Animint

  Anime & manga

 
 

Chiccha na Yuki Tsukai Sugar

Chiccha na Yuki Tsukai Sugar
 

Connectez-vous pour noter ou commenter cette entrée et bénéficier de recommandations personnalisées!

Fiche technique

Autres titres ちっちゃな雪使いシュガ (japonais)
Sugar, La Minuscule Fée de la Neige (français)
Tiny Snow Fairy Sugar (anglais)
FormatSérie
StudioJC Staff / Kadokawa / Pioneer
Période2001 - 2002
Épisodes24
Durée24 min
Interêt global   aidecoeur0.gif

Résumé

Prenant place dans un décor Suisse dans un village du nom de Mühlenburg, Tiny Snow Fairy Sugar est une série racontant le quotidien d'une collégienne orpheline élevée par sa grand-mère. Un peu comme dans Fruits Basket, vous savez...sa mère a eu un tragique accident de voiture. Sniiiiiif!

Il ne reste plus à Saga que les souvenirs de sa mère : une précieuse photo, ainsi que son très cher piano. En effet, la mère de Saga était une grande pianiste et la jeune fille chérit avec amour ce piano qui, pour le coup, s'est retrouvé en vitrine du magasin de musique du quartier. Comme les gens sont gentils, elle peut venir jouer quand elle veut son morceau préféré, celui que sa mère lui a appris avec amour. Comme quoi, tout n'est pas si noir dans la vie.

D'ailleurs il y a aussi les copains/copines de Saga : Anne, et Norma, ses plus proches amies avec qui elle va faire du shopping et manger des waffles, des sortes de gauffres, Phil l'inventeur/gaffeur, toujours aidé par ses plus ou moins fidèles assistants, et Greta la fière, éternelle rivale de Saga, dont la seule raison de vivre est de remporter la victoire dans les défis qu'elle lui lance.

Un beau jour, au détour d'une rue, Saga tombe sur une mignonne petite bête à bout de forces, qu'elle recueille et avec laquelle elle devient amie. Il s'avère que c'est Sugar, la petite fée de la neige, une de ces fées qui font la pluie ou le beau temps. Sugar n'est pas apparue seule, elle est accompagnée entre autres de Choro, le balourd de service, amoureux de Ginger, elle-même amoureuse de Tumeric, fée des nuages. De même que ses deux autres camarades Salt et Pepper, Sugar a une mission : elle doit trouver le kirameki, qui lui permettra de devenir une véritable fée saisonnière. Les indices sont maigres mais vu que tant qu'il y a de la vie il y a de l'espoir, tous les trois vont chercher par-ci par-là ce kirameki et c'est une longue quête qui ne prendra fin qu'à l'issue de la série...

Soumis par Kaede le 18 fvrier 2004

Commentaire

Tout d'abord, la réalisation est soignée. L'animation comme le graphisme sont d'un niveau plus que correct, ce qui permet de s'attacher sans difficultés à la ville et aux paysages du quotidien de tout ce beau monde. Les musiques sont bonnes, allant de mélodies simplettes et sympathiques - quoi de mieux pour illustrer le quotidien - aux thèmes des personnages et des fées, en passant par les très beaux (très tristes?) morceaux de pianos.

Si je devais reprocher quelque chose à cette série, c'est seulement des excès passagers voir permanents d'une niaiserie qui dépasse parfois les limites, et surtout les scènes, le plus souvent idiotes, que l'on obtient lorsque les fées ont affaire avec des animaux. L'idée que ces derniers puissent converser avec les fées est rigolotte, mais ceux-ci émettent la plupart du temps des bruitages minables qui viennent un peu tout gâcher...c'est pour cette raison que j'ai trouvé, par exemple, que l'épisode avec la tortue était très, très faible.

A côté de ça, il y a les petites fées, adorables, surtout Sugar, et les personnages très voire trop sympathiques : ils ont tous un bon fond. Mais Saga est la seule à pouvoir porter ses durs soucis, en particulier le souvenir de sa défunte mère. Et comme Sugar, pour qui elle est une amie, une mère, elle va devoir grandir...

Malgré quelques fausses notes, Tiny Snow Fairy Sugar recèle des instants de pures poésie, rares mais précieux. Et c'est sans compter la beauté de l'histoire en elle-même, sachant aussi que Saga est la seule à pouvoir apercevoir les fées, leur parler et les entendre...

Tiny Snow Fairy Sugar est, vous l'aurez deviné, une série kawaï (mignon) qui ne m'a pas laissé indifférent.

Soumis par Kaede le 18 fvrier 2004

↑ Haut de page