Animint

  Anime & manga

 
 

Hanasaku Iroha - Home Sweet Home

Hanasaku Iroha - Home Sweet Home
 

Connectez-vous pour noter ou commenter cette entrée et bénéficier de recommandations personnalisées!

Fiche technique

Autres titres 花咲くいろは HOME SWEET HOME (japonais)
FormatFilm
StudioPA Works
GenreRomance / Comédie / Tranche de vie
Période2013
Durée65 min
Interêt global   aidecoeur1.gif
StaffRéalisation : Masahiro And
Scénario : Mari Okada
Character design : Kanami Sekiguchi
Direction artistique : Kazuki Higashiji
Musique : Shiroh Hamaguchi
Character design original : Mel Kishida
Direction de l'animation : Kanami Sekiguchi

Résumé

La vie suit son cours à l'auberge Kissuisô toujours dirigée d'une main ferme par Madame Sui Shijima. Sa petite fille, Ohana, met du coeur à l'ouvrage, comme les autres filles de son âge qui font aussi partie du personnel. Minko Tsurugi continue d'expérimenter de nouveaux plats tandis que Nako Oshimizu joue les grandes soeurs modèles. Non seulement elle assure son service au Kissuisô mais en plus elle se charge de ses petits frères et soeurs à la maison, pendant que ses parents sont absents.

De son côté, Ohana est en charge d'une nouvelle stagiaire, Yuina Wakura, sa camarade d'école et fille des propriétaires d'un grand établissement concurrent dans la région. Ses parents l'ont envoyée en stage ailleurs que chez eux, pour qu'elle gagne de l'expérience. Si Yuina est pleine d'entrain, elle n'est malheureusement ni la plus douée ni la plus consciencieuse en ce qui concerne les tâches pratiques. Ohana se retrouve à devoir compenser, voir réparer ses dégâts.

En ramassant un vieux carton tombé de son étagère dans la remise, Ohana y découvre des journaux de bord, où il est question de sa mère, Satsuki, alors qu'elle avait son âge, qu'elle était ouvertement en conflit avec sa grand-mère, Sui, et qu'elle voulait quitter la région à n'importe quel prix. En commençant à parcourir les cahiers, Ohana découvre sa mère sous un nouvel angle et notamment l'histoire de la rencontre avec son père.

Pendant ce temps-là, les clients et le personnel du Kissuisô doivent s'accommoder d'une coupure de courant pendant quelques heures. La situation devient beaucoup plus compliquée quand le responsable de la compagnie d'électricité annonce que l'interruption va se prolonger beaucoup plus longtemps.

Popularité parmi les membres d'Animint
2 personnes l'ont vu

Commentaire

Chronologiquement, l'histoire se situe vers la fin de la série Hanasaku Iroha et s'apparente à un épisode spécial qui dure plus d'une heure. Le film prend la peine d'offrir un vaste panorama des divers protagonistes mais vous plonge tout de suite dans le petit monde du Kissuisô, sans aucun rappel sur qui est qui et qui fait quoi, alors que le nombre de personnages est conséquent. Bref, il faut connaître la série, ne serait-ce pour connaître les filiations entre Ohana, Satsuki et Sui.

Les événements au Kissuisô reflètent un caractère désuet. C'est d'abord l'attitude comique de Tomoe Wajima, la plus expérimentée des hôtesses mais aussi celle qui sent la plus le poids des ans, n'étant pas encore mariée en approchant de la trentaine. L'arrivée de Yuina dans le microcosme, avec ses remarques candides, se rajoute à l'ambiance humoristique.

Nous suivons aussi les quelques expériences culinaires de Minko et des leçons qu'elle en titre finalement mais cela reste aussi anecdotique, de même que l'épisode de la panne de courant qui met plus en lumière les qualités insoupçonnées de Yuina. L'intrigue se permet aussi une digression en suivant le petit drame qui se joue dans la famille de Nako et qui vient chambouler une journée déjà très chargée.

À ce rythme, le scénario de Mari Okada présente une structure plutôt décousue mais l'ensemble contribue à rappeler l'atmosphère distillée tout au long de la série, avec des personnages qui sortent grandis après les expériences qu'ils ont vécues. Certes, le message est basique et vous trouverez peu d'idées candidates à un bon débat passionné derrière, mais la manière d'insérer les divers ingrédients est bien dosée.

L'attrait du long métrage est de connaître la jeunesse de Satsuki, qui ressemble finalement beaucoup à Ohana par son caractère à son âge. L'exercice est lancé à l'aide de flash-back à la lecture des cahiers retrouvés mais le contenu réel des écrits est beaucoup plus vague que les détails rapportés dans le film. Ohana le pense d'ailleurs à haute voix et les scènes semblent surgir de sa propre imagination.

Par son contraste, le parcours de Satsuki laisse une empreinte plus forte par rapport au flux de petits traquas quotidiens. L'habilité est de distiller les étapes de la vie de la mère d'Ohana à diverses périodes et éviter de se focalise sur une seule époque. Ce choix permet aussi de conserver une part d'ombre en omettant beaucoup d'éléments sur le père d'Ohana.

En revanche, en quelques scènes clefs, nous voyons Satsuki s'affermir et découvrir aussi sa mère sous un autre angle, après avoir gagné en maturité. Le sous-entendue est de voir Ohana connaître la même progression vis-à-vis de Satsuki. Quelque part, la boucle est bouclée.

Un autre argument pour visionner le film est tout simplement sa qualité visuelle. Le côté tranche de vie et le tableau de portraits nous privent des scènes homériques de combats des récits shônen mais nous y gagnons en termes de paysages et de moments plus sensibles. Nous touchons au mélo qui est presque devenue une marque de fabrique chez Mari Okada mais il est bien servi par la réalisation de Masahiro Ando et les décors de Kazuki Higashiji.

Hanasaku Iroha Home Sweet Home est un long métrage agréable à suivre, qui permet d'aborder plusieurs protagonistes plus en profondeur, notamment Satsuki Matsumae, la mère de l'héroïne, qui est mise en lumière ici alors qu'elle est plus en retrait dans la série. En revanche, il est vivement recommandé de connaître la série avant d'avoir vu le film, pas tellement pour éviter les spoilers il n'y en a guère et ils sont plus que mineur mais tout simplement pour que vous puissiez vous y retrouver.

Avis des membres d'Animint

Appréciation Générale : 3,5
Animation : 4,0
Graphisme : 4,0
Personnages : 4,0
Histoire : 3,0
Bande son : 4,0

Entrez vos notes

Nombre de votes : 2

Titres en relations

Hanasaku Iroha (Série) [version alternative]
Hanasaku Iroha - Home Sweet Home (Film) [histoire à part]

↑ Haut de page