Animint

  Anime & manga

 
 
“Animint traite des dessins animés japonais et du manga. Outre ce blog, le site comporte plusieurs milliers de pages de texte illustré.”

Convention Jonetsu 2.0: I Could (Not) Miss It

Par le :: Manifestations

conventions , 2017

Le week-end dernier s'est tenue la 2e convention Jonetsu, après une première édition prometteuse en 2015 qui avait eu lieu à Paris. Cette année, la manifestation s'était déplacée à Bourg la Reine, à proximité de la gare bien desservie par le RER B - quand il fonctionne - à quelques kilomètres au Sud de Paris. La place est moins centrale que la capitale mais pour ma part, cela revenait un peu au même pour moi : Au lieu de faire RER puis un trajet interminable en métro, j'ai juste du changer une fois de RER avec quand même une correspondance de vingt minutes au retour.

Jonetsu 2.0

Le format de l'événement était sensiblement le même que celui de la première année, avec des stands de fanzines et une salle de conférences. L'association Thalie avait sa petite scène et son espace collé à la paroi de la salle de conférence, ce qui fait qu'on entendait les exclamations des joueurs et des animateurs depuis cette même salle. L'association pour l'essor de l'univers Gundam (A.E.U.G.), qui semblait plus calme, avait son espace à l'autre bout, aux côtés des figurines et autres produits dérivés vendues via Hobby Addicts qui accueillait aussi à son stand Mélytan, la community manager de l'éditeur Good Smile Company. Les deux stands professionnels que j'ai notés étaient la boutique Japan's Door et Wakanim qui était présent que le samedi.

D'autres professionnels étaient présents sur site pendant le week-end mais plutôt pour intervenir pendant les conférences. Je n'ai fait que la journée de samedi mais j'ai pu suivre 3 présentations : La rencontre avec l'équipe Lastman, le studio Yapiko et le débat sur la traduction des titres de mangas en français.

Sans avoir de super grands invités venus du Japon, les organisateurs ont réussi à réunir de jolis plateaux d'invités. J'avais souvenir de plusieurs conférences pendant l'édition 2015, où les passionnés parlaient à d'autres amateurs. C'était un peu le cas avec la conférence Gundam du matin.

Jonetsu 2.0

À la conférence Lastman, vous retrouviez les principaux contributeurs de la série diffusée sur France Télévision, avec le réalisateur et character designer Jérémie Perin, le scénariste Laurent Sarfati, la storyboardeuse Christelle Abgrall et le directeur artistique Mikaël Robert. Il ne manquait presque que l'un des auteurs de la bande dessinée originale pour avoir le tableau complet. Chacun est revenu sur les différentes étapes de la production, en comparant les spécificités de Lastman avec les production françaises habituelles et en mettant en avant leurs différents métiers.

Le matériel numérique apporté était suffisamment riche pour illustrer et relancer le débat, malgré quelques soucis techniques pour le diffuser sur les écrans. Le public a eu le temps de poser plusieurs questions et après la conférence, l'équipe était disponible pour une séance de rencontres et de dédicaces pour ceux qui étaient intéressés.

Jonetsu 2.0

Pour Yapiko, j'avais déjà assisté spodariquement à leur intervention l'été dernier à Japan Expo, où il y avait Eddie Mehong. Ce dernier n'était pas à Bourg la Reine mais il y avait les deux autres membres fondateurs Jean-Louis Vandestoc et Séverine Varlette, plus Anaïs Chevillard qui a travaillé sur le long métrage Hirune Hime. Ils sont un peu revenus sur leurs parcours professionnels et sur les caractéristiques du studio qui tente de marier non seulement plusieurs genres mais également différentes manières de travailler.

Jonetsu 2.0

La dernière présentation que j'ai suivie concernait la traduction des titres de mangas en français. Le rendez-vous devait être initialement une table ronde avec deux éditeurs mais finalement Fabien Vautrin de Kurokawa s'est retrouvé le seul membre de la profession sur scène. Il avait apporté quelques exemples visuels avec lui, ce qui a permis d'alimenter le sujet pendant près d'une heure, en plus de ses anecdotes et finalement pas mal de questions du public à propos de ce thème. C'est amusant de voir comment un point précis permet de générer une conférence et de faire découvrir des choses, contrairement à d'autres thèmes plus généraux et traités plus souvent.

Jonetsu 2.0

Les conférences sont vraiment le point fort et sans doute la particularité de Jonetsu, avec des horaires qui sont respectés, à l'exception peut être des résultats des prix Minorin, mais ceux-ci avaient lieu le dimanche au lieu du samedi et ils ont clôturé la convention.

La salle pour les conférences était conséquente et plus agréable que pour la première édition, avec plafond haut et plus d'espace pour respirer. La sono était peut être un peu faible mais j'ai fini par m'asseoir dans les premiers rangs quand il y avait de la place et cela dépendait en fait de la personne qui parlait et je ne suis pas sûr qu'un son plus fort aurait vraiment changé quelque chose.

Le public a répondu présent et je n'ai vu personne devoir parler devant des sièges vides, même si assister à une conférence n'était pas forcément la motivation première de tout le monde car la salle était plus ou moins le seul endroit où se poser pour manger si vous ne vouliez pas faire un tour à l'extérieur, par exemple dans un petit parc voisin qu'il fallait connaître pour pouvoir aussi profiter du beau temps.

Les côtés négatifs étaient de devoir faire le tour par rapport à la place où était le gros de la convention pour trouver la salle de conférence et aussi le manque d'insonorisation vis-à-vis des activités de Thalie.

Jonetsu 2.0

Jonetsu 2.0

Jonetsu 2.0

Dans l'autre grande salle où étaient les animations et les exposants, sans oublier le coin bar, je ne saurai pas trop juger de la fréquentation, en dehors des activités de jeu qui ont eu du succès tout au long de la journée. À défaut, les différents associations et fanzines ont pu rencontrer leur public. Notez aussi un espace pour dessiner en public sur support numérique, où se sont succédés différents artistes amateurs ou professionnels.

J'apprécie Jonetsu par l'ambiance pas prise de tête, sa taille modeste en terme de superficie et le fait de reconnaître pas mal de monde, mais également par la qualité et le contenu de ces conférences. Il reste plus qu'à espérer une 3e édition de cet acabit et sans avoir à attendre trop longtemps. 

Jonetsu 2.0

Discuter de ce billet sur le forum - - Laisser un commentaire »

Voir aussi

Compte-rendu de la convention Jonetsu : Veni, vidi, pullum edi

Cet article vous a plu?

Faites-le connaître ou votez pour cet article sur les sites suivants :

  • anime manga aggregator sama
  • Partager sur del.li.cious
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google

Ajoutez votre commentaire:

Merci de bien vouloir soigner votre orthographe et de proscrire le style SMS.


Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

 

↑ Haut de page