Animint

  Anime & manga

 
 

Kenji no Haru

Kenji no Haru
 

Connectez-vous pour noter ou commenter cette entrée et bénéficier de recommandations personnalisées!

Fiche technique

Autres titres Kenjiの春 (japonais)
Printemps de Kenji [Le] (français)
Spring and Chaos (anglais)
FormatFilm
StudioGroup Tac
GenreRomance / Historique / Drame / Fantastique / Tranche de vie
Période1996
Durée53 min
Interêt global   aidecoeur1.gif
StaffAuteur : Kenji Miyazawa
Réalisation : Shji Kawamori
Scénario : Shji Kawamori
Character design : Takahiro Kishida
Direction artistique : Hiroshi Ohno
Musique : Shang Shang Typhoon

Résumé

Kenji Miyazawa est un professeur plutôt atypique pour ses élèves. Au lieu de leur enseigner simplement la littérature, il les convie à s'interroger sur l'étendue de l'univers ou l'infiniment petit, et organise des sorties dans la campagne environnante. Ses remarques sur les roches, qu'il leur fait découvrir, sont un mélange d'explications scientifiques et de poésie, voire presque des propos que nous prêterions à un illuminé.

En parlant ainsi avec ses élèves, Kenji prolonge la discussion qu'il a eue avec un des ses amis, Kanai, six ans avant. Kanai est l'une des deux personnes à pouvoir suivre Kenji dans ses rêves, ses réflexions et sa quête dans la recherche d'un idéal. La deuxième personne à pouvoir le comprendre est Toshi, une amie qui respecte et admire ses travaux écrits. Toshi et Kanai entrent en contraste avec le père de Kenji qui reproche à son fils de rester prisonnier de ses rêves. Leurs relations sont tendues, sans être trop mauvaises et le père ne se fait pas trop d'illusions. Il semble satisfait que Kenji devienne enseignant pour pouvoir vivre mais n'a aucune considérations pour ses écrits qui ne se vendent pas, donc sont inutiles selon lui.

Cependant, Kanai s'est engagé dans l'armée et ne nourrit plus les mêmes espoirs que Kenji. Un jour, il lui avoue d'ailleurs qu'il ne peut plus le suivre dans sa recherche. Quant à Toshi, sa santé est minée par la maladie.

Après ces flash-backs, nous retrouvons Kenji parmi ses élèves pour leur annoncer qu'il n'assure plus son rôle d'enseignant. Il veut travailler la terre et servir les paysans en leur montrant ses conceptions nouvelles pour l'époque, pour améliorer leurs conditions de travail. La conversion est loin d'être facile et un pénible combat commence.

Commentaire

Kenji no Haru a été produit à l'occasion du centenaire de la naissance de Kenji Miyazawa qui a joué un rôle important dans l'histoire intellectuelle du Japon, comme nous l'avons indiqué dans la fiche de Ginga Tetsudo no Yoru, autre anime inspiré par le monde de Miyazawa.

Comme dans les contes pour enfants de Miyazawa, le téléfilm met en oeuvre des chats au lieu d'avoir des personnages à figure humaine. Le récit est une succession de scènes dont le fil conducteur est assez difficile à suivre, vue que nous plongeons régulièrement dans les visions poétiques de Miyazawa. C'est d'ailleurs dans ces instants, que nous avons droit aux meilleurs passages de l'anime. L'animation est tout juste correcte mais la mise en scène devient exceptionnelle lors des illusions du poète, avec une flopée d'images de synthèse ou des tableaux au teint pastel. L'ensemble au final est disparate mais intéressant à visionner au moins une fois, ne serait-ce que pour effleurer le personnage de Kenji Miyazawa et l'étendu de son oeuvre et de sa vie.

↑ Haut de page