great Teacher Onizuka est un dessin animé très sympathique alliant humours, bagarres et soap opera, pour un public pas trop jeune.

Commentaire

Voilà je profite de la rigueure de ce site pour laisser un commentaire vis-à-vis d'un manga qui sous ses aspects burlesques est révolutionnaire. J'ai lu nombre de manga, vu quantité d'anime mais malgré la qualité exceptionnelle de nombre d'entre eux je n'ai jamais vu un tel soucis du présent, une telle approche des valeurs actuelles et une telle "leçon" d'humanisme. On pourrait croire que ce commentaire ne ne s'addresse pas à la bonne page tant celà parait absurde mais pourtant...

Pourquoi une telle vénération pour cette série qui semble sans conséquences, distrayante tout au plus, c'est probablement que plus que de m'être arrèté à la série télé j'ai attaqué le manga qui explore beaucoup plus en profondeur le problême que traverse l'enseignement actuel et la nécessité de trouver des Great Teachers; des enseignants qui ne baissent pas les bras qui ont la vocation d'être des "appreneurs" de la vie et surtout qui ne soient pas inévitablement la proie d'une société qui impose sans cesse son planning bien pensant à des élèves qui ont soif de renouveau ou plutôt soif de trouver leur propre identité.

Pour illustrer ma tirade je citerai des exemple de l'oeuvre comme Kanzaki la surdouée qui ne peut s'intègrer aux autres de par son intéllect surdéveloppé, trainée jusqu'au seuil de la mort par le héros-professeur elle prendra conscience de sa mortalité, de son "humanité"; le sous-directeur dément est quant à lui une caricature d'un homme avili par un système qui ne le lui donne que des but matérialistes (au point que sa "corsa" est d'après lui le seul remède à tous ses maux). Pour finir il faut réaliser que l'enseignement japonais n'a rien d'une partie de plaisir, le culte de la perfection ne fait pas de cadeau, avoir utilisé un ancien "zoku" (loubard à moto japonais) comme figure emblematique d'une révolution pédagogique est tout simplement génial même si malheureusement terriblement utopique. Autant d'exemples qui prouvent qu'entre les bulles GTO est un vrai manga de société et pas seulement japonaise malgré les innombrables références à des pratiques purement nippones on entrevoit le reflet de quelque chose de bien plus proche.

Si pour vous, tout cela reste bien obscur je vous invite vivement à lire le manga qui est bien plus riche que l'anime. La version télé pourrait se situer du tome 1 à 13 alors que la série manga en compte 25. Voilà j'espère ne pas avoir été trop long, le manga je vous rassure est bien plus dynamique que mon monologue. Voilà! amis du soir, bonsoir ;)

Soumis par Hsomat le 13 novembre 2005

Avis

un anime tres tres drole

Soumis par drexay le 18 juin 2016

Avis

Toujours drole mais rapidement lassant

Soumis par Fluttershy le 21 juillet 2014

Avis des membres d'Animint

Appréciation Générale : 4,1
Animation : 3,9
Graphisme : 3,6
Personnages : 4,5
Histoire : 4,1
Bande son : 4,1

Entrez vos notes

Nombre de votes : 217

Générique

Driver' High

Atsuku natta gin no metallic heart
Doukasen ni hi o tsuketeageru
Fushigi na hodo high na kibun sa
Sunabokori o maki agete ikou

Himei o majirase bousou suru kodou
Me no mae ni wa misairu no ame

Adorenarin zutto nagashite
Boku no hou ga oobaahiito shisou
Bakuhatsu shite hai ni natte mo
Kono mama da to waratteru ne kitto

Machi o oikoshite koo yo no hate made
Buttobashite shinchuu shiyou saa te o nobashite!

Chiheisen ni todoku you ni genkai made furikittekure
Who! Clash! Into the rolling morning
Flash! Im in the coolest drivers high
Saikou no finale o! Yeah!

Mou kazoeru kurai de bokura wa kieusete makura na asa ga kuru ne
Oki ni iri no fuku ni saa kigaetanara kakedashite!

Akireru hodo koe o agete taikiken o toppa shiyou ze
Who! Clash! Into the rolling morning
Flash! Im in the coolest drivers high
Hagane no tsubasa de

Kakenukete yo jikan kire made umaretsuki no supiido-kyou na no sa
Who! Clash! Into the rolling morning
Flash! Im in the coolest drivers high
Raise de mata aou Yeah!

Soumis par Hyunkel le 09 septembre 2003

Générique

2 ème générique de début


Hyakuman nin no tame ni utawareta Love Song nanka ni
Boku wa kantan ni omoi wo kasane tariwashinai
"Koi se yo" to semeru kono machi no kihon kouzou wa

EASY LOVE! EASY COME! EASY GO!
Souzou shite ita yori mo zutto mirai wa genjitsuteki dane
Kuruma mo shibaraku sora wo hashiru yotei mo nasasousa
Soshite kyou mo chikatetsu ni nori
Mukuchina tanin to machi ni okisari ne...
Dakara
Lonely lonely setsunakute kowaresouna yoru ni sae
Lonely lonely kimi dake wa original love wo tsuranuite
Ano hito dake kokoro no seikantai
Wasuretai ne...
Love me love me tsuyoku yowai kokoro
Kiss me kiss me aseru hitori no yoru
Maa! nante clear na oto de ohanashi dekiru ke-tai nan deshou
Kimi wa sore de juubun kai? denpa wa doko made demo todoku kedo
Soshite kyou mo timing dake hazusanai youni
Egao tsukutteru Maa!

Dakara
Lonely lonely amai amai melody ni yowasarete
Lonely lonely kuchizusamu itami no nai shareta story and so

Lonely lonely seiippai tsuyogatteru kimi no koto
Akkenaku mushi wo shite namida wa hoho ni nagareteta
Omoide dake kokoro no seikantai
Kanjichau ne...

Love me love me tsuyoku yowai kokoro
Kiss me kiss me aseru hitori no yoru
Dakara
Lonely lonely setsunakute kowaresouna yoru ni sae
Lonely lonely kimi dake wa original love wo tsuranuite so then

Lonely lonely aitakute kogoesouna mainichi ni
Kotoba ni dekinai koto wa muri ni shinai koto ni shita
Ano hito dake kokoro no seikantai
Wasuretai ne...
Love me love me tsuyoku yowai kokoro
Kiss me kiss me aseru hitori no yoru




Soumis par Mapie le 16 juin 2005

Générique

1er générique de début

Doukasen ni hi o tsuketeageru
Fushigi na hodo high na kibun sa
Sunabokori o maki agete ikou

Himei o majirase bousou suru kodou
Me no mae ni wa misairu no ame

Adorenarin zutto nagashite
Boku no hou ga oobaahiito shisou
Bakuhatsu shite hai ni natte mo
Kono mama da to waratteru ne kitto

Machi o oikoshite koo yo no hate made
Buttobashite shinchuu shiyou saa te o nobashite!

Chiheisen ni todoku you ni genkai made furikittekure
Who! Clash! Into the rolling morning
Flash! Im in the coolest drivers high
Saikou no finale o! Yeah!

Mou kazoeru kurai de bokura wa kieusete makura na asa ga kuru ne
Oki ni iri no fuku ni saa kigaetanara kakedashite!

Akireru hodo koe o agete taikiken o toppa shiyou ze
Who! Clash! Into the rolling morning
Flash! Im in the coolest drivers high
Hagane no tsubasa de

Kakenukete yo jikan kire made umaretsuki no supiido-kyou na no sa
Who! Clash! Into the rolling morning
Flash! Im in the coolest drivers high
Raise de mata aou Yeah!

Soumis par Claudia Spring le 12 mars 2005

Générique

Générique de fin :

Futari de tooku e ikou
Atarashii kimochi kyou mo sagashi ni
Kimi to futari nara norikoe rareru yo
Atarashii ashita tanoshimitai kara
Hitomi wo hiraite tobira hiraku
Ma no mae ni hirogaru sekai
Soto ni detai iki ni iri no oto wo tsurete
Osanai koro no kankaku ajiwau
Faiyou no hikari abiru watashi wa koko ni iru yo
Kuraberu yori ima no jibun wo taisetsu ni suru
Aitakute demo aenakute
Afureru kimochi tada dakishimete
Hitodoori ooi toori aruite ite mo
Atama ni mawaru anata no egao

Soumis par Heretik le 01 juin 2005

Titres en relations

Great Teacher Onizuka (Série) [adaptation]

↑ Haut de page