Animint

  Anime & manga

 
 

Nasu - Andalusia no natsu

Nasu - Andalusia no natsu
 

Connectez-vous pour noter ou commenter cette entrée et bénéficier de recommandations personnalisées!

Fiche technique

Autres titres 茄子 アンダルシアの夏 (japonais)
Nasu - un été en Adalousie (français)
FormatFilm
StudioMadhouse
GenreRomance / Sport / Tranche de vie
Période2003
Durée47 min
Interêt global   aidecoeur1.gif
StaffRéalisation : Kitaro Ksaka
Direction artistique : Naoya Tanaka
Musique : Toshiyuki Honda

Résumé

Un village andalou est en pleine effervescence. Angel, un garçon du pays, se marrie avec sa fiancée Carmen et tout le monde est invité à la fête. Le même jour en plus, le tour dEspagne arrive dans la région et doit passer par la route qui borde le bar du petit patelin. Pepe, le jeune frère dAngel est un coureur cycliste professionnel qui participe justement à la Vuelta. Les villageois et ses proches se préparent à lencourager lors de son passage.

Dans le peloton, Pepe souffre comme les autres de la chaleur mais effectue consciencieusement son travail pour le leader de son équipe. La course est dautant plus dure pour lui quil apprend en cours de route que son sponsor veut le virer. Au cours de létape, il réussit pourtant à simmiscer dans une échappée.

Popularité parmi les membres d'Animint
1 personne l'a vu

Commentaire

Il est étonnant de découvrir que le cyclisme est un hobby très prisé chez les animateurs japonais, au point quune course annuelle ait été organisée entre les personnes travaillant pour des studios tels que Ghibli, Mad House, Gonzo ou encore Sunrise. Des gens célèbres tels que Katsuhiro Otomo (Akira) et Yoshitoshi Abe (Lain) sont de grands amateurs.

Kitaro Kôsaka en est également un et a déjà remporté cette fameuse course cycliste inter studio. Collaborateur clef de Miyazaki au studio Ghibli, notamment sur Princesse Mononoke et le voyage de Chihiro, il signe là son premier long métrage en solo, où il a choisi dadapter un manga sur le cyclisme. Pour son film, il sest appuyé sur les équipe de Madhouse, un studio, où il avait déjà travaillé, en réalisant par exemple le joli court métrage de Clover.

Nasu Anadalousia no natsu a pourtant un air de production Ghibli, que ce soit à cause des traits des personnages ou bien les couleurs et certains décors, même si ceux-ci restent succincts. Le réalisateur préfère visiblement mettre en valeur lintensité de la course et les efforts des coureurs, même sil se permet quelques exotismes en nous présentant une fête andalouse, avec ses plats et ses danses.

Luvre de Kôsaka na rien dun blockbuster avec ce récit plutôt court, plongé dans le réalisme et que nous aurions plutôt imaginer en un film live. Il est a rapproché dans ce sens dOmohide Poroporo dIsao Takahata.

La vison de la course nous laisse cependant un peu dubitative. Lanimation est certes très belle et incroyablement fluide, avec des angles de vue dans tous les sens, mais quand nous sommes habitués au courses cyclistes suivies à la télévision, nous restons perplexes lorsque nous voyons un peloton rester en masse compacte alors quil est "en chasse". Il est sensé être en file indienne dans ce cas là. Parallèlement à la course, une petite place est accordée aux relations lointaines entre Pepe et Angel, avec les blessures du passé qui ressurgissent. Cette dernière touche rend lhistoire beaucoup plus attractive, bien que dans lensemble, le film ne nous laissera pas un souvenir impérissable.

Avis des membres d'Animint

Appréciation Générale : 3,0
Animation : 5,0
Graphisme : 4,0
Personnages : 2,0
Histoire : 2,0
Bande son : 3,0

Entrez vos notes

Nombre de votes : 1

↑ Haut de page