Animint

  Anime & manga

 
 

Xenosaga

Xenosaga
 

Connectez-vous pour noter ou commenter cette entrée et bénéficier de recommandations personnalisées!

Fiche technique

Autres titres ゼノサーガ (japonais)
FormatSérie
StudioTôei Animation
GenreScience Fiction
Période2005
Épisodes12
Durée25 min
Interêt global   aidecoeur1.gif
StaffRéalisation : Shigeyasu Yamauchi
Scénario : Yuichiro Takeda
Character design : Nobuteru Yûki
Direction artistique : Makoto Suwada
Musique : Ksuke Yamashita

Résumé

Dans un futur très lointain, une flotte de la fédération galactique effectue une mission de reconnaissance dans lespace. Officiellement, elle doit enquêter sur des planètes attaquées par les Gnosis, une race mystérieuse de monstres extra terrestres agressifs et puissants, ennemis de la fédération et de toute lhumanité. Embarqué à bord des vaisseaux de la fédération, un groupe des forces spéciales, qui suit des ordres secrets, sempare discrètement dun artéfact mythique, le Zohar, qui croise le trajet de la flotte.

Shion Uzuki est une jeune chercheuse de talent qui participe aussi au voyage. Elle est spécialisée dans les recherches liées aux androïdes et est responsable de département au sein de la toute puissante société Vector. Lhomme est parvenu à créer des êtres artificiels, les realiens, à mi-chemin entre être humain et androïde, et dotés dune certaine conscience et avec des notions de libre arbitre. Shion a une très bonne connaissance des realiens, et les apprécie. Cependant, son principal projet de recherche ne les concerne pas. Avec son chef en second, Allen, Shion travaille sur la mise au point de landroïde de combat KOS-MOS. Cependant, depuis le terrible accident où landroïde est devenu incontrôlable et a provoqué la mort de plusieurs chercheurs, Shion ne fait plus que des simulations informatiques sur les programmes de KOS-MOS et neffectue plus aucun test réel avec le robot.

Lescadre est soudain prise sous le feu dune multitude de vaisseaux Gnosis, qui surgissent de lespace temps. Quasiment invincibles, les Gnosis déciment la flotte de la fédération et cest rapidement le sauve qui peut général. Alors que Shion est en danger mortel, KOS-MOS sactive toute seule et la sauve, ainsi quAllen et le lieutenant Virgil. Tous peuvent senfuir dans une capsule de secours, tandis que les Gnosis disparaissent en laissant derrière eux un vaste champ de débris, tout ce qui reste de la flotte de la fédération.

Tel un charognard, le cargo Elsa vient sur les ruines du champ de bataille pour récupérer les débris de valeur. Le capitaine Matthews et son équipage tombent sur KOS-MOS qui les force à recueillir Shion et les deux autres survivants à leur bord.

Autres ressources sur Animint

Recherches sur le net

Google: xenosaga
Voilà: xenosaga
Bing: xenosaga
Wikipédia: xenosaga
Popularité parmi les membres d'Animint
1 personne a abandonné
1 personne l'a vu
2 personnes l'ont dans leur collection

Commentaire

Dans le monde des jeux vidéos et notamment des RPG (Role playing game), Xenosaga est un titre phare au même titre que Final Fantasy ou que la série des Tales of. Six releases de la saga sont au moins prévues et la première série animée reprend le premier épisode. Ce nest pas la première fois quun jeu vidéo est adapté en animation et cet aspect fait même partie de la vie normale dun jeu à succès, dun point de vue marketing. Pour les jeux de plateforme ou de combat, les scénaristes se contentent en général de rependre lunivers et les personnages du jeu et conçoivent une histoire par-dessus, avec plus ou moins de brio. Vous avez de nombreux exemples avec les adaptations de Street Fighter à Pokemon, en passant par Sonic et autres Bomberman. Dans certains cas, le jeu et lanimation sont des épisodes à part entière, inclus dans une stratégie globale. Les différents opus de la famille .hack en sont un exemple, où chaque titre, dessin animé, manga ou jeu vidéo, apporte sa pierre à lédifice et dévoile un pan de lintrigue globale.

Dans le cas de Xenosaga, les adaptateurs ont préféré reprendre le scénario du jeu, plutôt que de concevoir une histoire complètement originale, comme cela était le cas avec le premier long métrage de Final Fantasy. Le défi nest pas aisé car loriginalité de Xenosaga ne vient pas tellement de son système de jeu mais de son histoire complexe et captivante. Le joueur suit linéairement le récit et est plongé dans un monde, où il doit parfois patienter une vingtaine de minutes devant lenchaînement des cinématiques qui exposent lhistoire. Ainsi, la narration prend plus de place que le temps de jeu effectif sur les dizaines dheures que dure laventure. Reprendre lintégralité de lépisode un en une série animée de six heures en tout, est donc déjà de mauvaise augure.

La grande maison de production Toei a pourtant fait appel à des grands professionnels de lanimation pour travailler sur la série. Le réalisateur, Shigeyasu Yamauchi, a travaillé sur la série dOAV Hadès de Saint Seiya et est un habitué des longs métrages, avec le dernier film de Saint Seiya Tenkai-hen à son actif, ainsi que des films de Digimon et de Dragon Ball Z. Le dessin des personnages a surtout été confié au très grand character designer Nobuteru Yûki, qui avait fait ceux dEscaflowne, Lodoss, Kaze no Tairiku, X ou encore Gunnm, pour ne citer que les plus célèbres. Kousuke Yamashita signe une bande originale fort honorable avec un beau thème douverture et un superbe générique de fin, In this serenity, chanté par Mayumi Gojo. En revanche, au niveau moyen de production, la Toei a, semble-t-il, été plutôt radine. Nous avons de très belles images de synthèse pour les scènes dans lespace avec les vaisseaux mais celle-ci sintègre difficilement avec les scènes danimations en 2D, où les couleurs nont pas un bon rendu et les détails sont plutôt pauvres. Nous sommes à cent lieux de super production télévisuelles comme Ghost in the Shell Stand Alone Complex.

Sur le plan du scénario, lhistoire est très confuse pour quelquun qui ne connaît pas du tout lunivers de Xenosaga. Lhistoire originelle est elle-même volontairement obscure et le premier volume du jeu se garde bien de répondre à toutes les questions. Obligée dêtre condensée, lhistoire prend des raccourcis trop rapides dans la série et part dans tous les sens, tout en étant trop longue à se mettre en place. Etant donnée la multitude de personnages, il faut bien huit épisodes sur les douze pour introduire tout le monde. Les personnages sont cependant correctement approfondis, même si Shion, lhéroïne principale, fait bien pâle figure devant dautres acteurs plus secondaires, comme KOS-MOS. La trame est aussi légèrement différente de celle du jeu, avec des événements inattendus, comme la rencontre de Shion et de la réalienne Kirschwasser au premier épisode, ou bien encore lapparition de Jin Uzuki, le grand frère de Shion.

Faute de temps, des thèmes de réflexion sont à peine survolés alors quils apparaissent en grand nombre dans l'histoire. Cest le cas du problème didentité et de conscience humaine, soulevé par la nature des realiens et par lexistence de Ziggy, un humain mort transformé en cyborg. Le thème est mentionné mais reste presque anecdotique. Alors que le jeu a de très bonnes bases pour mener une grande intrigue politico militaire, avec moult détails sur les différentes organisations, les acteurs et les planètes, la série, elle, reste très en deçà et demeure très floue sur le rôle des uns des autres. Là encore, nous sommes bien loin du niveau de Ghost in the Shell Stand Alone Complex, qui prend le temps dapprofondir, sans pour autant nuire à laction, contrairement à Xenosaga the animation. Lintrigue construite et intéressante concerne uniquement les quatre derniers épisodes, alors que nous nous ennuyons presque pendant les huit premiers épisodes, sans pour autant y voir plus clair.

Avis des membres d'Animint

Appréciation Générale : 3,0
Animation : 3,5
Graphisme : 2,5
Personnages : 3,0
Histoire : 3,0
Bande son : 3,5

Entrez vos notes

Nombre de votes : 2

Liste des épisodes

1- Eveil
2- Un navire coulé en un instant
3- Rencontre fortuite
4- Un bon endroit pour mourir
5- Grotesque
6- Ancrage
7- Encephalon
8- Mémoire
9- Chant
10- Arme
11- Amère désillusion
12- KOS-MOS

Soumis par Erebos le 14 aot 2005

↑ Haut de page