Animint

  Anime & manga

 
 

Code-E

Code-E
 

Connectez-vous pour noter ou commenter cette entrée et bénéficier de recommandations personnalisées!

Fiche technique

Autres titres
FormatSérie
StudioDeen
GenreRomance / Fantastique / Tranche de vie
Période2007
Épisodes12
Durée25 min
Interêt global   aidecoeur1.gif
StaffAuteur : Ichiro Sakaki
Réalisation : Toshiyuki Kato
Scénario : Takuya Sat
Character design : Tetsuhito Saito
Direction artistique : Kazuhiro It
Musique : Caoli Cano

Résumé

Le monde de 2017 représenté ici présente peu de différence avec notre univers actuel, si ce n'est la multiplication des appareils électroniques dans la vie de tous les jours : Les écrans plats sont à chaque coin de rue, aussi bien dans le bus qu'à l'école, où le tableau a laissé sa place à un panneau numérique.

Ce monde là est cependant un enfer pour Chinami Ebihara, une lycéenne timorée et discrète mais pas autant qu'elle le souhaiterait : Son corps émet des ondes électro-magnétiques qui perturbent tous les systèmes aux alentours. Les pulsations sont d'autant plus puissantes que la jeune fille est agitée nerveusement. C'est un cercle vicieux car dès qu'un phénomène se produit, Chinami perd ses moyens et son stoïcisme, ce qui aggrave les effets. Elle ne sait pas contrôler son pouvoir et sa seule méthode pour limiter les dégâts est de retrouver son calme en récitant des tables de multiplication.

Pour éviter qu'elle ne devienne un animal de foire, ses parents ont toujours gardé le secret sur ses pouvoirs et ont même pris l'habitude de déménager lorsque des soupçons devenaient trop forts. Chinami a connu ainsi vingt déménagements et s'en veut d'en être responsable.

En se rendant au lycée pour son premier jour de cours, Chinami ne fait pas mieux que d'habitude et si elle a négocié correctement le trajet en bus, la journée en classe s'est révélée calamiteuse. Les dégâts matériels sont conséquents entre le tableau hors service et les lampes explosées. Pire, elle attire l'attention d'un de ses nouveaux camarades, Kotaro Kannagi, qui désire sortir avec elle parce qu'il aime son corps.

Chinami croit d'abord qu'elle a affaire à un pervers mais elle s'aperçoit que Kotaro est un fana de technologies, un peu lunatique et qu'il a surtout découvert qu'elle avait des pouvoirs. Son offre est de pouvoir l'étudier afin de l'aider à maîtriser sa force. Emportée par le mouvement, Chinami accepte de se prêter à ses expériences et s'isole régulièrement avec lui, à l'heure du déjeuner, dans le local du club de recherche scientifique, dont Kotaro est le seul et unique membre.

Ce manège ne plait pas à tout le monde, notamment Sonomi Kujo, une riche héritière et amie d'enfance de Kotaro, qui n'aime pas voir d'autres filles rôder autour du garçon dont elle s'est amourachée, d'autant plus lorsque ledit garçon lui déclare prendre beaucoup d'intérêt à fréquenter Chinami. Elle se fait également remarquer par une autre camarade de classe, Yuma Saihashi, qui est prêtresse et officie au temple. Yuma est renfermée mais elle présente quelques points communs avec Chinami, qui rendent leur rencontre inéluctable.

Les enjeux commencent cependant à dépasser le bien être de la vie quotidienne de Chinami, lorsque qu'un couple étranger de jumeaux, Adol et Mils Brinberg, un frère et sa soeur, viennent au Japon pour l'espionner et pour mettre en évidence ses capacités.

Autres ressources sur Animint

Recherches sur le net

Google: code-e
Voilà: code-e
Bing: code-e
Wikipédia: code-e
Popularité parmi les membres d'Animint
1 personne l'a vu
1 personne souhaite le voir

Commentaire

Que ce soit les traits de Chinami ou le thème principal autour de pouvoirs spéciaux, Code-E nous renvoie inconsciemment vers Read or Die, où l'héroïne principale, plutôt étourdie, maîtrise le papier comme d'autres magiciens dominerait l'eau ou le feu. Même les deux génériques de début se ressemblent. Pourtant, rien ne lie les deux titres finalement. Le studio Deen a participé à Read or Die et à la suite R.O.D. the TV, mais les équipes sont différentes, notamment les character designers. Ensuite, Code-E prend une tournure très différente : L'anime reste dans une atmosphère très tranches de vie en imaginant le monde du futur et la vie quotidienne d'un spécimen allergique aux nouvelles technologiques.

La série se situe techniquement dans la bonne moyenne, avec une animation raisonnablement fluide et des couleurs agréables. Nous regrettons juste quelques raideurs et simplifications dans les dessins des décors et des ustensiles. La bande originale est soignée même si elle ne se fait pas remarquer. Nous aimons particulièrement le générique de fin, Kimi Kara no Kiseki, très léger et qui reflète bien l'esprit de la série.

Tout le début de la série est orienté sur Chinami, ses difficultés à apprivoiser son pouvoir et ses instants de détresse. Le cadre est assez difficile à cerner, avec une atmosphère à la limite du burlesque, avec des acteurs extravagants. Là, où nous nous attendons à une montée dramatique avec le couple d'espions allemand, nous avons au contraire un regain de comédie car les deux agents ne font guère sérieux.

La série s'attache beaucoup aux personnages et d'une certaine manière aux relations sentimentales, à l'image de soap opera classiques comme Kimagure Orange Road, mais d'un autre côté, le résultat est plutôt maigre. Le seul bon point est à la rigueur pour Sonomi, qui mûrit beaucoup pendant l'histoire et bien qu'attendus, les progrès de Chinami sont aussi conséquents. En revanche, les autres intervenants n'évoluent guère, notamment Kotaro qui demeure le même garçon féru de science.

Après dix épisodes, l'intrigue prend une tournure plus dramatique avec l'apparition de vrais méchants et une situation dangereuse qui se dénoue en deux épisodes. Autant dire, que c'est trop rapide et confus, avec moult questions sans réponse. Le seul dénouement compréhensible concerne uniquement le triangle amoureux entre Chinami, Sonomi et Kotaro.

En conclusion, Code-E se cantonne à développer une intrigue sentimentale avec un personnage anxieux, doté de pouvoirs surnaturels. L'impression finale est très mitigée, avec une histoire qui semble construite par à-coup alors que le thème de départ laissait espérer beaucoup plus. La suite, intitulée Mission-E, permettra d'approfondir ou d'éclaircir certains points mais ce premier opus ne restera pas gravé dans nos mémoires, à l'exception de son générique de fin.

Avis des membres d'Animint

Appréciation Générale : 2,0
Animation : 4,0
Graphisme : 3,0
Personnages : 1,0
Histoire : 1,0
Bande son : 4,0

Entrez vos notes

Nombre de votes : 1

Titres en relations

Code-E (Série)

↑ Haut de page