Animint

  Anime & manga

 
 

Steins Gate Fuka Ryôiki no Déjà vu

Steins Gate Fuka Ryôiki no Déjà vu
 

Connectez-vous pour noter ou commenter cette entrée et bénéficier de recommandations personnalisées!

Fiche technique

Autres titres 劇場版 シュタインズ・ゲート 負荷領域のデジャヴ (japonais)
Steins Gate the Movie - Burdened Domain of Deja vu (anglais)
FormatFilm
StudioWhite Fox
GenreScience Fiction / Romance / Drame / Suspense
Période2013
Durée90 min
Interêt global   aidecoeur2.gif
StaffAuteur : Chiyomaru Shikura
Réalisation : Kanji Wakabayashi, Hiroshi Hamasaki , Takuya Sat
Scénario : Jukki Hanada
Character design : Kyta Sakai
Character design original : Huke
Direction de l'animation : Kyta Sakai

Résumé

Un an après que le monde soit arrivé à un point d'équilibre satisfaisant pour Rintarô Okabe, Kurisu Makise revient des Etats Unis pour revoir la petite bande du laboratoire. Elle recommence illico ses chamailleries avec Okabe, au grand plaisir de Mayuri et Ruka qui retrouvent l'ambiance d'antan.

Cependant, les retrouvailles ne sont qu'un bref répit pour Okabe, qui est victime des visions horribles des autres univers alternatifs qu'il a pu visiter en remontant dans le temps, de multiples combinaisons où ses amis proches mouraient, avant qu'il n'arrive au monde actuel. Okabe perd le sens des réalités et commence à perdre les pédales : Il en arrive à menacer ses amis avec une arme.

À son hôtel, Kurisu reçoit une visite anonyme, qui lui glisse des mots clefs dont elle doit se souvenir. Elle ignore la signification de ces mots mais ils deviennent des déclencheurs d'actions inconscientes, guidées par une sensation de déjà-vu.

Popularité parmi les membres d'Animint
1 personne l'a vu

Commentaire

La première question que vous vous posez est peut être de savoir s'il est indispensable d'avoir vu la série ou pas. La réponse triviale est de répondre oui. Déjà, parce que l'intégralité des personnages vous est servi sans aucun rappel sur qui est qui, même si vous avez une vague idée des relations des uns avec les autres. Vous ignorez ainsi pourquoi Okabe s'en prend à son ami, le gérant du café, plus que lui que les autres, alors que c'est évident pour quelqu'un qui a suivi les épisodes de Steins;Gate.

L'autre point essentiel est d'être un minimum au courant de la notion d'univers parallèles et du caractère extravagant d'Okabe, qui joue un personnage de savant mégalomane, qui cache sa véritable nature. L'un des personnages semble surgir comme un cheveu sur la soupe alors qu'il fait partie du paysage quand vous être familiers des sauts entre les mondes parallèles.

Enfin, le long métrage est une suite à la série ou même de l'OAV qui se déroule aux Etats Unis - et non pas une histoire à part. Le petit bémol est juste linvraisemblance de la séparation entre Okabe et Kurisu pendant toute une année, alors que leurs aventures précédentes laissait envisager des rapports plus proches. En revanche, le scénario d'ensemble est très bien construit et des remarques énigmatiques énoncées dans des épisodes de la série ont leur réponse dans le film. Vous passez à côté d'un grand nombre de subtilités et c'est très dommage.

Cependant, le schéma narratif du film est clair et malgré les images de chaos, le spectateur a peu de chance de décrocher, contrairement au premiers épisodes de la série, où il est plus facile de perdre le fil du récit, à force d'enchaîner les paradoxes.

Le format relativement court d'une heure e demi permet d'aller quasiment droit au but, et les différents états d'âme de Kurisu sont tout à fait compréhensibles. Mieux, le film joue sur les situations déjà rencontrées dans la série pour être d'équerre avec son titre de déjà-vu, et si l'histoire ressemble à un éternellement recommencement pour ceux qui connaissent la série, alors, au contraire, certaines scènes ont un impact plus fort sur le plan émotionnel, pour un oeil neuf.

C'est d'ailleurs le point fort de Steins;Gate Fuka Ryōiki no Déjà vu. Certes, nous avons droit aux théories complexes pour expliquer le pourquoi du comment avec un semblant de discours scientifiques, mais l'essentiel est ailleurs. Kurisu se trouve face à un choix cornélien, déchirée entre son esprit rationnel et ses sentiments. Elle est même coincée dans un paradoxe, où elle dirige ses recherches pour braver un interdit, tout en refusant pourtant de franchir la frontière.

Malgré quelques sketches pour détendre l'atmosphère, l'ambiance est pesante avec non seulement un drame qui se joue, mais aussi par le sentiment d'obscurité. Les scènes se passent la nuit, quand le ciel n'est pas gris le jour, ou bien dans des pièces mal éclairées. Les rares fois, où le soleil rayonne, il éblouit et sature les images, en continuant d'aveugler le spectateur.

Le masque d'extravagance des des personnages est rapidement brisé et nous retrouvons des caractères sincères et touchants, même si les portraits se limitent à Kurisu et Okabe, en plaçant tous les autres protagonistes au second plan, même si chacun apporte sa pierre à l'édifice. Les scènes de leurs différentes rencontres reflètent une forte intensité et ne laissent pas indifférent.

Le dénouement est aussi du même acabit avec comme cerise sur le gâteau un peu de flou sur la conclusion et une petite porte ouverte à l'imagination sur la suite.

Pour résumer, Fuka Ryōiki no Déjà vu est un épilogue de qualité à la série Steins;Gate, qu'il est préférable de voir avant, mais pas de manière indispensable. À la rigueur, vous pouvez enchaîner les visionnages, l'un sans rien connaître du contexte pour apprécier les fraîcheur des scènes fortes et une autre, après avoir saisi tous les enjeux de l'histoire, pour savourer les détails du films.

Avis des membres d'Animint

Appréciation Générale : 4,0
Animation : 4,0
Graphisme : 3,0
Personnages : 4,0
Histoire : 5,0
Bande son : 4,0

Entrez vos notes

Nombre de votes : 1

Titres en relations

Steins Gate Fuka Ryôiki no Déjà vu (Film) [suite]
Steins;Gate 0 (Série) [version alternative]

↑ Haut de page