Animint

  Anime & manga

 
 

Interlude

Interlude
 

Connectez-vous pour noter ou commenter cette entrée et bénéficier de recommandations personnalisées!

Fiche technique

Autres titres インタールード (japonais)
FormatOAV
StudioTôei Animation
GenreFantastique
Période2004
Volumes3
Durée40 min
Interêt global   aidecoeur1.gif
StaffAuteur : Toru Sonozaki
Réalisation : Tatsuya Nagamine
Character design : Makoto Suwada
Musique : Koichiro Kameyama

Résumé

Le personnage principal est un lycéen qui connaît une existence insouciante au milieu de ses amis. Sa vie serait presque ennuyeuse sans son amie denfance, la tonitruante Tamaki, qui déborde dénergie et lui en fait voir de toutes les couleurs. Le peu dassiduité de la jeune fille en cours désespère les professeurs mais celle-ci nen fait quà sa tête et fait fi des sermons quon lui prodigue, préférant profiter à fond de la vie avec ses copines et son « chéri », qui la suit bon gré mal gré.

Cependant un sentiment de malaise assaille notre jeune héros. En effet, il fait régulièrement de mauvais rêves, où il voit entre autres Tamaki mourir dans ses bras. La répétition de ces cauchemars lintrigue, dautant plus que dautres événements viennent le perturber : tout dabord à lécole, où il na aucun souvenir de larrivée, la semaine précédente, de la jeune doctoresse Saegusa, contrairement à ses autres camarades qui sen souviennent, alors que lui est persuadé que la doctoresse qui était venue était une femme âgée. Ensuite, sur le quai de la gare, aux heures de pointes, il se retrouve plongé un bref moment dans un monde parallèle, dans la même gare mais sans plus personne, si ce nest une jeune fille quil aperçoit de lautre côté de la voie. Linstant daprès, la jeune fille a disparu et les gens réapparu. A croire quil est sujet à des hallucinations. Enfin, il assiste en catimini avec Tamaki à une séance oùSaegusa ausculte une élève. La consultation relève plus du fantastique que de la médecine moderne. Là, il ne sait plus quoi penser et se demande sil na pas tendance à dormir debout, suite à ses mauvais rêves où il voit également apparaître Saegusa. La séance na pas perturbé Tamaki en revanche : en ville le bruit court que des ombres se détacheraient de leur propriétaire et viendraient hanter les quartiers. Pour elle, la doctoresse serait une exterminatrice de démons et serait là pour les exorciser.

Le soir même, Tamaki décide dentraîner tout le monde dans un karaoke et de sécher par la même occasion un rendez-vous avec son professeur principal. La petite fête improvisée se déroule sans encombre mais sur le chemin du retour, le groupe tombe sur une ombre qui se déplace toute seule dans la rue. Ils décident de la pourchasser.

Recherches sur le net

Google: interlude
Voilà: interlude
Bing: interlude
Wikipédia: interlude
Popularité parmi les membres d'Animint
1 personne l'a vu
1 personne souhaite le voir

Commentaire

Interlude possède les ingrédients propres aux histoires faisant la part belle à lhorreur. Le monde parallèle est peuplé de zombies, de chiens des enfers et dautres monstres quil faut affronter. Ce qui donne lieu à des scènes dactions du genre "shot them all" à coups de fusils à pompe ou de jets de flèches au kyudo. Lanime est également imbibé de fan service avec lapparition des trois employées de la mairie, toutes plus plantureuses les unes que les autres. Elle sont sensées enquêter sur les événements occultes qui secouent la ville. Izumi Marufuji joue lécervelée qui se fait peloter dans le métro et dont la poitrine généreuse revient régulièrement au premier plan au fil du récit. Ses deux consoeurs ne sont pas en reste et dévoilent des dessous affriolants. Avec les pitreries de Tamaki, la tendance dévergondée des assistances municipales détend latmosphère avec une petite dose dhumour et un décalage certain, le tout servi par une bande son honnête mais qui ne laisse pas de souvenir marquant. Le dessin des personnages et lanimation sont également à la hauteur de la qualité attendue pour des OAVs récentes, avec de belles scènes par endroit, sans atteindre non plus un niveau exceptionnel.

Malgré la tonne de stéréotypes, Interlude est à cent lieux dun titre sans âme parce que ces clichés sont totalement à contre-courant de lessence de lanime. Le mystère des mondes parallèles et de leur origine est largement prépondérant devant les diverses scènes daction. De plus, nous sommes complètement égarés dans les différents univers et nous nous perdons avec le jeune héros entre limaginaire et la réalité : les passages dans les mondes parallèles avec moults combats contre les monstres effrayant sinterrompent brusquement et le garçon se réveille ensuite dans sa chambre, comme si tout cela nétait quun mauvais rêve. Cela tient beaucoup plus du fantastique que de lhorreur. Le personnage principal a dailleurs un statut particulier : son nom est volontairement occulté pendant tout le récit. Sa découverte progressive de la vérité sur les mondes parallèles amène toujours de nouvelles interrogations, sans oublier une profonde réflexion sur les différents intervenants. La mise en scène accentue limportance psychologique en proposant des soliloques comme prologue de chaque opus, et confère ainsi à lhistoire une meilleure intensité dramatique. Au fur et à mesure que le mystère se dévoile et que nous approchons du dénouement, une plus grande part du récit est consacrée aux caractères des personnages, à leur rapport entre eux et à lhistoire romantique qui se dessine et qui fait toute la richesse dInterlude.

Avis des membres d'Animint

Appréciation Générale : 2,0
Animation : 3,0
Graphisme : 3,0
Personnages : 2,0
Histoire : 1,0
Bande son : 2,0

Entrez vos notes

Nombre de votes : 1

↑ Haut de page